jeudi, août 16, 2007

Carnage chez les Yezidis

Je n'ai appris la nouvelle que ce matin, par dessus l'épaule d'un voyageur lisant son journal. C'est l'attentat le plus lourd ayant frappé les Kurdes, et il vise les Yezidis, vivant dans une zone hors du contrôle du gouvernement kurde.




En Avril, des Yezidis avaient lapidé une jeune fille de leur secte coupable de vouloir se marier avec un sunnite, dans une communauté interdisant totalement l'exogamie. C'est le prétexte utilisé par les tafkiris (extrêmistes sunnites) pour viser depuis les Yezidis de la province de Ninive (Mossoul). L'attentat de mardi à Qahataniya près de Sinjar a fait entre 250 et 500 morts selon diverses sources, rasant de nombreux immeubles sous les décombres desquels des personnes sont encores ensevelies. Zayan Osman, ministre de la santé de la région kurde, parle de 250 morts et 350 blessés.



Massoud Barzani a annoncé d'urgence l'envoi de peshmergas dans la région de Sinjar et Shingal, territoire Yezidi situé à la frontière Syrienne, qui doit prochainement choisir, avec d'autres régions dont celle de Kirkuk son rattachement au Kurdistan. Il appelle également à la solidarité des Kurdes pour l'envoi de médicaments et pour le don du sang.



Mais quand les Kurdes se remparent derrière la frontière de leur région et tentent d'interdire aux arabes irakiens l'accès au Kurdistan sans invitation officielle d'un Kurde, ce sont de méchants séparatistes...

15 commentaires:

Piling a dit…

Oh même avant la lapidation de Dua aswar les yézidis étaient dans le collimateur des takfiris (qui n'est pas dans leur collimateur, d'ailleurs ?). Pour eux les yézidis sont des zindiq (hérétiques) ou pire, des apostats ayant renié l'islam. De toute façon ils doivent disparaître ou se convertir (au takfirisme bien sûr, sinon ça compte pas).

Effectivement Shingal aurait déjà été réintégré dans la Région kurde ces gens seraient encore en vie...

rüya a dit…

Mais les takfiris appartiennent à quel groupe ethnique ?

C'est uniquement une guerre de religion qui les oppose au yézidis ?

Tom a dit…

Tafkiri c'est en fait le nom donné aux fondamentalistes sunnites en Irak. Ils sont en guerre contre tout ce qui n'est pas Tafkiri, donc on peut les considérer comme en guerre avec l'humanité toute entière :(

Electre Xan a dit…

"Massoud Barzani a annoncé d'urgence l'envoi de peshmergas dans la région de Sinjar et Shingal, territoire Yezidi situé à la frontière Syrienne, qui doit prochainement choisir, avec d'autres régions dont celle de Kirkuk son rattachement au Kurdistan."

Après un tel carnage, je ne vois pas comment on pourrait faire accepter aux populations civiles victimes de tels actes de terrorisme de repousser le référendum prévu par la Constitution sur le statut de ces régions car cela signifierait prolonger dans le temps, le chaos et l'insécurité dont ils sont l'objet.

Anonyme a dit…

--->Mais quand les Kurdes se remparent derrière la frontière de leur région et tentent d'interdire aux arabes irakiens l'accès au Kurdistan sans invitation officielle d'un Kurde, ce sont de méchants séparatistes..."

Même si cette remarque est hironique, je suis totalement d'accord...

Et combien même si les arabes venuent se réfugier au KURDISTAN, veulent un jour s'installer définitivement dans la région;
J'aimerais qu'ils soeint considérés comme tous les autres citoyens du KURDISTAN.

Ils auront ainsi les mêmes droits, mais aussi les mêmes devoirs.

Le devoir, par exemple si on instaure un service militaire obligatoire, qu'ils fassent leur service dans la région dont ils se sont réfugiés.

Alors un jour la région est attaquée ils devront se battre pour ce drapeau.


Mon avis utopique ou pas, c'est juste un avis.

Hamadan

Tom a dit…

Pas encore d'indépendance, mais déja des Sarkozystes "tu l'aimes ou tu le quittes!" :D j'adore les Kurdes...

Ismail a dit…

"takfiri" est une appellation générale qui s'applique a des groupes musulmans sunnites qui ont une lecture de l'Islam proche du Kharijisme (on les appelle aussi néo-kharijites). Ces groupes e s'appellent pas eux-memes "takfiris"

Le fond du probleme réside surtout dans leur conception (erronée si on se refere au dogme sunnite "orthodoxe") de la foi et des "regles du djihad".
Voir mon commentaire et celui du piling sur un post précédent : http://istanbuldakitom.blogspot.com/2007/02/le-degr-zro-du-journalisme.html

Les massacres auquels ils se livrent dans de nombreux pays aujourd'hui sont le résultat de ces malheureuses "erreurs d'appréciation".

Ils n'appartiennent a aucun groupe ethnique en particulier, il y en a de toutes les nationalités et dans le cas de l'Irak, ils peuvent etre aussi bien kurdes qu'arabes. On peut les retrouver organisés en groupes armés sur quasiment tous les continents.

Tom a dit…

Ah merci je ne savais plus ou c'était :)

tom

Ismail a dit…

De rien Tom ! J'ai pas réussi a afficher le lien en entier mais ça date du 26 février et le post s'appelle : "Le degré zéro du journalisme"

Piling a dit…

lol les grands esprits se rencontrent j'allais juste faire un copier coller du même lien.

Les takfiris comme le souligne Ismaïl ont comme cibles d'abord les autres musulmans qu'ils déclarent comme traitres à l'islam, puis tous les courants et sectes ghulat ou séparés de l'islam qu'ils considèrent comme apostats, hérétiques et tout ce qu'on veut (les yézidis ou les ahl e heqq par exemple), et enfin les non-musulmans qui ne respecteraient pas les restrictions les plus strictes imposées aux dhimmis dans la vie quotidienne. De charmantes natures, quoi :)

rüya a dit…

Merci à Ismail et Pilling pour leurs commentaire.

Jacky a dit…

C'est triste et injuste.

Anonyme a dit…

500 morts... j'espere vraiment qu'on va envoyé les peshmerga sécurisé la région pour qu'il n'y est plus d'attentats lache du genre.

Ismail a dit…

Le probleme c'est que ce genre d'attentat aveugle est quand meme difficile a empecher quand on des pros en face.

Sans vouloir vous démoraliser, je doute que les peshmergas puissent faire mieux que l'armée US, la CIA, les services secrets britanniques ou espagnols !

C'est un probleme idéologique qui doit etre pris a la racine. Je n'ai bien sur aucune solution concrete !!!

C'est aussi quand meme mieux d'envoyer des forces de sécurités que de ne rien faire du tout !

Piling a dit…

Les Peshmpergas et les Asayish réussissent pourtant assez bien à sécuriser le Kurdistan, la seule façon de pacifier Sindjar est de l'intégrer à la Région et d'y appliquer les règles de sécurité en cours dans le KRG... qui ne risquent pas de plaire à tous les Mossouli.

Mais que tant que le contrôle à la frontière syrienne dépendra de l'armée irakienne et que les forces de police locales seront en proie aux menaces des Baathistes et des islamistes il n'y aura pas grand chose à faire.

Le seul avantage est que les Peshmergas n'étant pas de Sindjar ou de Mossoul n'ont pas de famille sur place et sont donc moins vulnérables aux chantage et menaces de représailles.