mardi, mars 13, 2007

Montjoie! Neuilly!

Nicolas Sarkozy ne me fait pas peur. Il me terrorise, me révulse, me dégoute.

Son dernier discours contient une perle, qui j'espère sera reprise par la presse et commentée jusqu'à plus soif, car elle est potentiellement plus dévastatrice que tous les karchers du monde mis à bout.

Je cite la dépêche afp

"Il nous faut retrouver cette foi dans l'avenir, cette foi dans les capacités humaines et dans le génie français", a-t-il dit en se référant à "la France des croisades et des cathédrales, la France des droits de l'homme et de la Révolution".




Il est fort le nabot atrabiliaire, parce que mine de rien il vient de donner sa référence spirituelle principale: LA FRANCE DES CROISADES! Laquelle monsieur Sarkozy??? Celle lancée contre les albigeois à coup de "Dieu reconnaîtra les siens" et de bûchers d'hérétiques pour justifier la conquête, par les barbares du nord, de la brillante occitanie? La première, la vraie, la pure, celle qui a vu massacrer en terre sainte dans un grand élan les musulmans, juifs et chrétiens d'orient? La quatrième, qui s'est arrêtée à Constantinople, dans un grand massacre de chrétiens et le pillage organisé de la première ville d'Europe à l'époque? La France des croisades... Monsieur Sarkozy a appris à l'école que la Turquie était en Asie, mais il dû ronfler près du radiateur quand son prof a évocé les croisades? Ou bien en a-t-il eu une version édulcorée et magnifée par les bons pères?

"Du sang jusqu'au genoux", c'est ce que décrit le chroniqueur Joinville lors du sac de Jérusalem en 1099. Les Juifs enfermés et brûlés dans la synagogue. Les chrétiens d'orient (orthodoxes, arméniens, nestoriens, maronites) expulsés et interdits de culte.

Il devrait lire Amin Maalouf, Monsieur Sarkozy. Non, ce n'est pas un sans-papier, ni un chef de cellule dormante d'Al Quaïda. "Les croisades vues par les arabes", ça vaut le détour, et ca donnera une idée de cette "France des Croisade", avec ces saints hommes francs qui massacraient indiferemment chrétiens, juifs et musulmans, et se sont ancrés comme cannibales dans l'imaginaire arabe pour des siècles....

Et l'autre courge qui parle de "non choix" entre Sarkozy et Bayrou...

14 commentaires:

Piling a dit…

Bah il devrait surtout réviser son histoire, la "France" (déjà ça sonne un peu anachronique) n'était guère présente en Syrie-Palestine. Les grands leaders et fondateurs des principautés étant toulousain (raymond de st gilles pour Tripoli), "belge" (on n'en est plus à un anachronisme près) avec Godefroy de Bouillon pour Jérusalem et plus tard son frère pour Edesse, Normand de Sicile pour Bohémond à Antioche. Il n'y avait que le frère du roi de france à participer, Etienne de Blois mais il n'a joué qu'un rôle secondaire et est vite reparti. Les Capétiens ne se sont jamais illustrés aux Croisades, ça les emmerdait. Louis VIII s'y est engueulé avec Aliénor et est vite reparti, Philippe Auguste avec Richard d'Angleterre et est vite reparti. Quant à la prise de Constantinople, c'est les Flamands et les Vénitiens qui en profitèrent... Non il devrait réviser son histoire, la Croisade jusqu'à Saint Louis et ses illustres défaites n'était pas une aventure "française", il n'y a que celle des Albigeois que la couronne de France peut revendiquer intégralement...

Tom a dit…

Oserai-je? Oserai-je? J'ose :) C'est peut être justement avec Louis VII, triste roi aigri et brouillon largué par se femme qu'il se sent des atomes crochus?

Pour le reste, je t'accorde que parler de "France" est prématuré, mes les arabes et les turcs eux désignaient tous ces joyeux pélerins sanguinaires comme des "Francs" (franj)... et bon, si Charlemagne est français, pourquoi pas Baudouin et Godefroy (dont le chateau se trouve dans le Luxembourg Belge, qu'on se le dise!)

Piling a dit…

Ben oui, Charlemagne était Franc, en bon germanique ! On est tous des Celtes colonisés en somme...
Et pour les "Frandj" (qui eux mêmes se désignaient comme Latins, par opposition aux vilains Grecs et Syriaques schismatiques) tous les musulmans étaient des "Turcs". Ils se cassaient pas le trognon, les chroniqueurs de l'époque, la vie était simple. Sarko s'y serait plu, tiens.

Tom a dit…

Ouais je le vois bien en moine hystérique évangélisant à grands coups de gourdin, ou en ministre de philippe le bel expulsant les lombards :)

Ismail a dit…

C'est vraiment un gros nul ! le 26 février dernier, sur RMC, il a pas su répondre a la question : "al-qaida sont-ils sunnites ou chiites ?"

François a dit…

Du très bon TOM avec le ton qui nous fait du bien...
Ah l'identité nationale, les Croisades et Jeanne d'Arc : on se prépare un bel avenir, dites-moi...
Quand prend-on le maquis ?
François

ovehf a dit…

IL me semblait bien aussi qu'il avait cru que Saint-Just avait été canonisé par l'Eglise..

et tant qu'on y est ,les Sans Culottes ont déboulé à Edesse, qui sait?

Armenian Radio a dit…

La France est une fille de l'Eglise quoi qu'on en dise...
Elle s'est affranchie de l'Eglise certes, mais reste chrétienne par son histoire et ses valeurs.

Tom a dit…

hihi, fille de l'église, quand on connait les relations entre la France et les Papes depuis au moins Robert II Capet :D

Quand aux "valeurs" qui semblent nous être congénitales qu'on le veuille ou non à vous écouter, elles n'ont pas je pense trouvé leur meilleure expression dans les croisades dont Sarko se réclame.

Anonyme a dit…

Bravo pour le blog, c est bien écrit, fouillé, fin, cynique et enfin drole (;-)
Je suppose que la communauté (assez objectivement tres fermée) de profs français d Istanbul doit l'alimenter largement ? Sans quoi un peu de mesure viendrait pimenter cette critique peu objective de Sarko et ses allocutions.
Vous avez raison sur le fond, oui c'est une bourde, toutefois regardez en face l' alternative, elle est encore plus effrayante, que ce soit la Royale, Bayrou ou meme Le pen, franchement ? Pas un ne fait le poid quand il s'agit de sortir la France de son bourbier...
Ayez au moins l'honneteté de reconnaitre qu'il est bien le seul a incarner une "revolution" dont la france ne fera pas l'economie.
Pour une fois, ouvrez vos manuels d'economie, cela vous aidera a faire le lien avec ce qui adviendra de notre "histoire" si l on applique les remedes Bayrou, Royal !!!
Un homme d'affaire français de Beyoglu

Tom a dit…

Cher monsieur

je ne suis pas prof, ni résidant (malheureusement) à Istanbul

Quand à l'objectivité, vu ma profession (ONG de défense des droits de l'homme), je ne peux réellement en avoir en parlant de Sarkozy, qui est, dans la pratique comme dans le language parfaitement abject.

Pour le projet économique, j'ai fait le choix de l'expatriation et m'en porte bien mieux, donc ce n'est pas ma tasse de thé. Une france sortie du bourbier et marchant au pas de l'oie, je n'y retournerai pas!

Tom a dit…

Du reste ma formation d'économie ne m'a pas franchement convaincu des bienfaits du Sarkozysme

Mais il est vrai que si il inclue "30 % de réduc sur votre bien immobilier à l'achat, 150% de benéf à la revente" dans son programme, je changerai d'avis ;)

Tom a dit…

De plus je ne crois pas à la "bourde"

c'est dit en connaissance de cause, pour recentrer les médias sur lui.

anne a dit…

Qu'est-ce que ça signifie ce ton de donneur de leçon qui s'imagine tout savoir! et se plante lamentablement. C'est souvent comme ça quand on a des clichés.
Il t'a mis combien pour cette copie "brillante" mais manquant d'objectivité!

Depuis quand on doit être objectif avec la bêtise, surtout quand elle est "savamment" calculée.
Faut bien faire plaisir à tout le monde dans cette bouillie "culturelle", n'est-ce pas? Et en appeler à Jeanne d'Arc ça aurait peut-être été un peu gros.