mercredi, mars 28, 2007

Rions un peu avec la justice turque

Eloignons nous un peu de la douce Rance, et délectons nous du dernier coup d'éclat des promoteurs du ridicule international de la Turquie. Un procureur d'Ankara a décidé de mener une enquête contre Recep Tayip Erdogan, suite à une dizaine de plaintes, certaines venant, ô suprise, du parti républicain du peuple, le CHP. Le crime de Tayip Bey? Il aurait, il y a 7 ans, employé le terme "SAYIN" en parlant d'Öcalan, sayin voulant dire monsieur avec une marque de respect.

Le plus farouche détracteur d'Erdogan est certainement Zekis Sezer du DSP, qui trouve inconcevable qu'un homme qui utilise le terme monsieur pour désigner un chef terroriste puisse être candidat à la présidence. Je ne suis pas sûr qu'il ait été aussi scandalisé quand le chef terroriste Alparslan Türkes a eu le droit à des obsèques nationales en 1997...

Ou quand Tansi Ciller, Ministre des affaires étrangères, parlait ainsi d'Abdullah Catli, instigateur probable de l'attentat contre Jean Paul II et responsable des escadrons de la mort armés par l'Etat contre les Kurdes aux heures les plus noires des années 90

" Je ne sais pas s’il est coupable ou non, mais je me souviendrai toujours avec respect de ceux qui ont fait feu ou ont été blessés, au nom de ce peuple, de cette nation et de cet Etat " (le monde diplo, mars 1997, après l'affaire de Susurluk)

On peut donc poser avec un drapeau turc auprès d'un assassin de journaliste, se rendre aux obsèques d'un putchiste ultra-nationaliste, parler avec respect et émotion d'un mafieux trafiquant de drogue et responsable de dizaines d'assassinant, mais lâcher un "sayin" malencontrueux il y a 7 ans, non, on ne peut pas.

Tiens, mes petites recherches sur Türkes (je cherchais sa date de mort) m'ont fait tomber sur ce petit joyau: une photo de l'idéologue de l'ultranationalisme turc, Nihat Atsiz, dont j'avais lu un texte brillant expliquant pourquoi les Kurdes n'existaient pas mais étaient quand même inférieurs à la race turque supérieure.


Ben tout de suite on comprend mieux la filiation non ??? :)




4 commentaires:

Dilo a dit…

J'en ai déjà tellement ri de la "justice turque" que ces manoeuvres orchestrées par l'administration crapuleuse de Büyükaniche ne me font même plus rire.On devrait même plutôt en pleurer pour ce pays.

anne a dit…

Ben ils n'ont qu'à nous emprunter Sarko. Il sait lui comment parler aux voyous.
Et il n'aura pas à ce casser la tête pour trouver quoi mettre dans son ministère de l'identité nationale..L'article de loi qui le défendra est tout prêt.

Dilo tu as loupé une étape, le dernier "traitre à la patrie" selon messieurs les procureurs c'était le général Evren!

Ils vont finir par se jeter eux-même en pature et par s'accuser eux-mêmes si ça continue, les procs psycho rigides

Anonyme a dit…

Mais c'est quoi cette delire?
Laissez cette haine!
Tous les turcs, kurdes..sont des freres!

Tom a dit…

je ne dis pas le contraire, je ne fais que relayer ceux qui ne sont pas du tout d'accord en Turquie :)