dimanche, décembre 02, 2007

Comme on se retrouve...

Aurais-je porté la poisse? La Turquie se retrouve dans le groupe de la Suisse à l'Euro 2008. Au delà du groupe de la mort dont la France écope, c'est ce Suisse-Turquie à domicile qui va attirer les regards... et c'est l'attitude de la presse turque, prompte à enflammer les esprits et à lancer des campagnes d'appel au meurtre et à la "vengeance nationale" qui va devoir être observée...


Les Suisses n'avaient pas été, en 2005, exempts de tout reproche. Il suffit de se souvenir des France-Suisse de 2005 et de 2006 pour se remettre en mémoire l'hostilité voire la francophobie de la presse suisse, l'arrogance des joueurs et le mauvais esprit inexplicable qui avait pourri ces matches. L'élimination sans gloire des Helvètes contre l'Ukrainn en 8eme de finale avait été, je l'avoue, une grande satisfaction personnelle.

En 2005, les sifflets suisses avaient accompagné l'Istiklal Marsi, provoquant une campagne nationaliste hystérique entre les deux tours, aboutissant au spectacle écœurant de joueurs turcs poursuivants les Suisses dans les couloirs du stade Şükrü Saraçoğlu de Fenerbahçe...L'entraîneur Fatih Terim, celui qui faisait campagne il y a peu pour lever des fonds en faveur de l'armée (qui en a tant besoin), avait largement entretenu cette hystérie et appelé ses joueurs à "casser du Suisse".

Souvenez vous...





5 commentaires:

Anonyme a dit…

Suisse ,Turquie : sont deux équipes qui ont un esprit pourri, yen a pas un qui pourrait rattraper l’autre, et suis d’accord toi avec la première : dégage une terrible insolence, certains de leurs joueurs mériteraient mêmes des baffes, tandis que les joueurs du « milli takim » sont ridicules lorsqu’ils se prennent pour des héros de la nation, du genre « moi jsuis un asker du terrain de foot » un peu plus on croirait que le terrain est peut être miné, quel courage !

Mais sinon, question technique et restant objectif, je préfère le jeu Turc, leur jeu est plus audacieux que ceux des suisses.
De toute manière les deux équipes que j’apprécie encore moins que celle de la Turquie, d’un point de vue « mentalité », c’est la suisse bien sur loin devant, suivie de très près par des Hollandais !

Mais bon, je ne peux m’empêcher de penser quand es ce que le KURDISTAN aura une équipe National de football digne de ce nom, ou un petit Zizou Kurde jouant en Europe aurait fait du bien à notre image constamment connoté de peuple opprimé ou de terroriste.

Hd

franco-turc a dit…

"L'entraîneur Fatih Terim, celui qui faisait campagne il y a peu pour lever des fonds en faveur de l'armée (qui en a tant besoin), avait largement entretenu cette hystérie et appelé ses joueurs à "casser du Suisse"."

Quel con.

Anonyme a dit…

N'oublions pas les grandes stars du football suisse qui sont d'origine turque.

Arnaud a dit…

C'était le stade de Fenerbahçe (Şükrü Saraçoğlu) et pas Atatürk... ensuite, j'ose espérer que chaque équipe saura se comporter correctement sur le terrain et montrer l'exemple ! Je ne me fais pas trop de soucis pour les relations entre les supporters (à par pour deux trois mononeurone... ), les problèmes au match retour était venu du terrain et non des tribunes...

Terim est un *** et je ne comprends tjs pas pk, ce bon monsieur n'a pas été suspendu...

Pour les stars turcs (ou d'origine turc) dans l'équipe suisse, je dois dire que seul Inler joue ou peut jouer un rôle... Yakin est viellissant et seul le fait qu'il soit gaucher lui permet d'être selectionner...

Mais il est vrai qu'il y a 4-5 ans en arrières les frères Yakin fesaient les beaux jours de l'équipe nationale. (ainsi que Turkilmaz un peu avant)...

Enfin, les stars sont plutot Barnetta, Frei, Senderos...

Tom a dit…

Salut Arnaud,

Erreur corrigée, merci!