vendredi, décembre 08, 2006

Enosis quand tu nous tiens

Ce qui est formidable avec l'Union Européenne, c'est une qu'un pays de 650 000 habitants a tout pouvoir pour empêcher un pays de 70 000 000 d'adhérer. On aurait pu penser que l'offre turque ("Rumlara bir liman" (un port pour les grecs) comme titre Hürriyet ce matin) allait trouver preneur.


Pas du tout, les chypriotes grecs, après avoir rejeté le plan Annan en 2004 (qui prévoyait la création d'un Etat fédéral), rejettent la proposition d'Ankara. Celle-ci embarasse d'ailleurs tous les anti-turcs trop heureux de se saisir du problème chypriote comme prétexte pour fermer la porte aux Turcs. Ils seront heureux de compter dans leurs rangs un allié fiable, le général Büyükyanit, qui évidemment s'insurge de l'offre surprise du gouvernement Erdogan, accusé comme d'habitude de brader la nation, et c'est un scandale, et ca ne va pas se passer comme ça, etc. etc. etc.

On ne peut pas soutenir la position turque traditionnelle, qui est de refuser tout accès à ses ports et aéroports aux chypriotes grecs, mais on peut regretter que la position grecque de poursuivre l'embargo sur Chypre nord ne soit pas plus condamnée. Les chypriotes grecs opposent en effet leur véto à la décision de l'UE d'aider la partie turque (qui elle, a voté pour le plan Annan).

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les chypriotes grecs mettent un peu de mauvaise volonté dans leurs rapports avec la Turquie:


Celui qui trouve le vrai nom de "Mavros Lazaros" gagne...toute mon estime!

Malgré tout, la balle est maintenant dans le camp de l'UE et des Grecs... Encore un bon coup diplomatique de Tayip Bey!



6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce matin Hürriyet titrait aussi :

Opersasyonda polise saldiri

Attaque contre la police lors d'opérations

http://www.hurriyet.com.tr/gundem/5576001.asp?m=1&gid=112&srid=3430&oid=1

La police turque s'en prenait à pas moins de 4 associations légales situées dans 15 quartiers d'Istanbul
(Gazi, Eyüp, Nurtepe, Çaglayan, Esenler, Esenyurt, Ikitelli, Bahçelievler, Okmeydaný, Gülsuyu, Anadolu, Sarýgazi, Pendik-Güllübaðlar, Mecidiyeköy, Sisli).

Motif ?

On traque les méchants terroristes qui se planquent dans la Maison d'Edition Ozan Yayinlik, à la Revue Yürüyüs, à l'Association des Droits, Libertés Fondamentaux (Temel Haklar ve Özgürlükler Dernekleri) et à TAYAD - Association d'entraide des Familles des Prisonniers et Condamnés (Tutuklu Hükümlü Aileleri Yardimlasma Dernegi).

Selon, ce journal nauséabond qui se trouve être Hürriyet, les manifestants auraient spontanément montré leur mécontentement et leur soutien à une horrible organisation terroriste.

Hürriyet dont le casse-tête journalier consiste à trouver un équilibre entre le nombre de photos de dames toutes nues et les photos du jour est un joli paradigme de ce qu'est la propagande d'Etat.

Je ne pensais pas qu'on trouvait pire que la Repubblica en Italie dans le domaine de la "Grande Presse Sérieuse" ben, c'est raté, il y a Hürriyet pour pulvériser le record.

La presse turque est tellement spécialisée dans la photo sensas., qu'elle utilise la couleur depuis bien plus longtemps que la plupart des quotidiens européens.

Bref, le bilan de tout cela : des gens arrêtés arbitrairement, des gardes à vues, des tabassages, une conférence de presse interdite et un mensonge éhonté sur Behiç Asci l'avocat turc en grève de la faim depuis plus de 240 jours pour qu'on mette fin à la politique de l'isolement carcéral (encore un dossier brûlant camouflé par le "problème chypriote").

Gain conséquent pour la Turquie : aucune presse européenne ne daignera parler de ces violences.

Ben, oui, ça fait moche un pays qui tabasse ses manifestants et qui écrasent les milieux de gauche en plein geste de bonne volonté sur Chypre.
Il vaut mieux que l'on reste sur le dossier chypriote à Bruxelles.

Chypre qui n'est rien d'autre que l'arbre qui masque une forêt de choses pas très jolies à regarder.

Jacky

Tom a dit…

Bonjour les milieux de gauche, la mouvance DHKP-C! Désolé, mais ce groupe est en effet terroriste, et proclame ouvertement son recours à la violence pour aboutir à un Etat Communiste en Turquie!

Ca n'excuse pas une opération policière contre des associations non violentes, mais bon ces milieux de gauche révolutionnaire totalement archaïque ne servent strictement à rien!

Tayad c'est autre chose, et il faut être courageux pour militer chez eux...quand c'est pas la police, ce sont des lynchages...

je partage ensuite on avis sur Hürriyet, mais bon je citais juste la une parce que je l'aie vue en gare de bruxelles ce matin ;) pas du tout une référence pour moi...

Anonyme a dit…

Bonjour euh... les milieux de droite ? Non, je ne pense pas ;-)

L'Etat turc est aussi un Etat terroriste qui proclame ouvertement son recours à la violence pour aboutir à un Etat épuré des minorités et des dissidents à la bonne parole kémaliste en Turquie. On ne va pas discuter la définition du terrorisme. Ce n'est pas le sujet. Autant terminer sur ce point, en disant que je ne prends pas position en faveur des actions aveugles et violentes dirigées contre des innocents que cela parte "d'en haut" ou "d'en bas".

Le fait est que "les milieux de gauche complètement archaïques", c'est bel et bien TAYAD dans ce cas-ci. Toutes les associations prises pour cible ont leurs statuts et sont légales à coup sûr, mais tolérées plus exactement car il est clair qu'elles dérangent.

Les statuts ne sont pas une immunité bien sûr mais des associations qui dérangent, c'est bien ça l'idée que je me fais de la démocratie ou alors, on ne parle pas de la même chose.

Et elles dérangent !

Elles dérangent sur la politique de l'isolement carcéral sur quoi rien n'a été fait depuis 6 ans.

Elles dérangent sur les disparitions et enlèvements par l'Etat.

Elles dérangent car elles confrontent l'Etat à ses contradictions.

A partir du moment où on leur clôt le bec par tous les moyens, il y a lieu de se poser des questions...
surtout en ce moment.

Jacky

anne a dit…

Il est vraiment très fort ce Tayip. Sur le fil de la corde, il arrive toujours à rebondir.
Un as du poker menteur (mais je pense que sa religion lui interdit ce jeu)
On ne peut pas dire qu'en face ils soient aussi doués.


Bon ça repart alors.
En attendant si les Français n'avaient pas voté NON au référendum, un petit teigneux ne pourrait pas embêter tout le monde dans l'UE. (même s'ils n'étaient pas les seuls Et puis était-ce une bonne idée un référendum? )
Bon, tout le monde va finir par s'en rendre compte quand-même qu'il est teigneux, pas seulement les eurocrates.
Et la Finlande? Elle a bien dû jouer un rôle dans ce déblocage, non?

PYL a dit…

Le passeport chypriote, c'était celui d'Abdullah Ocalan, non ?

Tom a dit…

eh oui. Donc comme promis, toute mon estime ;)