mardi, juin 19, 2007

Bip Bip, le numéro que vous avez demandé n'est plus attribué

Le journaliste anglais Michael Howard revient du parc d'attraction pour grand reporters du Kandil. Apparemment, le camp est à peu près abandonné, et les militants ne passeraient pas plus d'une nuit au même endroit, étant constamment en mouvement.

On imagine déja la franche rigolade d'une armée turque investissant la place, braillant "ville gagnée, ville prise" et ne trouvant à massacrer que deux ou trois moutons et une chèvre. Une guerrilla qui refuse une bataille rangée contre la plus grosse armée du moyen orient, qui aurait pu imaginer une telle chose????

Pour une idée un peu plus précise de la situation dans les riantes vallées du Kandil, lire cet excellent reportage du "Courrier" suisse que je vais consulter plus souvent!

Et quelle déprime pour les "faucons" turcs: Cemil Bayik, un des chefs du PKK, déclare que le PKK n'est pas séparatiste et ne veut même pas le fédéralisme dont bénificient les Kurdes d'Irak, mais seulement des droits culturels pour les Kurdes de Turquie. Va gueuler à la menace contre l'intégrité de la république après ça, mais à qui peut on donc se fier???

And now for something completely different: une étude menée par Orta Dogu Teknik Universitesi sur les mariages en Turquie révèle que sur 11 000 couples dans 80 districts, seul 2,4 % sont des couples mixtes turco-kurdes. Mais c'est bien connu, les kurdes sont parfaitement intégrés, il n'y a pas de différence et d'ailleurs il y a plein plein de turcs turcs dans le sud-est. Fermez le ban.




19 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai effectivement lu cet article hier dans Sabah (ou Milliyet). Je savais que les mariages kurdes-turcs quoi qu'on en dise était une chose pas très courante, mais j'ai été très surprise par les chiffres aussi bas. Ca m'a rappelé mon ex-beau-père, kémaliste dans l'âme qui, quand je lui parlais de droits culturels pour les kurdes, et du droit de parler sa langue au moins, me répondait: mais en Turquie tout le monde est turc, il n'y a ni kurde, ni laze etc..Quel besoin de parler une autre langue. Ainsi tout le monde est traité sur le même plan et sans la moindre discrimination - vous voyez bien qu'on n'est pas racistes. D'ailleurs ce sont ceux qui veulent introduire des différences qui sont ségragationnistes. Et il ajoutait: tout le monde a les mêmes noms, par le patronyme on ne peut pas savoir si un individu est kurde ou non. Ainsi tout le monde est placé sur un pied d'égalité. C'est pas grand et généreux cette idée? Plutôt que de parler de minorités, et de droits des minorités, supprimons tout simplement l'existence même de ce concept: IL N'Y A PAS DE MINORITE EN TURQUIE. TOUT LE MONDE EST TURC. C'est pas difficile à comprendre non?

Tom a dit…

Rassure moi, tu es ironique?

Puisque tu as l'air de vivre en France, ça te dit de t'appeller Jean Dupont et que tes enfants n'apprennent jamais le turc?

"grand et généreux", mais alors pourquoi pigner quand les minorités turques d'ailleurs se voient privées de leurs droits? C'est grand et généreux de les forcer à apprendre le grec ou le bulgare non?

Une minorité n'est pas un concept mais un fait sociologique. Il ne suffit pas d'interdire d'en parler, il faut la génocider totalement pour s'en débarasser ;)

anne a dit…

Enfin Tom, qu'est-ce qu'il t'arrive? C'est le beauf qui parlait comme ça, (viré depuis d'ailleurs! un peu trop psycho rigide peut-être..)

On trouve la même générosité chez Marine le Pen qui conseillait gentiment à un monsieur au prénom à la consonnance trop musulmane de changer tout simplement de prénom pour sentir mieux dans sa peau de Français.

C'est Milliyet qui a publié cet article, et quelques autres pas du tout va-t-en guerre. Or ce journal n'est pas franchement pro AKP.
D'ailleurs les funérailles des officiers n'ont pas donné lieu non plus à des démonstrations de masse. L'ADD aurait elle plus de difficultés à rassembler sur le thème pro-guerrier?

Je fais peut-être preuve d'un peu trop d'optimisme..enfin, raisonnable l'optimisme, on sait toujours pas comment ça peut dégénérer tout ça.

Tom a dit…

Disons que c'est le beau papa alors, et que j'ai mal compris. Mes excuses à "anonyme" (au fait, c'est tjrs plus agréable d'employer au moins un pseudo)

COncernant l'ADD j'ai du croustillant grâce à Mehmet Koksal ;)

Jacky a dit…

Ben oui, un exemple très classique de la schizophrénie nationaliste turque ci-dessus.

Il faut reconnaître que les Turcs chypriotes forment une communauté distincte mais les Kurdes doivent être fondus dans la masse. Le Kurde doit s'assimiler et oublier qu'il est Kurde. Il n'a même pas le droit de dire qu'il aspire à l'autonomie locale sous peine de déclencher les crises d'hystérie du vulgus.

La minorité est un concept important pour les Turkmènes d'Irak, les Turcs de Bulgarie, de la Thrace grecque, voire les communautés turques issues de l'immigration classique auquelles l'Etat providentiel kémaliste envoie des hoca pour leur laver le ciboulot de slogans bien nationalos.

Voire même, si on ne respectait pas leur droit de minorité, ce serait un casus belli, une ligne rouge franchie (voir "Metal Fırtınası").

Mais en même temps :
-la minorité n'existe pas en Turquie, tout le monde est pareil, tout le monde pense pareil, tout le monde est égal (oui, on y croit), la nation est "une et indivisble".

Bref, de cela il faut comprendre que la noble nation turque est supérieure et qu'elle mérite un traitement à part qui lui permet d'assimilier ceux issus des "cultures inférieures" et de clamer avec vigueur le droit à l'existence de sa culture ou "idem" lorsqu'elle est sous-représentée à l'extérieur des frontières.
Vive l'égalité quoi...

Petites exceptions faite pour le français et l'anglais qui sont les langues des "dominateurs" et des "intellectuels" en Turquie et qui méritent une considération à des années lumières plus loin que celle accordée aux langues du cru, bien anatoliennes. Une bien belle idéologie sous-tendue que cette classification linguistique.

Dire que les autres sont inférieurs et qu'ils n'ont pas droit au même traitement que "nous" voilà ce qu'est le nationalisme au fond.

Ismail a dit…

Ouais c'est assez délirant, j'ai l'impression qu'il est plus facile de nommer un enfant "Jennifer" ou "Kevin" en Turquie que "Mizgin" ou meme "Muhammad" ...

Je suis passé en commission de nationalité turque le mois dernier (ambiance assez sympa et détendue ... a signaler quand meme !) et une partie de la discussion a tourné autour du fait que j'ai donné pour prénom a ma fille (pourtant bi-nationale et née en France) "Amina" au lieu de "Emine" !! Au dela des membres de cette commission, je passe pour un original aupres de 95% de la population a cause de ces deux voyelles !!!

Mon épouse a eu moins de chance : elle a été interrogée sur les prénoms des garçons (qui m'ont valu de me faire quasiment jeter l'extrait de naissance a la figure par une employée du consulat turc en France)

Anonyme a dit…

Effectivement pour comprendre mon message il faut maîtriser l’usage du discours rapporté, du style indirect, du style indirect libre éventuellement, bref les nuances de la langue mais surtout surtout pratiquer l’humour au second degré. Ce n’est pas donné à tout le monde, apparemment !
En ce qui concerne l’article dont je parlais, paru hier dans Sabah ou Milliyet, aucun rapport avec l’AKP, ni avec les funérailles, cet article reprenait les résultats d'un travail de recherche concernant les mariages turco-kurdes.
Je te remercie pour tes remarques concernant l'emploi d'un pseudo, qui montrent que tu as fort appris de la police turque apparemment, mais n'ayant ni insulté ni porté tort à quiconque, je n'ai pas souhaité donner mon nom et mon adresse sur le net. C'est mon droit non??
Ano Nyme (c'est mieux comme ça?) ou bien au choix: Jean-Luc, Damien, Isabelle, Simone, Ayse, Mehmet etc...

Tom a dit…

OK Jean Marcel, je me suis excusé pour n'avoir pas bien saisi ton post. Qui souffrait justement d'un style indirect pas évident ;)

Comme tu as vu j'ai d'abord penché pour l'ironie avant d'être par le commencement du début de l'ombre d'un doute, que je te remerci d'écarter maintenant

Pour la police turque.. hein??? Je dis juste de ne pas poster en anonyme parce que plusieurs personnes le font et que du coup je ne sais pas qui parle. Jean Claude, Anatole ou Abdulrahman me conviennent parfaitement

Tom a dit…

je n'ai de plus aucun moyen de retrouver ton adresse ...

Piling a dit…

"Mon épouse a eu moins de chance : elle a été interrogée sur les prénoms des garçons (qui m'ont valu de me faire quasiment jeter l'extrait de naissance a la figure par une employée du consulat turc en France)"

Tu les as appelés Newroz et Nishtiman ? :))

Ismail a dit…

Piling, depuis le temps qu'on dialogue, je t'aurai cru plus perspicace ... !!!

Pour l'anecdote, le commentaire qui tue de l'employée (enragée) du consulat turc en français approximatif c'est :"Muaz-bin-Ismail : Ca veut rien-dire-du-tout !!!" sur le ton de "Nous-safons les-moyens de fous-faire par-ler !!!" C'est surtout le clavier de la machine a écrire qu'a du garder des séquelles de l'épisode car pour l'enregistrement du petit dernier j'ai juste eu droit a un "pfffff" assorti d'un haussement d'épaule et d'un dodelinement de tete !

Et au final, je me souviens qu'en quittant la France, nos relations avec cette employée étaient tres tres bonne et je ne me souviens plus d'alleurs comment la situation avait fini par évoluer aussi positivement ! Encore un mystere de l'orient !

Piling a dit…

"Piling, depuis le temps qu'on dialogue, je t'aurai cru plus perspicace ...!!!"

c'était juste pour provoquer l'animal, note bien :))

Remarque, tu aurais pu aussi les appeler Wahid ou ShaWer ou MarWan, ça aurait été aussi un acte dangereux visant l'intégrité de la République...

Tom a dit…

Y a pas un nom Kurde avec un Q, un X et un W?

Genre Berqxewan? ça serait vraiment drole :)

Piling a dit…

Au moins avec W et X des tas... Cigerxwîn (foie saignant), Berwxedan par exemple (Résistance, tout un programme). Bon faut avouer le Q c'est surtout un apport arabe mais on peut faire des panaches. Par exemple Qutbabexwedan (Pôle de la résistance)ou Qurbanaxwîn (victime bien saignante).

paxqwal a dit…

Ben c'est justement comme ça que je m'appelle: paxqwal(e) avec un e à la fin parce que ça fait plus féminin...

Ismail a dit…

"Remarque, tu aurais pu aussi les appeler Wahid ou ShaWer ou MarWan, ça aurait été aussi un acte dangereux visant l'intégrité de la République..."

ouais j'aurai pu, et ça prouve donc bien que j'ai donné tous ces noms tres naivement et sans aucune arriere-pensée ...

Tom a dit…

bien essayé paxqwale ;)

Legleg a dit…

Je vois que je vais galèrer avec le prénom de mon futur... On veut un prénom kurde.

bon je ne vais pas faire comme les proprios d'un resto à St Michel : Newroz et Kurdistan :).
La tête des doiniers à Istanbul quand il rentrait chez lui... (maintenant plus de problème, il va à Hewler direct )

Legleg a dit…

"Y a pas un nom Kurde avec un Q, un X et un W?
Genre Berqxewan? ça serait vraiment drole :)"

Tu veux être complice d'une crise cardiaque au service d'état civil?? :)