vendredi, décembre 07, 2007

Lagendijk vs Zana

Après un article anodin à 122 commentaire (and counting), je me dois d'assurer la continuité du débat...

Je choisis donc un sujet totalement consensuel : la quatrième conférence internationale sur l'UE, les Kurdes et la Turquie.

Fidèle à elle-même, Leyla Zana a notamment martelé qu'il ne saurait y avoir de solution hors d'un dialogue direct entre la Turquie et Abdullah Öcalan, le rôle duquel les Kurdes trouvent "très important et efficace dans le cadre de la paix sociale et de la fraternité entre les peuples".

(Ahmet Türk et Leyla Zana)

C'est là qu'on voit que le parlement européen a progressé depuis l'attribution du Prix Sakharov à Leyla Zana. Le président de la commission parlementaire Europe Turquie, Joost Lagendijk (NB: ça se prononce Laxendeyk, avec un X kurde, enfin un c'h breton quoi), s'adressant au public immédiatement après Mme Zana, a dénoncé son discours, estimant son appel au dialogue avec Öcalan "parfaitement inutile". "J'ai n'ai pas aimé le discours de Mme Zana, elle n'aimera pas le mien non plus". Au moins tout est clair. "Une grande majorité du parlement européen condamne le PKK, si vous entendez le contraire ne le croyez pas".


Pour lui, la solution passe par un dialogue entre le DTP et l'AKP, et le PKK bloque intentionnellement la situation de peur qu'une solution puisse se faire sans lui...


(Joost Lagendijk)

Ahmet Türk, prenant ensuite la parole, a rappelé que le PKK bénéficiait du soutien de plusieurs millions de Kurdes, et que l'écarter des négociations serait improductif.

Denonçant l'AKP comme la source du renouveau du nationalisme turc (!!!!), critiquant la position anti-PKK de l'UE (???) Nurettin Demirtas, un des chefs du DTP, voit la solution dans une assemblée régionale bénéficiant d'un minimum d'autonomie vis à vis du gouvernement central. Rien à redire la dessus... la proposition d'une constitution civile sans référence à la "turquicité" semble également de bon sens pour un pays qui affirme benoitement ne pas être basé sur une ethnie. Mais il refuse tout dialogue avec l'AKP, qui fait de la condamnation du PKK par le DTP une précondition au dialogue... l'AKP a "oublié ses promesses" juste après les élections.

Un peu de mauvaise foi ici, puisque l'intensité des attaque du PKK a sensiblement augmenté après les élections, avec un paroxysme en septembre-octobre...ce qui évidemment, ne pousse pas au dialogue...

18 commentaires:

Haydar a dit…

Lui c'est un paranoïaque :D Le PKK empêche de régler la situation? Il ne remarque pas que tous ce qui s'est passé à Daglica, etc... c'est une manipulation de l'armée :S L'armée qui a des accords commerciaux avec l'UE et les USA. Après tout ce qui s'est passé, il y a eu l'achat d'hélicoptère, là, il y a l'achat d'hélicoptère d'un autre type qui sache même transporter un avion (c'est les forteresses volants)...

Je pense que ce monsieur Lagendijk est bien content de ses accords, et en plus si il est le président de la commission parlementaire Europe Turquie, il doit être au courant de tous ses accords.

Donc il est complètement ridicule dans ce qu'il dit.

Et pour rappelles, après les élections, le PKK n'a pas fait d'attaque. Le PKK était toujours en période de cessez-le-feu quand il y a eu les premiers soi-disant attaque du PKK. Alors qu'il faut, toujours, savoir que c'est l'armée qui attaquer, et le PKK se défendait. Quand il y avait la mort de plusieurs guérillas, ils faisaient une descente sur un poste de gendarmerie. C'est encore une manipulation de l'armée pour faire discréditer les intentions du PKK.

Je pense que Monsieur Lagendijk devrait être remplacé par quelqu'un qui soit plus objectif, quand on sait qu'il est marié à une journaliste turque... qu'il est très proche des milieux journalistiques, business turcs... on se pose des questions.

Ah oui, c'est complètement paradoxal que le PKK mette des batons dans les roues du DTP, alors que ce dernier préconise le PKK... C'est magnifique les contradictions qu'il peut y avoir :)

Haydar a dit…

Ah oui, et si il attend que le PKK dépose les armes, que Monsieur Lagendijk demande à la Turquie de faire toutes les réformes d'abord... Le gouvernement est bien turc, le PKK est une organisation... Celui qui devrait commencer par faire un pas pour régler le problème c'est le gouvernement, qui a toutes les cartes en main. Si il le souhaite, demain il n'y a plus de PKK. Mais bon ça n'arrange pas les accords économiques... hein! :) Ahh que j'aimerias l'avoir devant moi ce monsieur néerlandais...

Jacky a dit…

Je me demandais quand le sujet serait abordé ici. Je me doutais bien que ça n'allait pas tarder. Logique.

Joost Lagendijk... gros dossier.
Ce personnage est détestable et avec lui Daniel Cohn-Bendit et plusieurs autres verts. Je pèse mes mots. Mais je ne les mets pas tous dans le même sac. Certains sont plus farouches et plus indépendants. Caroline Lucas, députée britannique, par exemple sort du lot.

Il faut savoir que le groupe des verts est le plus fermé pour recevoir des critiques envers la Turquie au sein du Parlement européen. Ils n'ont pas du tout l'intention de se faire l'écho du milieu associatif turc par exemple.
Ceci n'est valable - ô paradoxe - qu'au niveau européen. Et c'est ce qui rend les choses plus dégoûtante car les Verts sont en général plus progressistes que les autres. Il y a donc une minorité qui maintient le blackout sur les droits de l'homme en Turquie notamment emmenée par ce Lagendijk.
Il faut savoir qu'au nivau national, au contraire, c'est le jour et la nuit sur exactement les mêmes thèmes.

Les députés verts (européens) refusent souvent l'interview avec des anciens prisonniers, des soutiens pour des demandes légitimes, de se bouger politiquement vis-à-vis de leurs homologues turcs, etc...

Quand on demande à un député vert de la commission mixte de faire quelque chose sur la Turquie, il fait tout centraliser par Lagendijk, qui tient un discours mielleux diplomatique dans la presse et qui feint de ne pas voir les réalités alors qu'on lui a peut-être téléphoné plusieurs fois sur un même sujet. Il fait la sourde oreille.

En fait, les verts suivent une politique particulière : ils sont le parti le plus ouverts sur la question de l'adhésion. C'est leur marketing quelque part, leur marque de fabrique. Il suffit d'écouter Cohn-Bendit. Mais cela rencontre des problèmes lorsqu'il s'agit de parler franc jeu sur les droits de l'homme en Turquie.

Il leur serait impossible de dire : la Turquie doit adhérer à tout bout de champ et en même temps admettre tous les manquements démocratiques, ils ne seraient pas crédibles longtemps.

Je ne fais pas une fixation sur eux, au contraire : aucun des autres grands groupes politiques au sein du PE ne suivent une politique particulière aussi obtuse pour refuser de parler ouvertement de la torture, des violations aux droits de l'homme, etc... Il y a toujours des députés ouverts au PSE, à l'ADLE et au PPE (critiques plus par islamophobie il faut bien le reconnaître dans ce cas) et bien sûr dans la GUE.

L'image que j'ai de Lagendijk est donc celle d'une crapule qui préfère recevoir les éloges de la TÜSIAD que de parler avec des membres de l'İΗD tout en donnant une image de gars super cool et tolérant, ce qui lui sert sans doute sa manne électorale au Pays-Bas.

En plus, le groupe Vert est loin de représenter tout le parlement européen (moins de 10%).

C'est peut-être une bétise de remettre Öcalan dans la sauce mais pas de demander que le PKK soit reconnu comme interlocuteur.
Ahmet Türk ("le modéré" chez les bobos turcophiles) qui a répondu à Lagendijk n'a pas démordu sur ce point comme tous les autres députés DTP.

Au lieu de ça, pour ne pas se mettre les Turcs nationalistes à dos, Lagendijk remet le couvercle avec le "terrorisme" et l'AKP, le parti soit-disant "centriste".

Enfin, le président du Parlement européen (et non de la commission mixte cette fois) a eu un discours plus juste à propos de Zana en comparant son parcours à celui de Mandela.

Ceux qui lui dénient son mérite et son prix ne sont que des mauvaises langues.

Et beaucoup lui reconnaissent encore cette qualité malgré la race des pro-adhésion aveugles qui hantent les mêmes couloirs.

Tom a dit…

Pas d'accord du tout... je le trouve au contraire critique quand il faut... après si il n'est pas trop sensible aux problématiques de la gauche-révolutionnaire-marxisto-maoiste-ouvrière -paysanne-plateforme-démocratique-front-uni, c'est autre chose...

et tu confonds Jacky, Mandela c'est Öcalan, pas Zana :D

Jacky a dit…

ah bon, je ne savais pas que la fin de la torture, la justice pour les bourreaux, le retour des réfugiés internes, la fin de l'isolement carcéral, ..., ..., étaient des problématiques uniques de la gauche-révol... etc...

curieuse analyse

Mais je n'irais pas nier qu'il a une image médiatique positive de gars cool et "open" qui veut construire une Europe pluraliste avec nos amis Turcs.
C'est un peu comme la cigarette, ce discours, il doit y avoir moyen d'échapper à l'accoutumance.

PS : oui, les Verts c'est 5,5% en fait...

Jacky a dit…

De sources "sûres" qui ne sont pas pour l'instauration d'un régime prolétarien ;-)

Tom a dit…

Pas terrible comme exemple, ce même monsieur avait critique la "répression des manifestations démocratiques " en Hongrie, sachant que le gros des troupes étaient composé de Skinheads et de néo-nazis arborant le drapeau Arpad et celui du parti collaborateur de Szalasi...

mais ça reste cohérent ;)

Pour le reste en effet si il fait la sourde oreille devant ces revendications, c'est préocuppant, mais je trouve que les rapports UE sur l'évolution des droits de l'homme en Turquie sont assez balancés... évidemment ça reste diplomatique, mais c'est le jeu...

je n'ai jamais trouvé que Lagendijk était "tendre" avec Ankara...

Jacky a dit…

Attention, je ne suis pas un adepte de l'argument d'autorité. C'est important pour moi. Donc, si je cite Pöttering, ce n'est pas pour argumenter que ce qu'il dit "est vrai" sous prétexte qu'il "est".

C'était plutôt pour invalider l'idée que l'image de Zana avait changé. Ce que je ne comprendrais pas en revanche. 10 ans de prisons pour ses idées, ce n'est pas "rien". Cette femme est courageuse.
On ne peux que s'incliner devant ça.

Et même si elle voue un culte à Apo et que Apo fait faire un caca nerveux, ça ne change rien à la donne. D'ailleurs, on ne comprendra jamais ce culte de la personnalité, si on ne comprend pas qu'il est intimement lié au culte kémaliste car il n'en est que le revers, une défense, une contradiction...

Pour Lagendijk, je n'évoquais que l'expérience militante maintenant, libre à chacun de croire ce qu'il veut.

Anonyme a dit…

Tom doit apprécier les gens un peu con comme Joost Lagendijk, qui donne l’apparence d’un homme ouvert et non conformiste.
Et donc si M. Tom n’est pas si catégorique au sujet de ce hollandais péteux, c’est pour se donner comme Lagendijk un petit style progressiste.
Son discours depuis que je connais son blog c’est : « oui mais bon…. » lol
Donc Jacky ne te prends pas la tête, ce très Cher n’est jamais d’accord ni avec les idées venant d’un kurde même dit « modéré » ni celui venant d’un pro-kémaliste, il doit toujours jouer sur deux plan, et il a magnifiquement réussit, la preuve on des clients réguliers, et ne pas être d’accord ni avec « Azad » , ni avec « Cengis » c’est ce qui fait la force de son fonds de commerce.

Hamadan

Tom a dit…

Ni Azad ni Cengis je la retiens celle là :) Oui, logiquement j'ai un discours un peu médian, n'étant ni kurde ni turc. Mais en étant honnête tu dois reconnaître que je suis plus pro-kurde que pro-kémaliste ;)

Si je ne suis pas si catégorique, c'est que je n'ai pas la science infuse: Jacky dit ça? Ben je vais me documenter, voir ce que je trouve, et voir si ça dément mon impression préalable... je pense juste que Joos Lagendijk n'est pas le président d'Amnesty International: c'est un homme politique représentant l'UE: évidemment il doit mettre de l'eau dans son Raki et ne pas être ultra-offensif. Son intérêt ce n'est pas Azadi Kurdistan, c'est un Turquie à peu près démocratique dans l'UE. J'ai un pote hollandais qui l'a interviewé une ou deux fois, je vais voir ce qu'il en pense...

On peut pas m'accuser d'être borné si? ^^

Anonyme a dit…

"tu dois reconnaître que je suis plus pro-kurde que pro-kémaliste ;)"

--> humm en réfléchissant hummmm ouais c'est vrai,
Mais c'est pour cela que jsuis un fan de Chroniques de Beyoglu ! :D

Hamadan

Haydar a dit…

En fait, Jacky de quel région es-tu? Ca me turlupiner ...

Jacky a dit…

dîyarê min ?

Haydar a dit…

erê

Jacky a dit…

Hé bien, mon memleket c'est Bruxelles tout simplement. ;-)

Haydar a dit…

Tu es d'origine belge?

Jacky a dit…

Si tu veux ou entre autre chose.
Disons pour simplifier que je ne suis pas Anatolien.

Haydar a dit…

Ah lol d'accord :p merci de m'avoir répondu...