jeudi, décembre 14, 2006

Le Luxembourg met tout le monde d'accord

Une photo transmise par notre envoyée spéciale à Luxembourg...



Image Hosted by ImageShack.us



Allez! Voici ma suggestion: un assyrien (donc parlant araméen) ayant vécu à Erbil, Mossul ou Kirkuk, villes mixtes Kurdes et Turkmènes... J'avais déja été effaré de ce quadrilinguisme chez un assyrien déposant une demande d'asile à Istanbul...

6 commentaires:

Vincent a dit…

Un truc bizarre : il a écrit "türkçe" en turc, "arabic" en anglais et "kurde" et "araméen" en français...

Maurice a dit…

A propos d’Assyriens il faut se rappeler qu’ils furent exterminés par les nationalistes turcs du début du siècle dernier, ils furent exterminés plus sauvagement que ne le furent les victimes arméniennes et si beaucoup se souviennent du génocide contre les Arméniens, combien savent qu’un autre génocide tout aussi horrible contre les assyriens eut lieu au même moment et dans le même territoire de la Turquie actuelle.
A ce sujet, il existe entre autre un remarquable documentaire qu’ARTE a diffusé la semaine dernière, « musulmans d’Europe et chrétiens d’Orient » relate cette page sombre de l’histoire de la Turquie.

Le bett a dit…

wish to have better french so badly! so that i can fully grasp what you're on?? turkey freak??

Tom a dit…

sérieusement Maurice, pourquoi "faut il se rappeller qu'ils ont été exterminés".

Oui c'est un fait, mais on ne va pas gueuler "génocide" dès qu'on dit "assyrien", c'est déja assez fatiguant avec les arméniens pour qui on ne peut pas dire "Istanbul çok güzel" sans passer pour un affreux pro-turc négationniste.

Maurice a dit…

Ce n’est pas parce qu’une majorité de Turcs ont du mal à se souvenir et reconnaître le génocide commis sur les Arméniens de Turquie qu’il faudrait passer sous silence toutes les autres atrocités commises au même moment contre d’autres peuples de la Turquie ottomane qui ne bénéficient pas de puissants lobbys pour qu’on se souvienne.
Ce sont des pages de l’Histoire de la Turquie contemporaine que les Turcs devraient accepter de lire, relire et méditer. L’Histoire de la Turquie comporte ces pages sordides et tragiques, dont on ne peut pas en faire l’économie. Si vous voulez savoir le fond de ma pensée, je suis persuadé que l’hostilité contre la Turquie et les Turcs provient en partie par le refus des Turcs à se faire amende honorable. Après avoir commis des centaines de milliers de crimes contre des innocents, au motif qu’ils n’étaient pas 100 % Turcs il faut aujourd’hui avoir le courage nécessaire pour reconnaître qu’un malheur a frappé les Turcs et que dans l’horreur, ils ont accompli des crimes contre l’humanité que l’Histoire retient.

anne a dit…

Si ce monsieur arrive de Mossoul c'est de gentillesses au présent qu'il aura peut-être plutôt envie de témoigner. C'est terrifiant la situation là-bas. Quoique ça m'étonnerait que ça soit là-bas qu'il ait appris le turc.
Possible qu'il l'ait appris au contact des turkmènes d'Erbil ou de Kirkouk. Ou dans les camps de la frontière turque lors de l'exode, ou dans les quartiers kurdo-gitans-misère du monde d'Istanbul.En tous les cas, il n'a sûrement pas eu une petite vie "plan plan" avant d'ouvrir son magasin.