dimanche, novembre 27, 2005

Petites découvertes...

Comme j'ai du temps libre (profitons en!), je vais faire un petit tour à l'institut kurde de paris, rue La Fayette. Presque par réflexe, je salue le standard en turc (oups), et on me répond en turc. Pas de surprise....
Quel accueil! Ayant formulé des désirs de recherche sur le patrimoine architectural du kurdistan irakien, on me fait asseoir en face d'une pile de livres, des cartes grandes comme l'appart dans lequel je loge (14m²)...merci Sandrine!

Je commence par combler une partie de mes énormes lacunes sur les Yezidis: déja on me fait découvrir que "religion originelle des kurdes", rien du tout, encore de la propagande. Et merde. Le Yezidisme remonte en fait au 12ème siècle, serait issu du Soufisme et originaire de la vallée de Lalish, entre Mossoul et Duhok. A voir les photos de monastère et de pélerinages, j'en veux encore un peu plus à ces neuneus d'UPKistes qui ont refusé qu'on visite un village Yezidi sous prétexte "d'eau pas pure...".

Brièvement notons que les Yezidis ont été engendrés par Adam, sans Eve. La grande classe, et surtout un bon point pour eux! En fait Adam et Eve avaient décidés de "prendre leur volupté" au dessus d'une cruche (sans jeu de mot)....pour Adam le résultat fut le merveilleux peuple Yezidi, pour Eve de la pourriture te des vers...j'y peux rien, tout ca et dans les Kawls, leurs chants relgieux.,

A noter dans leur système de castes une caste des Kawwals, équivalent intéressant des Bardes celtes, formés dans des écoles de la vallée de Lalish. Autre bretonnerie, de grands "pardons" (processions) organisés tous les ans, ou on "promène le paon" (Tawus gerran) dans les régions yezidies...

Stigmatisés comme "adorateurs du diable", les Yezidis ont en fait une cosmogonie assez complexe, avec un soupçon de zoroastrisme. Après avoir créé le monde, Dieu, un poil flemmard, l'a confié aux 7 archanges ou 7 mystères (Haft Surr): le big boss "Tawus Melek" (l'ange paon), désigné comme le diable par les sunnites qui généralement n'apprécient que peu les nombreuses sectes anatolo-méspotamiennes...Tawus Melek décide de tout, et Dieu est foncièrement bon, donc nul besoin de le prier, autant se concentrer sur son assistant. Bon d'accord c'est le diable, enfin l'ange déchu, mais Dieu lui a pardonné, alors hein.

"Shaytan" le mot iranien (et turc) pour Satan, est un mot tabou, et la lettre "Shin" de l'alphabet arabe tout autant. D'ailleurs pour simplifier, l'écriture et la lecture sont théoriquement interdites aux croyants, réservées aux lettrés. Il parait que cha se perd.
Autres tabous les vêtements bleus, certains aliments, l'interdiction de salir le sol, l'air, le feu, l'eau (je ne sais pas si ca veut dire "écologie", espérons...)

En résumé, niveau vestiges, il peut etre intéressant d'aller découvrir le sanctuaire du Sheikh Adi, fondateur de la religion, tous les villages Yezidis comptent un mausolée dédié à un Saint protecteur. Grand festival en automne dans la vallée de Lalish...équivalent de Hacibektas pour les Alevis en Turquie.




1 commentaire:

Piling a dit…

"Presque par réflexe, je salue le standard en turc (oups), et on me répond en turc. Pas de surprise..."

Non on n'est pas chien avec les pauvres réfugiés broyés par l'assimilation... :) il n'y a que moi qui aboie "kurmancî zanî ?" si on me parle turc...