dimanche, novembre 27, 2005

Retour à Amedi

Si seulement! En plus si il neige ca doit être à couper le souffle...
Malheureusement je n'y retourne qu'à travers d'autres grimoires
D'après Henry Binden, en 1857 Amedi est un monceaux de ruines. La citadelle est essentiellement peuplée de juifs, et les femmes juives s'unissent souvent aux musulmans.
Il décrit déja la porte qui nous a frappé en Aout: "nous sortons par la porte ouest, cette porte est fort curieuse, la voute extérieure en ogive est ornée de dessins d'arabesques et de serpents entrelacés" Cette porte s'appelle en fait "porte de Zibar", et daterait de l'époque parthe! (148-226 après J.C)...Les rois parthes ayant vaincu les romains sont ceux représentés sur la porte...la pauvre Roxane peut oublier ses "visages de princes kurdes..." Mais l'info reste à vérifier...moi j'aimais bien l'idée d'avoir vu les visages des emirs du Badinan.

Pour Thaha Baher il existe à Amedi un "étrange monument, une grande fosse carrée creusée dans le roc de la montagne". J'avoue qu'on l'a ratée celle la.

Et la je m'insurge: à quelques Km d'Amedi à Ardan, une église Assyrienne du IV ème siècle, qui d'après une étude de 1997 existe toujours....ils auraient pu y penser nos anges gardiens...

3 commentaires:

Roxane a dit…

La thèse des Parthes en a fait ricané une ! Seldjoukide probablement la porte...

Piling a dit…

http://perso.wanadoo.fr/kurdistannameh/art/image-art1/images/chant_roi.jpg

http://perso.wanadoo.fr/kurdistannameh/art/theriaque/theriaque14.jpg

regarde bien l'ordonnance des perso, toujours un central (souverain ou figure astrale) entouré de 2 autres à droite et à gauche, plus le serpent/dragons. Et y ça sur tous les bronzes de la même époque, je te conseille vivement de visiter le département islamique au Louvre, t'en verra plein à la section Djezireh.

Et pourquoi pas sassanide plutôt que parthe hein ? :))
Binder était plus versé en assyriologe qu'en art islamique (que l'on connaissait à peine à l'époque). Il s'est donc raccroché aux références qu'il avait en tête.

Piling a dit…

et puis pendant que j'y suis, selon Sharaf Khan de Bitlis, les Bahdninan sont arrivés en 1203... Et selon Ibn al Athir plus quelques autres historiens contemporains des Zengides ou Ayyûbides, la forteresse qui s'appelait alors Ashib fut prise par Zengî aux Kurdes hakkarî. Donc ce n'est pas non plus le visage des émirs Bahdinan.