dimanche, novembre 27, 2005

Claudius James Rich

Ils me font toujours rigoler les neuneus en Turquie avec leur très inspiré et épidermique "il n'y pas Kurdistan", "ca n'a jamais existé", comme ci ces trois syllabes leur arrachaient les yeux à chaque fois. Quand on lit les récits des voyageurs, diplomates, "touristes" des XVIII et XIX eme siècles, le mot Kurdistan est courant. Difficile pour un louveteau gris même de mauvaise foi de crier au complot séparatiste si il tombe sur le livre "Narrative of a Residence in Koordistan" de Claudius James Rich, écrit en 1820. L'édition que j'ai lue date de 1836...

Je souhaite pousser un coup de gueule contre l'institut kurde de paris et sa règle de non-emprunt qui ne m'a permi que de le feuilleter. :o)

Ce bouquin est un trésor, écrit par un homme d'exception...parlant couramment latin, grec, hébreu, araméen, arabe, persan, turc (etc). Il effectue un voyage au "Koordistan" en 1820, et rédige un journal quotidien, gorgé d'observations anthropologiques. L'homme meurt en octobre 1821, du Choléra attrapé à Shiraz (Perse).

Evidemment il faudrait que je le lise en intégralité...mais rien que sa description de Sulemanye me fait aimer cet espèce d'anglaise: "Suleymanye ressemble à un gros village arabe". Il le juge sans intérêt, notant tout de même 2 belles mosquées et un joli Hammam. Il faut dire que la ville ne faisait que 10000 habitants à l'époque...

3 commentaires:

Piling a dit…

Ben mon coco si on permettait d'emprunter, il ne nous resterait plus que 700 titres au lieu de 7000...

Cela dit ces bouquins se trouvent quelquefois en vente... chez les bouquinistes.

hazal a dit…

j'ai grandi ENTRE TROIS MONDE, trois cultures, trois langues.....Enrichissant certainement génant probablement!!!
Je progresse petit à petit dans la lecture de ton blog.........en tout cas on peut pas dire que c'est court!

Tom a dit…

Ca me fait plaisir que tu accroches...les articles ne sont pas bien long, mais le blog existe depuis plus d'un an, donc oui y a de la matière !