jeudi, août 09, 2007

Premières tensions DTP/PKK

C'est inquiétant, il semble que Murat Karayilan soit parfaitement d'accord avec moi: le score global du DTP au Kurdistan est très décevant, et le nombre de 20 députés DTP au parlement très en dessous des attentes. Plutôt que de se remettre en question, il a une analyse toute faite et prête à l'emploi: les Kurdes qui ont voté AKP sont des TRAITRES.

Le PKK n'a pas non plus apprécié les déclarations et l'attitude des députés DTP qui se sont efforcés de ne pas faire de scandale et de s'intégrer au jeu politique turc. Ces députés "nient leur passé" selon "l'aile politique" du PKK, le KCK. En effet, pas de grands serments en kurde, pas de portrait d'Öcalan, pas d'émeute et pas d'arrestation à la tribune. C'est bien décevant tout ça.

Pour Duran Kalkan, si le DTP a perdu des voix, c'est la faute des dirigeants du DTP. Amusant ça, tous les candidats ont été plus ou moins validés par le PKK, parfois en dépit du bon sens et à rebrousse-poil des électeurs (on voit le score d'Aysel Tugluk, parachutée à Diyarbakir...)

Öcalan est fidèle à lui même "ils ont utilisé mon nom, et ils n'ont obtenu que 20 sièges? Que feraient-ils sans moi?". On n'ose répondre...

L'enlèvement grandguignolesque de 9 villageois le 31 juillet, punis pour leur village qui n'a pas bien voté, montre à quel point le PKK se rend compte qu'il est en train de perdre la main au Kurdistan, tout comme le meurtre d'un villageois à Cepkenli près de Van, qui refusait de livrer de la nourriture à un groupe de guerrilero. Quand la propagande ne marche plus, essayez la terreur.

On retrouve ici une configuration classique des rapports entre le PKK et le parti pro-kurde: l'indépendance est inacceptable, et la solution pour contrer les tentatives d'émancipation est le durcissement, la répression au sein de la population kurde, la provocation. C'était le cas lors du torpillage du HADEP, ça pourrait être le cas encore aujourd'hui.

Peut on y voir une des raison pour laquelle le DTP tente de s'intégrer coûte que coûte au jeu politique turc, quitte à "affadir" son message pro-kurde? Peut on leur en vouloir? Les réactions des journaux turcs à la poignée de main entre Türk et Bahçeli sont très élogieuses. De Radikal à Hürriyet toute la presse a salué ce geste... Hasip Kaplan, un des députés DTP, parle de paix et souhaite que les fusils se taisent. C'est en effet "L'image que la Turquie attendait", mais qui peut prévoir ce qui va se passer dans les prochains mois..


66 commentaires:

Anonyme a dit…

Si de nombreux kurdes ont donné leur voix à l’AKP, c’est du fait que les candidats étaient des kurdes de la région.
Et que derrières ces candidats il y a l’AKP, un parti financièrement puissant.
Ces malheureux kurdes pensent que c’est uniquement ce parti qui pourra les sortir de cette stagnation économique qui touche particulièrement l’est du pays.
(car ca n’a jamais été la faute du pkk que l’est du pays soit délaissé durant des décennies, comme osent dire certains)

Disais-je donc, que ces mêmes malheureux savent mieux que qui d’autres qu’aucun parti prokurde (même loin de l’influence du pkk), ne pourra faire changer les choses dans ce pays.
Car quelque soit le parti, du fait qu’il soit étiqueté pro-kurde, sa marge de manœuvre sera très réduite et n’aura donc aucun poids politique dans une république qui pose ses fondements sur supériorités de la race turque.

Et les kurdes vivants dans ce pays le savent très bien, qu’aucun parti se disant prokurde ne pourra faire changer les choses, du fait que les choses sont verrouillées par le haut.
Ce vote en faveur de l’AKP, n’était donc pas un vote du cœur, mais un vote strictement économique.
Donc un espoir de changements de leurs conditions de vie, plutôt qu’un changement politique dont beaucoup de kurdes ne croient plus.

Et ouais, même si on prend le plus démocrate des turcs, sa lui donne aussi des allergies s’il entend parler et chanter du kurde à longueur de journée sur une chaine turque, et criera que l’unité de la république est en danger.

On est donc bien loin des réformes démocratiques que la Turquie voulait aspirer, et en tout cas même s’il y aura réforme, elles toucheront dans une moindre mesure tous ce qui se rapporte la question kurde.

Maintenant sur le fait de qualifier si les kurdes ayants voté AKP sont des traitres, je pense aussi qu’il ne faut pas trop s’attarder sur les traitres. Ils leur manquaint du courage c’est tout. lol

Il faut savoir aussi que parmi les élus de l’AKP il y a une cinquantaine de fachos idéologiquement proche du MHP, et dont Abdulah Gul, qui lui-même était ancien membre du MHP…. J’espère que j’apprends rien là

Donc voila, les kurdes ayants voté AKP =sont de vrais traitres à leur peuple.

Hamadan

Tom a dit…

"Et ouais, même si on prend le plus démocrate des turcs, sa lui donne aussi des allergies s’il entend parler et chanter du kurde à longueur de journée sur une chaine turque, et criera que l’unité de la république est en danger."

tu as vécu combien de temps chez les turcs au fait? faut quand meme pas exagérer..

Anonyme a dit…

j'y suis né, et un ptit entourage d'amis considérés comme de vrais démocrates (dont certains ont connu aussi la torture), (aussi je ne vais pas te parler de nos débats...)
je te parlais de la majorité des de ceux se disants démocrates.
Et je dis bien à longeur de journée chanter et parler kurde, sur une chaine turque par exemple TRT int. ;-)
Tu n'as qu'a en débattre tiens avec tes potes aussi démcrates !

;-)

Tom a dit…

Ben ouais mais y a une différence entre "le plus démocrate dit ça" et "la majorité de ceux qui se disent démocrates disent ça" non? :D

On est bien d'accord, bcp de turcs qui SE CONSIDERENT comme démocrates se draperont dans le ay yildiz dès que tu leurs parle de kurdes....

Anonyme a dit…

On est bien d'accord alors, les vrais démocrates en turquie sont minoritaires.
Ceux qui vantent donc des biens faits du kémalisme, c'est-à-dire es laics-gauchistes sont donc incompatibles d’un entendement démocrate.

Tom a dit…

Ouais mais les "laïco-gauchistes" sont officiellement minoritaires en Turquie :p

Kece kurdan a dit…

Pourquoi ne pas avoir voté DTP?? Pendant quelques secondes, je me mets à la place de celui qui vit en Turquie, dans une famille kurde, pauvre. Alors à qui attribuerais-je ma voix??

- je voudrais voter DTP pour revendiquer mon identité mais, problème, je sais que la porte leur ait fermé et que les candidats ne pourront rien faire. Je sais que le pays n’est pas encore prêt, que les mentalités sont telles que les gens ne comprendront pas pourquoi je veux parler ma langue, pratiquer ma culture etc etc. Et je crains que la situation n’empire. Que l’armée soit plus impitoyable que l’exclusion et les représailles ne se fassent plus dure . Je vais donc décider de VOTER UTILE. Mais alors pour qui voter??
- Le CHP?? Il a un discours qui me fait peur, trop proche de l’armée, et à tendance nationaliste. Il ne me comprendra pas.
- Le MHP n’ y pensons même pas
- L’AKP?? Il est des moins nationalistes, il “lutte contre l’armée”, il est plutôt doué sur le plan économique, il est musulman. L’AKP ne s’en sort pas mal. En plus, il a quelques Kurdes au sein du Parti. Sans doute, auront-ils beaucoup plus d’influence que les députés issus du DTP (qui aura tout le monde à dos)

Résultat: Dans la peau d’un Kurde de Turquie pessimiste parce qu’il sait que la question kurde ne sera pas résolue pour l’instant (faute d’une évolution des mentalités) et qui préfère éviter un conflit encore plus brutal (parce que appeuré) j’irais voter AKP. Voilà.
Alors est ce qu’il s’agit de traîtrise? Difficile à dire. Oui si on pense que le Kurde doit défendre son identité quelque soit le prix à payer. Non si on pense qu’il est préférable de voir le peuple vivre “plus ou moins bien” le temps que les mentalités se dénouent. De toute façon, je pense qu’on peut être pour le PKK et voter AKP.

“tout comme le meurtre d'un villageois à Cepkenli près de Van, qui refusait de livrer de la nourriture à un groupe de guerrilero. Quand la propagande ne marche plus, essayez la terreur.”-----> Je peux comprendre pourquoi voter AKP et éviter de parler de traîtrise mais chose paradoxale ne pas nourrir un guerrilero pour moi c’est une traîtrise.

“ Hasip Kaplan, un des députés DTP, parle de paix et souhaite que les fusils se taisent. C'est en effet "L'image que la Turquie attendait"-----> Ah la la les hommes (ou femmes) politiques... Ca veut nous faire croire n'importe quoi. Si une poignée de main signifie qu’il y a avancée dans le processus de paix ou je ne sais pas quoi, j’irais serrer la main à tous le monde mdrr...

Tom a dit…

Ne pas nourrir un guerrillero, peine de mort

l'aider, problèmes avec la police, l'armée, la jandarma, etc

c'est cool le choix que tu laisses aux villageois kurde, chapeau!

rüya a dit…

Et si les kurdes voulaient juste faire comme tlm à savoir trouver un travail, se marier, faire des enfants, acheter leur barraque ?

Peut être que le peuple est simplement moins idéologue que les nationalistes kurdes qui s'expriment sur ce blog qui considèrent qu'un kurde doit, sous peine de mort, soutenir la lutte armée.

Et si l'identité musulmane devenait plus prégnante que l'identité kurde dans une Turquie de plus en plus religieuse ?

Si la réussite économique était plus importante que la lutte identitaire ? Quasi tous les commerçants ont voté pour l'AKP. Vous croyez que le commerçant kurde est si différent du commerçant laz, turc, gurcu etc.... ?

Tom a dit…

Assez d'accord

Je pense que la plupart des Kurdes se sentent kurdes avant d'être turcs, voire Kurdes tout court, c'est un fait, et c'est la différences avec les lazes ou çerkesses: l'identité est forte, d'autant plus forte qu'elle a été comprimée

Ensuite, penser comme nos idéologues en pantoufles que l'identité est un besoin primaire plus fort que la faim ou le désir de sécurité, c'est un peu fort de Kahve...L'AKP représente un espoir de développement économique, les infrastructures du Kurdistan ont progressé depuis 2002. C'est aussi ça le vote AKP, je ne pense pas que c'est "l'islam" qui motive le plus...

Kece kurdan a dit…

" c'est cool le choix que tu laisses aux villageois kurde, chapeau!"----> En France, sous l'occupation, les résistants ont condamnés tous ceux qui ont refusé de leur venir en aide, les considérant comme des collabos ! Ouhhh, les méchants!!! C'est cool de ne pas leur avoir laisser le choix!!

Tu sais que quelques fois il faut cesser de se cacher derrière des idées bien pensantes et réagir un peu. Ca metterait un terme à l'hypocrisie.

"Et si les kurdes voulaient juste faire comme tlm à savoir trouver un travail, se marier, faire des enfants, acheter leur barraque "---> Dis donc c'est l'hôpital qui se fout de la charité! MMdrr.. Parce que maintenant c'est le PKK qui empêche les Kurdes de vivre en toute tranquillité. Ouuhh...

"Peut être que le peuple est simplement moins idéologue que les nationalistes kurdes qui s'expriment sur ce blog..." ----> Que les Kurdes ne soient pas tellement idéologue, peut être. Ca ne veut pas dire qu'ils ont raison de ne pas l'être. Ensuite, c'est vrai que je suis nationaliste. Et ça n'est pas un défaut. Sauf que le mien ne sert pas à écraser un autre peuple, ou anéantir sa culture.

"....qui considèrent qu'un kurde doit, sous peine de mort, soutenir la lutte armée"---> C'est encore l'Hospital qui se fout de la charité! Les kurdes devant faire leur service militaire en Turquie sont envoyés en première ligne pour tuer d'autres Kurdes. Et quand ils refusent, devinez ce qu'ils leur arrivent...Un kurde pratique sa culture?? devinez ce qui lui arrive!! Un kurde parle sa langue?? Devinez ce qui lui arrive... Pas que les Kurdes d'ailleurs. Un Arménien se définit comme un "Arménien vivant en Turquie"? Devinez ce qui lui arrive!

"Si la réussite économique était plus importante que la lutte identitaire ?"---> OHHH certainement. D'ailleurs aujourd'hui dans le monde,la réussite économique est plus importante encore que les valeurs, plus importante encore que l'HOMME. Tu approuves?? Tout cela s'inscrit dans un système qui est celui du capitalisme...

"penser comme nos idéologues en pantoufles que l'identité est un besoin primaire plus fort que la faim ou le désir de sécurité"----> Certes, l'identité n'est pas aussi importante que les besoins dont tu viens de citer. C'est bien pour cela que l'oppresseur met en place des conditions d'insécurité et de pauvreté. Pour faire oublier l'identité.... Mais ça ne fonctionne que sur un cour terme.

Piling a dit…

"En France, sous l'occupation, les résistants ont condamnés tous ceux qui ont refusé de leur venir en aide, les considérant comme des collabos !"

Ben ça aurait fait beaucoup de gens... Il ne faut pas faire dire n'importe quoi à l'Histoire...Non, les résistants ne considéraient comme collabos que les miliciens et ceux qui soutenaient activement et politiquement la Collaboration. L'épuration à la Libération a été brève et vite réprimée.

Le général de gaulle dans ses mémoires (et bien sûr cela ne concerne pas les règlements de compte illégaux, hâtifs et très vite interdits et punis de mort par le gouvernement de la Libération) donne les chiffres de l'épuration :

"Sur 2071 condamnations à morts prononcées, 1303 grâces et 768 recours rejetés, et 18.000 non-lieu prononcés";

Pour les fonctionnaires ayant été suspectés de faire trop de zèle :

"Sur un effectif de plus de 800 000, les enquêtes ne constituèrent qu'environ 20 000 dossiers, au vu desquels furent prononcées 14 000 sanctions, dont à peine 5 000 révocations."

Sur 40 millions de Français, ça fait peu, en somme.

Qualifier de "traîtres" les Kurdes qui ne soutiennent pas le PKK ou se permettre d'assassiner un Kurde qui refusera de ravitailler la guerilla (ou bien en Europe de se faire racketter) ce n'est pas agir au nom d'un mouvement de libération nationale, mais seulement d'un Parti à vocation totalitaire. Un mouvement qui prétend se battre au nom d'un peuple n'a pas pour objectif de faire couler le sang de ceux qu'il prétend représenter.

rüya a dit…

Gece kurdan, faut arrêter le délire et aller en Turquie de temps en temps.

Les kurdes qui n'auraient pas le droit de pratiquer leur langue, leur culture, c'est de la démagogie. La vérité, c'est que dans certaines régions de l'est les kurdes ne parlent même pas turc. Alors merci ne de ne pas parler d'assimilation alors que certains kurdes et notamment les femmes ne connaissent absolument pas les turcs et la culture turque. Les kurdes ont tjrs parlé leur langue même lorsque la diffusion de celle-ci était interdite.

De toute façon, au lieu de désigner des traitres (c'est fou ce que les extrémistes se ressemblent dans les deux camps)vous devriez vous demander si les kurdes de Turquie n'ont pas juste envie d'être des citoyens comme les autres. Des citoyens qui ont une double identité, turco-kurde.

Si gece kurdan était motivé pour faire avancer les droits culturels des kurdes et non des droits politiques liés à une ethnie particulière, il n'aurait pas besoin d'être un nationaliste kurde. Il lui suffirait de soutenir les avancées démocratiques et donc tous les démocrates et ce sans tenir compte de l'ehtnie des uns et des autres.

Electre Xan a dit…

Rüha, avez-vous une double identité turco-kurde ?

A lire votre commentaire je suppose que oui, vous faites probablement partie de ceux qui appellent de leurs vœux l’évolution du système vers un Etat fédéral turco-kurde où vous pourriez sereinement faire valoir votre double identité turco-kurde.

Pour ce faire, le Kurde doit être, au même titre que le Turc, la langue officielle du pays et l’apprentissage du Kurde doit être rendu obligatoire dès l’école primaire afin que tous les citoyens (kurdes ou non) de notre futur Etat fédéral turco-kurde soient au moins bilingues (et au mieux polyglottes!)

Et j’ajouterai pour finir, qu’il soit permis aux minorités linguistiques non kurdophones et non turcophones d’apprendre, sans qu'aucun problème ne leur soit posé, leur langue comme c’est le cas dans l’Etat fédéré du Kurdistan irakien)

Electre Xan

PS: Pourriez-vous définir quelque peu votre double identité turco-kurde afin de nous la décrire?
Merci bien.

Kece kurdan a dit…

Mea culpa pour l'exemple. C'était effectivement une erreure de ma part.

Sinon, que le PKK ait une structure assez dure c'est pas toi qui va nous l'apprendre. Il est temps d'ailleurs qu'il "se réforme". Mais ça n'est pour cela qu'il faut le discréditer, le reconnaitre comme un groupe terroriste ou dire encore qu'il n'est pas un mouvement de libération nationale. Car je te l'accorde, il ne faut pas réecrire l'Histoire (ce que je viens de faire bêtement un peu plus haut) mais il ne faut pas non plus réecrire les faits réels et les interpréter à sa sauce. Car n'en déplaise à certains, le PKK, même si il fait quelques erreurs, est bien un mouvement qui s'incrit dans le cadre de la résistance, qui est pour la libération nationale. Tout du moins il lutte pour une reconnaissance de l'identité kurde. Ensuite, il te faut connaitre les Kurdes et vivre parmis eux pour savoir de quoi ils sont capables. Ca n'est pas en étudiant de l'extérieur que tu obtiens toutes les réponses. Grandis parmis les Kurdes et tu verras que l'hypocrisie chez nous est chose ambiante. La lacheté aussi (par rapport à la cause kurde). Après tu viendras me proposer des solutions.

Quant à ROUILLA,

" faut arrêter le délire et aller en Turquie de temps en temps"-----> Je veux bien aller au Kurdistan si tu me payes le billet...

" Les kurdes qui n'auraient pas le droit de pratiquer leur langue, leur culture, c'est de la démagogie."-----> Ah nan c'est vrai, t'as raison. C'est moi qui invente, vilaine que je suis. Parce que ça n'est pas écrit dans la Constitution que la seule langue acceptable en Turquie était le Turc?? D'ailleurs même l'Europe est démagogique en demandant à la Turquie de laisser les minorités ethniques pratiquer langue et culture....

"Alors merci ne de ne pas parler d'assimilation alors que certains kurdes et notamment les femmes ne connaissent absolument pas les turcs et la culture turque. Les kurdes ont tjrs parlé leur langue même lorsque la diffusion de celle-ci était interdite."----> Bien sûre. On est démagogue, menteur. Il n'y a pas eu volonté d'assimilation. On s'invente des histoires. Et on a pris les armes rien que pour vous foutre la haine, et vous piquer le territoire. C'est bien connu.... Et puis par ailleurs faudrait savoir. Quelques lignes avant tu expliquais qu'il était démagogue de dire que les Kurdes n'avaient pas le droit de parler la langue et maintenant tu reconnais son interdiction.

"De toute façon, au lieu de désigner des traitres (c'est fou ce que les extrémistes se ressemblent dans les deux camps)vous devriez vous demander si les kurdes de Turquie n'ont pas juste envie d'être des citoyens comme les autres"----> euh, vous les avez reconnus comme citoyens?? ou c'est nous encore qui nous faisons des histoires??


Quant au reste, j'en ai marre de relever tes conneries. Ca me fatigue...

rüya a dit…

Gece kurdan, ce sont les kurdes de Turquie que tes conneries font chier. La preuve, ils ne votent pas pour les nationalistes kurdes.

S'ils pouvaient te lire, ils te conseilleraient sûrement d'aller te battre toi-même contre les militaires turcs au lieu de leur conseiller tranquilos sur des blogs, bien à l'abri en europe, de mourir pour le PKK.

Pour finir, on ne prend pas les armes pour défendre ses droits culturels. Ca c'est de la démagogie pour débiles. Les droits culturels ont été obtenus grâce aux pressions exercées par l'UE donc grâce à l'extension des droits démocratiques de tous les citoyens turcs y compris des citoyens d'origine kurde. En conséquence, les kurdes de Turquie ont besoin de plus de démocratie donc plus de démocrates. Les nationalistes comme toi ne servent à rien car ils ne peuvent que désigner des traitres. Exactement comme les nationalistes du MHP et du BBP.

PS : j'ai dit que la diffusion et l'utilisation de la langue kurde avaient été interdites mais que cela n'avait jamais empêché les kurdes de la transmettre à leurs enfants. Le fait qu'un certain nombre de kurdes vivant à l'est ne parlent pas turc est la preuve de l'échec de cette tentative d'assimilation.

Electre Xan a dit…

Ruha a écrit: "vous devriez vous demander si les kurdes de Turquie n'ont pas juste envie d'être des citoyens comme les autres. Des citoyens qui ont une double identité, turco-kurde."

Justement, au lieu de spéculer dans le vide, il faudrait demander aux Kurdes, par referendum, ce qu'ils veulent vraiment et ne pas leur interdire -par la force armée comme c'est le cas en Turquie- de revendiquer le droit à l'autodétermination des Kurdes.

Ruga a dit: "Si gece kurdan était motivé pour faire avancer les droits culturels des kurdes et non des droits politiques liés à une ethnie particulière, il n'aurait pas besoin d'être un nationaliste kurde.

Se dire Kurde et refuser la domination culturelle et politique de l’ethnie dominante turque n'a rien de déshonorant, au contraire, il s’agit de lutter contre l’imposition d’un Arbitraire culturel et politique et faire prévaloir le multiculturalisme.
Si le Monde avait évolué suivant la logique que veut faire prévaloir Ruha, les petits écoliers africains seraient encore en train d’apprendre à l’école que leurs ancêtres étaient les Gaulois…

Enfin, au risque de me répéter, pourriez-vous définir votre identité turco-kurde?
Cette formule est pour le moins séduisante... mais si vous éludiez encore une fois la question, nous serions en droit de penser qu'il ne s'agissait que d'une coquille vide, pure rhétorique, servant à duper la galerie (un peu comme la conception inéquitable de la fraternité turco-kurde que prône l'Etat turc où le Kurde n'est considéré comme un frère ou un égal qu'à condition qu'il se renie en tant que Kurde et qu'il renie sa langue, sa culture, son histoire: un véritable miroir aux alouettes!

"Alouette, gentille Alouette
Alouette, je te plumerai.
Je te plumerai la tête,
Alouette, Alouette, Aaaah...
Alouette, gentille Alouette,
Alouette, je te plumerai.
et le nez... et le dos... et les jambes...
et les pieds... et les pattes... et le cou..."

Sauf que -comme le dit si bien Hannah Arendt- un homme sans attache culturelle et sans appartenance sociale et politique (en somme un Kurde sans Etat et renié) est "un homme nu" (dixit Arendt) comme notre allouette plumée et déplumée, sans aucun droit, sans existence juridique, politique, cosmique, in fine, un homme vouait à disparaître!
Un Kurde est donc animal social en voie d’extinction.

Electre Xan, militante pour la diversité du Monde

Anonyme a dit…

 RüKha
Je te fais remarquer que tu n’as pas répondu à Electre Xan sur la question « de l’identité turco-kurde », ou peut-être n’as-tu pas de réponse à apporter à des mots que lancent à tout hasard ?

RüKha
Pourquoi êtes-vous mal honnête ? vous savez que notre chère amie se nomme « Kece kurdan » et non gece.kurdan comme vous vous plaisez volontairement à le dire
Cela montre t’il ainsi votre mépris envers la langue kurde ?
Ou un manque tout court de respect envers ce peuple ?
Je m’interroge…. Et lorsque vous ne sortez
« . Ca c'est de la démagogie pour débiles. Les droits culturels ont été obtenus grâce aux pressions exercées par l'UE donc grâce à l'extension des droits démocratiques de tous les citoyens turcs y compris….. » tralala
Vous ne pensez donc pas ce que vous dites, car de votre bouche démocratie ou union européenne sonne très faux, comme une mauvaise note d’hypocrisie,
Et qui préfère comme certains turcs se qualifiants de démocrates laisser d’autres (notamment l’UE)
accomplir à leurs place cette sale besogne de processus démocratique destiné aux minorités. (ça doit être au dessus de vos moyens de race supérieure)

Donc très facile pour vous chère démocrate Rükha que vous êtes, de critiquer les extrêmes comme vous avez l’habitude de dire.
PS : vous avez trop de mauvaises habitudes d’ailleurs….

Disais-je donc, qu’au moins les extrêmes (pkk et mhp) pour reprendre vos termes, sont au moins clairs dans leurs idées.
Sincèrement vos paroles ne sonnent pas justes, surtout quand vous dites « Pour finir, on ne prend pas les armes pour défendre ses droits culturels » merci pour le conseil venant d’une fervente ataturkiste cela ne peut être que bon conseil.
Arrêtez RüKha, soit tu est très jeune et n’était même pas venue au monde dans les années 90, soit encore vous ne montrer comme le dit si bien Electre Xan « un véritable miroir aux alouettes » d’ailleurs on attend votre réponse à ce sujet…

Car vous croyez vraiment que dans cette Turquie qui niait toute existence d’un autre peuple que celui d’être turc, pouvez tolérer même une infime revendication culturel même sans les armes ?
Arrêtez un peu votre mauvaise foi,
Je parie que vous-même vous rigolez fort bien de votre fourberie.

Avoir pris les armes à été la seule solution pour dire enfin qu’un autre peuple existait en Turquie, par la suite le PKK n’a pas su trouver une autre alternative, cela est un autre débat.
Je me souviens encore de mon enfance comme beaucoup d’autres kurdes débarqués en Europe, lorsqu’on nous demandé de quelle origine nous étions
-et qu’on répondait kurde
Et face à nous la réplique était nette et blessante : « c’est quoi ca, c’est où », ou encore « c’est comme les turcs ?… »

Rukha on est donc pressé d’avoir ta réponse sur ta notion de « turco kurde », ne te défiles pas.
Je viens de remarquer aussi quelque chose, comme ca, ca me vient subitement à l’esprit, à cause de ceux qui critiques abondamment « les kurdes embourgeoisés en Europe ».
Ma réplique à moi est : et alors, il faut bien la preuve d’une diaspora kurde qui est la preuve que les kurdes ne sont pas si biens traités dans cette République de Turquie.
De même cela à généré de la curiosité de certains européens qui se sont intéressés par la suite à notre peuple… lol
C’est un peu maigre comme arguments mais bon ont fait ce qu’on peut…embourgeoisement oblige !

C’est bizarre aussi de voir que certains turcs vivants en Europe qui insultent dès qu’ils ont l’occasion les kurdes lorsqu’ils entendent parler du PKK et à la TV Turk à sensation.
ET Ils se disent aussi comme de pauvres cons leur fierté d’être turc,
Mais alors qu’ils retournent dans leurs grande République de Turquie, qui n’est visiblement pas en mesure des les nourrir tous.

Hamadan

rüya a dit…

"Justement, au lieu de spéculer dans le vide, il faudrait demander aux Kurdes, par referendum, ce qu'ils veulent vraiment et ne pas leur interdire -par la force armée comme c'est le cas en Turquie- de revendiquer le droit à l'autodétermination des Kurdes."

Il y a eu des élections en Turquie dernièrement et les kurdes ont rejeté les candidats nationalistes kurdes. Ils l'avaient déjà fait en 2002. Ils ont réitéré leur rejet du nationalisme kurde en 2007. Qu'est ce qu'il vous faut de plus pour comprendre qu'ils veulent s'intégrer dans la république turque ? Comment se fait-il que seulement 20 députés nationalistes kurdes ont été élus alors qu'il y a environ 15 millions de kurdes en Turquie ? La seule conclusion que certains tirent de ce vote, c'est qu'il y a des millions et des millions de traitres parmi les kurdes. Moi ma conclusion, c'est que les kurdes ne sont pas nationalistes et qu'ils votent selon leurs intérêts.

PS 1 : le multiculturalisme n'est pas le rejet d'une culture mais l'acceptation de toutes. Sur ce blog il est patent que les nationalistes kurdes rejettent la culture turque et l'idée même d'une cohabitation ou d'une fusion de l'identité turco-kurde leur parait impossible. Pourtant dans les faits cette fusion que certains nomment sans doute assimilation existe pour pas mal de kurdes.

PS 2 : Si on devait donner un Etat à tous les peuples, bcp d'Etats en exercice seraient disloqués. Bref, c'est chimérique.

PS 3 : Je ne suis pas kurde. Je sais que sur ce blog il n'y a que des kurdes et des kurdophiles mais ce n'est pas mon cas.

Anonyme a dit…

Ca me fait vraiment marrer de voir que chacun de vous fait des efforts d'originalité pour m'inventer de nouveaux pseudos.

merci, c'est très généreux de votre part :)

Anonyme a dit…

On est pas n'importe quel peuple, on est la plus grande nation sans état...
Tout peuple a droit au minimum au federalisme.

Kawar

Jacky a dit…

Parmi les personnes qui ont serré la main des MHP'çi, on retrouve Aysel Tuğluk, Hasip Kaplan (deux avocats d'Öcalan), Sırrı Sakık, qui avait déjà complimenté Bahçeli le 30 juillet dernier, Osman Özçelik et bien sûr Ahmet Türk.

Pour tous les surpris de la poignée de main entre Türk et Bahçeli, voici un article de l'année dernière qui titrait que Türk avait déjà complimenté le leader du MHP, bien que son mot ait plutôt été commenté ici.

Suffisamment surprenant pour en faire une info quoi qu'il en soit.

Il n'y a pas que cela, il y aussi les applaudissemts au serment de Bahçeli et les divers mots doux à la presse à son égard.

Bahçeli, lui, a répondu quelque chosec comme "nous ne laissons pas une main dans le vide quand on nous la tend mais nous ne permettrons pas que l'autre tue des mehmetçik en même temps". Bref, avec toute la "constructivité" que l'on pouvait attendre de lui. Cela en devient presque tragi-comique.

On peut aussi le comprendre comme un geste plutôt "contre le CHP" que "pour le MHP" mais il n'en demeure pas moins débile vu tous les crimes fascistes que ce parti a à son actif et tout ce qu'il représente.

Chose qui n'a certainement pas du être oubliée par les autres membres du DTP bien soigneusement restés en arrière.

Beaucoup d'entre eux n'ont pas chantonné l'hymne national non plus comme la coutume le veut. Les lignes internes de fracture sont claires.

En tous cas, ceci rend incohérent le discours qui consiste à dire que "le" PKK n'accepte pas la poignée de main puisque les pro-Öcalan sont en premières lignes.

Autre chose, quant on met en rapport la ligne du MHP et celle du DTP (hors discours néo-kémaliste sorti d'un chapeau de magicien), c'est la rupture totale, il n'y a aucun dénominateur commun possible.

A l'assemblée, à terme, le clash est inévitable entre ces deux formations. C'est vraiment mal pensé que de jouer l'apaisement avec le MHP contre son frère jumeau.

rouillapourfaireplasirauxgrincheux a dit…

"Grandis parmis les Kurdes et tu verras que l'hypocrisie chez nous est chose ambiante. La lacheté aussi (par rapport à la cause kurde). "

Voilà une perle qui mérite d'être mise en exergue.

Quand on défend sa chère nation de cette manière si méprisante, il ne faut pas s'étonner que les prétendus hypocrites et laches se détournent des discours idéologues.

Hadi bonne journée quand même.

Tom a dit…

Ca devient franchement intéressant

Je me surprends à être souvent d'accord avec Rüya, que m'arrive-t-il?? Evidemment, on a encore de nombreux points de discorde..

"Quand on défend sa chère nation de cette manière si méprisante,"

bienvenue Rüya dans le merveilleux monde du PKK :) Toute la littérature du PKK est d'un MEPRIS féroce envers les kurdes, peuple sous évolué INDIGNE d'un grand leader comme Öcalan. Pas étonnant que tu voies répétés ici ce genre de slogans...

Bref continuez à papoter, j'aime bien qu'il y ait de la vie ici :)

Piling a dit…

ça c'est vrai, c'est même une des différences les plus frappantes entre les deux camps "extrémistes". Les über-nationalistes turcs enseignent à leurs recrues la haine de l'autre, le PKK la haine de soi. C'est ce qui explique en fait que le nombre de victimes turques du PKK est probablement très inférieur à ses victimes kurdes. C'est peut-être même l'essence de la différence entre extrême-droite et extrême gauche, entre la "race authentique", la "nation authentique", le "sang pur" à rpéserver des allogènes et la conception de "l'homme nouveau vs le bourgeois, le social-traitre, le féodal etc." qui est EN SOI, à réformer ou à éliminer.

Jacky a dit…

très bof pour le raccourci PKK, essence de l'extrême gauche...

neyse

Sur turquie européenne, après le marketing de la Turquie qu'il fallait corriger (la Turquie qui tue des Kurdes c'était pas glop pour rappel) maintenant, c'est un choix d'article qui donne la parole à un "intellectuel de haut niveau" (sic), comprendre un partisan du MHP.

Je suis assez déçu parce que Sebahat [qui est le plus beau prénom féminin de la langue turque avec "Zeynep", non, il n'y a pas de discussion possible] nous avait habitué à bcp mieux que ça.

Tom a dit…

PAs trop d'accord, je préfère savoir ce que le MHP raconte, et suis rassuré qu'ils ne soient pas tous des fachos assoifés de sang.

Jacky a dit…

Nous n'avons toujours pas quitté le domaine du marketing dans ce cas je pense et ce qu'il y a en-dessous pue bien sûr.

L'avantage de la Turquie, c'est qu'il ne faut pas remonter à trop longtemps pour avoir des exemples concrets de ce que ces idées produisent, mêmes si elles prennent la forme d'un certain raffinement et qu'elles sont flanquées de bordures dorées.

Deux, trois mois par exemple.

rüya a dit…

Depuis la tentative d'ouverture aux kurdes (citoyenneté sans référence à l'ethnie turque), le MHP a perdu ses membres les plus idéalistes (ceux qui rêvent de l'union de tous les turcs).

Le MHP essaye de faire concurrence au CHP sur la question de la laicité mais ça ne servira à rien car les turcs ne semblent pas intéressés par les questions idéologiques.

Tom a dit…

Enorme :)

Sinon, l'union de tous les turcs c'est "idéaliste" et pas "ethnonationaliste"? faudra m'expliquer ça aussi

Piling a dit…

bah, les "ethnonationalistes" c'est comme "l'ennemi", c'est toujours ceux d'en face, m'enfin !

rüya a dit…

Idéaliste dans le sens où ils savent que l'union de tous les turcs n'est qu'une utopie.

De toute façon, il y a tjrs des passerelles entre les turcs(islam, nationalisme ethnique, nationalisme républicain etc...).

Le pb, ce sont les kurdes. Le seul moyen de les attirer semble l'utilisation de la religion et c'est ce que fait RTE.

Si le CHP était plus ouvert sur la question des minorités, est ce que les kurdes se rapprocheraient des républicains ?

Tom a dit…

Je pense que oui! Si l'AKP ne tablait que sur l'islam pour séduire les kurdes, ça ne marcherait pas. Erdogan a fait assez d'ouvertures sur l'identité kurde et le concept de citoyenneté.

Si le CHP s'ouvrait, se réformait, reconnaissait la simple réalité, il séduirait plus de monde, et pas que les kurdes...

Electre Xan a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Electre Xan a dit…

" Si l'AKP ne tablait que sur l'islam pour séduire les kurdes, ça ne marcherait pas. Erdogan a fait assez d'ouvertures sur l'identité kurde et le concept de citoyenneté"

Je suis complètement de ton avis et j'ajouterai que l'AKP a suscité beaucoup d'espoirs qu'il ne faudrait pas décevoir...car plus les espoirs sont placés haut, plus la chute sera lourde de conséquence...

Mais, je ne souhaite pas le moins du monde un tel dénouement, j'espère que l'AKP, tout en garantissant le principe de laïcité, fera évoluer le pays vers une Démocratie fédérale et multiculturelle où la double citoyenneté kurdo-turc permettra à ce pays de connaître enfin la paix civile pour aller sereinement de l'avant! Amin! ;-)


PS: Je précise que je ne suis pas religieuse, il s'agissait juste d'un clin d'oeil adressé à l'AKP. Je dis cela parce que à chaque fois que je défends le droit des Kurdes, on me fustige comme étant une "terroriste"... alors après avoir dit "Amen", je crains d'être présentée, cette fois-ci, comme une "islamiste".(Chat échaudé craint l'eau froide)

Post PS : dans un précédent commentaire j’ai constaté une erreur que je rectifie : un homme sans attache culturelle et sans appartenance sociale et politique (en somme un Kurde sans Etat et renié) est (…) in fine, un homme voué à disparaître! (et non pas "vouait à disparaître!")

Que voulez-vous je suis perfectionniste, c’est là mon moindre défaut. ;-)

Electre Xan a dit…

Rectification:

...j'espère que l'AKP (...) fera évoluer le pays vers une Démocratie fédérale et multiculturelle où la double citoyenneté kurdo-turque (et non pas "kurdo-turc") permettra à ce pays de connaître enfin la paix civile...

[Aparté: j'aurais dû écrire turco-kurde, comme ça, la difficulté ne se posait pas, mais je me suis dit, si j'écris toujours turco-kurde, on peut me soupçonner de vouloir écorcher le terme "turc", alors j'ai voulu alterner la formule pour ne pas avoir l'air de favoriser un terme au dépend de l'autre... Suis-je clair?]

PS: A ce propos, on attend toujours les éclaircissements de Ruha concernant la "double identité turco-kurde"... allons, un peu d'effort d'imagination svp!

Kece kurdan a dit…

ROUILLA, TOM ET PILLING,

Ca n'est pas parce que je suis Kurde que je n'ai pas le droit d'avoir un avis sur les Kurdes et de les critiquer. Faut arrêter un peu... oui je pense qu'une bonne partie est hypocrite et lâche (comme vous à peu près vu vos discours mais enfin bon on va pas se convaincre donc passons... ) et alors? Parce que je suis Kurde, je dois me forcer à dire qu'ils sont les plus merveilleux, les plus doués, les plus extraordinaires faute de me voir accuser de "kurde méprisante à l'égard de son peuple"?

Un musulman critique l'Islam. Cela veut-il dire qu'il méprise les musulmans?? Un Français critique la France: devient-il "méprisant à l'égard des Français"??

Allez, Bîjî Kurd U Kurdistan. Et bien évidemment, Biji PKK!!!

rüya a dit…

"la double citoyenneté kurdo-turque"

Et tu peux expliquer le concept ?

Quant à moi, j'entends par "double identité", la capacité d'une personne à assumer pleinement deux cultures cad la culture d'origine + la culture majoritaire du pays dont on est ressortissant.

Electre Xan a dit…

Ce n'est pas sorcier! C'est même très simple à comprendre. Je m’explique très rapidement.
Dans une fédération, on trouve un Etat fédéral et des États fédérés, par conséquent, il y a une citoyenneté liée à l'Etat fédéral et une citoyenneté liée à chaque Etat fédéré, d'où le concept de "double citoyenneté".
Ce concept de "double citoyenneté" est plus tangible que la vague notion de "double identité turco-kurde" qui n’a aucune valeur politique ou juridique, toutefois on peut user et abuser de cette notion pour sa portée lyrique lorsque l’on est un poète dans l’âme comme Ruha, à n'en pas douter.

Amis de la poésie, bonsoir!

rüya a dit…

Si j'ai posé la question, c'est tout simplement parce qu'il existe des Etats fédéraux sans le concept de "double nationalité".

La double identité dont je parle n'a effectivement aucun fondement juridique mais si les kurdees acceptaient leur identité turque, ils vivraient mieux en Turquie car l'important pour un individu est de trouver sa place dans une société, une nation.

Quant à moi, je ne suis pas favorable un Etat fédéral turco-kurde car les kurdes ne représentent pas la seule minorité en Turquie. Même si vous êtes nombreux, il existe d'autres minorités et si un statut juridique protecteur est accordé aux kurdes alors il faudra accorder ces mêmes droits à toutes les autres minorités. C'est du bon sens.

Un Etat kurde est en train de se créer au kurdistan irakien. Si cet Etat devient indépendant, les Turcs n'accorderont aucun statut juridique aux Kurdes et se contenteront de faire observer aux plus mécontents (ou revendicatifs) qu'ils sont libres d'aller chez eux au Kurdistan s'ils ne considerent pas la Turquie comme leur pays.

Reviens sur terre et prends conscience des réalités turques cad de ce que les Turcs peuvent concrètement accorder aux Kurdes.

Pour les Turcs, il ne peut s'agir que de créer les conditions nécessaires pour que les Kurdes puissent vivre leur identité kurde le plus librement possible. En d'autres termes, il n'y aura jamais de reconnaissance juridique mais une reconnaissance dans les faits. Un peu comme en France.

Jacky a dit…

“Rüya” (tu devrais prendre un pseudo mieux qu’c’ui là), tu reviens toujours avec les mêmes arguments, toujours les mêmes bêtises sans fondement depuis tellement longtemps maintenant, c’est dingue…

Les Kurdes doivent accepter leur identité turque.

Argument “pétition de principe” ou argument circulaire si tu veux parce que la vérité selon laquelle les Kurdes auraient une identité turque n’a pas besoin d’être prouvée selon ce fallace. Ça ressemble aussi beaucoup à la double pensée orwelienne où l’on peut dire et penser des choses stupides et complètement contradictoires sans soupçonner quoi que ce soit d’incohérent.

Pas d’Etat fédéral car il faut contenter tout le monde.

Argument “excès de zèle” qui vise à légitimer un statu quo tout simplement.
Réalité : il existe des États de type fédéral qui accordent une autonomie différente à leurs entités fédérées. (Ex : les Indes, l’Espagne,…). Tout dépend des revendications avancées. Cela s’appelle “la démocratie”.

Un Etat kurde est en train de se créer au Kurdistan

Argument-bêtise. Mais bêtise volontaire car une juriste sait très bien que pour qu’un État existe il faut seulement trois conditions : territoire, population et pouvoir qui s’exerce sur cette population. S’il y a bien un endroit en Irak où ces trois conditions sont réunies c’est au Kurdistan et depuis plusieurs années. Aucune reconnaissance n’est nécessaire mais ça tu le sais très bien.

Et oui, je suis tjrs aussi chiant ;-)

rüya a dit…

Je suis contre la création d'un Etat fédéral turco-kurde. Je ne vais pas changer d'avis.

Il y aura tjrs une toute petite minorité de nationalistes kurdes en Turquie qui répéteront les mêmes choses (fédération, indépendance, blablabla ) alors que la majorité s'en fiche de leurs revendications. Ni les turcs, ni les kurdes ne sont ouverts aux arugments idéologiques. On l'a vu aux élections de 2002 et on en eu confirmation en 2007. Il faut en prendre acte. Aujourd'hui, même les nationalistes du DTP ne parlent plus de fédération ou de double-citoyenneté. Il n'y a que sur les blogs qu'on peut lire ce type de revendications de gens complétement à l'ouest car ils ne connaissent pas les réalités turques.

Cite moi un seul intellectuel turc considéré comme progressiste et disposant d'une certaine audience (par exemple Baskin Oran n'a aucune audience et d'ailleurs même lui ne parle pas de double citoyenneté ou de fédération) souhaitant la création d'un Etat fédéral turco-kurde ? Si la création d'un tel Etat doit se faire en douceur cad sans prendre les armes, il faut bien que les nationalistes kurdes disposent de relais auprès d'intellectuels kurdes et turcs. Or ce n'est pas le cas. Donc si qqn répète tjrs les mêmes arguments éculés, ce sont plutôt les kurdes de la diaspora et ceux qui les soutiennent.

On peut réaliser des avancées concrètes sans reconnaissance juridique. Qq pistes : enseignement public de la langue kurde, politique de décentralisation permettant aux régions de disposer d'une réelle liberté, libéralisation de la diffusion de la langue kurde, aide à l'initiative privée pour faire connaitre la culture kurde etc....

PS : Le pb, c'est pas que tu sois chiant, c'est que franchement je n'aime pas échanger avec toi et tu sais pkoi. Si t'étais sympa, tu ferais comme si je n'étais pas là. Je suis même ok pour prendre le pseudo que tu veux si tu m'ignores :)

Jacky a dit…

Désolé de te faire douter ma poulette.

Alors, on se remet à repenser pour tout le monde à défaut d'avoir des idées ?

Le grand classique c'est d'interprêter usuellement les élections à sa sauce yani comme la volonté suprême des Kurdes d'être attachés à la grande nation turque. On y croit à mort...

Il n'y a jamais eu de référendums locaux sur cette question, jamais de recensements de la population kurdophone, jamais aucune étude sérieuse et quand il y en a eu une ébauche, elle a été sanctionnée.

Bref, parler au nom de la volonté des Kurdes sans savoir est assez peu original.

Et donc pour la seconde fois, pour toi, trouver des intellectuels qui pensent le fédéralisme en Turquie "prouverait" le droit de cité de l'idée.

Débile comme démarche mais soit...

Si tu vas de temps en temps en Turquie [15 jours / an pê], je te conseille de chercher les Dengê Yayınları - les Editions Dengê pour ta gouverne (je dis "pour ta gouverne" juste pour t'embêter et dengê signifie "la voix" en kurmancî).

Dedans tu trouveras des ouvrages qui avancent le fédéralisme comme solution à Kürt sorunu. De toutes façons, le fédéralisme imaginé comme solution ça ne date pas d'hier en Turquie.

rüya a dit…

Pkoi t'es agressif au point d'être vulgaire alors que c'est pas ton genre ? Juste pour obtenir une réaction ?

Quoiqu'il en soit, tu vois bien que l'échange est stérile donc pas la peine d'insister.

Anonyme a dit…

Rükha Je ne vois aucune forme d'agressivité sur ce que Jacky vient de dire.
Sinon il t'en faut peu alors pour te sentir agresser :-)
Je pense plutôt que tu es tombée dans ton propre piège en évoquant la notion de « tuco-kurde », maintenant t’es à cours d’arguments… :-)

-->« Il y aura tjrs une toute petite minorité de nationalistes kurdes en Turquie qui répéteront les mêmes choses »:
Tu as tout faux encore et encore…
Les nationalistes veulent un pays indépendant du votre.
Les modérés sont plus pour une fédération.

Ne te fais donc pas porte parole des désires des kurdes. C’est plutôt qui est à l’ouest…

PS : ne te fais pas du mal à venir sur ce blog, tu ne trouveras pas bcp de monde partageants tes idées selon quoi la Turquie d’ataturk est une grande république laïque… une idée toute bidon qui vous a été appris à l’école dès la primaire
Je pense que tu doutes aussi de la pérennité d’un tel système en Turquie, et donc tu viens te rassurer et prendre la température sur des blogs…

Mon opinion perso est que la Turquie d’ataturk est une turquie d’idéologie fasciste et qui n’a pas vocation à perdurer.
Ici Bcp doivent penser la même chose. ?

Hamadan

Electre Xan a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Electre Xan a dit…

Ruha m'a dit: "Reviens sur terre..."
Pour vous complaire et être terre-à-terre, je dirai que je n'aime pas beaucoup les libertés
que vous prenez avec moi, nous n'avons pas gardé les chèvres ensemble (Que Dieu m'en
préserve!) vous ne m’êtes pas familière et je ne souhaite pas que vous le soyez et surtout je n’ai pour habitude de cultiver des amitiés avec des Turcs nationalistes, par conséquent je voudrais être vouvoyée, je ne me souviens pas vous avoir tutoyée une seule fois, c’est la moindre des politesses que d’exiger être vouvoyée en retour.
Nos échanges peuvent courtois mais distancés!

Je constate que vous vous improvisez porte-parole des intellectuels kurdes du Kurdistan (turc).
Contrairement à ce que vous essayez de faire croire, l’idée d’une citoyenneté kurde a toujours été à l’ordre du jour, avant même la création de l’Etat turc.Je vous propose de lire l’entretien
accordé par l’écrivain kurde, Mehmet Uzun, au journal Radikal .
(Voir le lien : https //www.radikal.com.tr/haber.php?haberno=227083)


Cet entretien montre bien que les Kurdes ont consenti à s’associer aux Turcs, non pas pour les beaux yeux de Mustafa Kemal, mais parce qu’il leur avait promis l’autonomie du Kurdistan (« Kurtlerin kendi bölgelerinde kendilerini idare etmeleri ») et aussi que les Kurdes disposeraient de leur propre carte d’identité kurde (kendi kimlikleriyle bulunmalari sözünü vermisti), sans compter les autres droits promis par les Turcs qu’énumère Mehmet Uzun
(la reconnaissance de la langue et de la culture kurde).

Comme ces promesses n’ont pas
été tenues, il est donc légitime que les Kurdes se séparent des Turcs. Et si l’Etat turc
ne veux pas demander l’avis des Kurdes par referendum quant au statut du Kurdistan, c'est parce qu'il sait très bien ce qu’ils répondraient, c’est pourquoi on préfère laisser des nationalistes comme Ruha spéculer à partir des résultats d’élections législatives, les résultats d’un referundum.

Il faut bien vous mettre une chose dans votre tête de Turc nationaliste, le Kurdistan est le pays le plus riche du Moyen-orient, c’est pourquoi ce n’est pas les Kurdes qui ont besoin de la Turquie mais bien la Turquie qui a intérêt à ne pas trop jouer la difficile et refuser un fédéralisme que l’on consent dans notre grande générosité à lui accorder malgré tout ce qu’elle nous a fait subir.

Electre, fédéraliste par charité

rüya a dit…

Calmez-vous electre xan. Il n'y a rien de plus ridicule que de prendre la mouche sous prétexte d'avoir été tutoyé. Surtout dans un contexte virtuel.

Le lien sur l'article de Radikal, je l'ai donné sur ce blog il y a qq jours donc vous ne m'apprenez rien. D'autre part, les kurdes avancent tjrs cette promesse donc je suis au courant. Toutefois, à ma connaissance, il n'existe aucun document formel attestant de cet accord n'est ce pas ? Qu'est ce qui nous prouve que Atatürk a bien fait cette promesse ?

Pour le reste, je consens, dans ma grande générosité, à ne pas relever vos âneries :)

Hamadan, t'inquiète, je ne m'attendais pas à trouver des gens partageant mes idées sur ce blog. Comme je suis une grande bavarde, je me suis dit : je peux discuter avec des fachos turcs alors pkoi pas des fachos kurdes soutenant le PKK ?

En fait, vous faites tous l'autruche en agissant comme s'il n'y avait jamais eu d'élections législatives, comme si vous n'aviez pas intégré que les kurdes avaient massivement boycotté le parti qui prétendait les représenter.

Electre Xan a dit…

A voir les résultats des élections législatives, c'est surtout les nationalistes comme les Ruha(s) turcs qui ont été complètement boycottés et chassés du Kurdistan.
Joli coup de balai législatif!
Du coup ces ethno-nationalistes turcs ont trouvé refuge sur certains blogs pour en découdre avec d'hypothétiques et virtuels "terroristes" kurdes qui déposeraient des commentaires incendiaires et explosives qui font s’écrouler sur lui-même comme un château de sable tout l'édifice idéologique kémaliste.
BOUM !

Finalement, tout est bien qui finit bien sur cette note de musique paillarde puisque sans-culotte:
«Chantant la carmagnole,
Dansant au son,
Dansant au son,
Du canon...»

Electre, la Marianne kurde

PS : Ne vous offusquez point de ce canon virtuel, il sera garder ses distances en vous-voyant de loin!

Electre Xan a dit…

rectification:
Ne vous offusquez point de ce canon virtuel, il saura garder ses distances en vou(s)voyant de loin!

(On a frôlé l'incident diplomatique!)

rüya a dit…

Les ethno-nationalistes turcs, notamment ceux qui haissent les kurdes, ont doublé leur score. Décidement, vous n'avez rien capté on dirait.

A part, ça je vous trouve franchement décalée. J'ai l'impression de parler avec une sorte de précieuse ridicule.

Anonyme a dit…

MDR,
Rien à dire de plus à Rükha que cette sublime conclusion d'Electre Xan.
On savoure seulement la pensée « Du coup ces ethno-nationalistes turcs ont trouvé refuge sur certains blogs pour en découdre avec d'hypothétiques et virtuels "terroristes… »

Incontestablement,
Rükha Heval cette animosité envers les kurdes vous perdra…quel ridicule …
D’ailleurs elle vous atrophie déjà, sur ce blog vous êtes le dindon de la farce.
On s’amuse épouvantablement !

Hamadan

Anonyme a dit…

Ca ressemble fort à l'animosité des complexés qui se croient tout permis parce qu'ils sont sur leur terrain.

On tire des coups de canon virtuels, on déforme les pseudos, on est bêtement agressif tout en accusant les autres de vouloir en découdre.

Une intervenante avait dit que les kurdes étaient hypocrites. Depuis que je discute avec vous, je me demande si on ne peut pas rajouter "complexés" ?

Electre Xan a dit…

Ruha, je vous en prie, adoptez le style précieuse ridicule, il vaut cent fois mieux être pédante en jouant des périphrases que d’être bêtement blessante en stigmatisant un groupe comme une ethno-nationaliste turque primaire.


Electre (honorée du "Molière" de la meilleure bl@gueuse du meilleur Bl@g)

rüya a dit…

Non merci, le stype "précieuse ridicule" ne correspond pas du tout à mon style puisque je suis plutôt directe.

Par ailleurs, c'est une ethno-nationaliste kurde primaire louant le PKK qui a affirmé que les kurdes étaient hypocrites et lâches ce n'est pas moi.

Electre Xan a dit…

Le problème avec vous Ruha c’est que vous m’opposez les paroles d’un autre blogueur, je ne suis pas responsable de tout ce qui se dit sur ce blog...
Je ne pense qu’il existe des hypocrites partout tout comme des gens bien. N’oubliez pas que cette même personne a dit aussi beaucoup de bien des Kurdes dont vous ne vous faites pas l’écho.

Si vous voulez argumenter contre moi, contentez-vous donc de commenter mes commentaires. Au fait, je n’ai jamais tronqué votre pseudo, un conseil, évitez aussi les amalgames. Et si je me souviens bien c’est vous qui avez commencé à écorcher systématiquement le nom kurde d’un blogueur et je crois qu’il ou elle vous a retourné le compliment !

Si vous ne respectez pas les gens, ne vous offusquez pas d'être leur tête de turc ! Et, Vous risqueriez bien de perdre la tête à ce jeux-là !

Une dernière chansonnette pour finir en beauté, allez tous en choeur:

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
Le peuple en ce jour sans cesse répète,
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
Malgré les mutins tout réussira.
Nos ennemis confus en restent là
Et nous allons chanter « Alléluia ! »
(…)

rüya a dit…

"Au fait, je n’ai jamais tronqué votre pseudo, un conseil, évitez aussi les amalgames. Et si je me souviens bien c’est vous qui avez commencé à écorcher systématiquement le nom kurde d’un blogueur et je crois qu’il ou elle vous a retourné le compliment !"


Merci de me donner l'occasion de m'expliquer. Je n'ai pas pour habitude d'écorcher volontairement les nom ou prénom dans la mesure où mon prénom l'est systématiquement en France. J'ai effectivement déformé le pseudo de kece kurdan mais tàf involontairement, je pensais que je l'écrivais correctement. D'ailleurs, je n'ai remarqué mon erreur que lorsque Hamadan l'a dit clairement et non parce que vous avez tenté de me donner une leçon en déformant mon pseudo dont je me fiche royalement vu que j'en ai plein et qu'ils ne signifient rien pour moi.

Toutefois, une chose m'interpelle. Vous vous adressez à moi en écrivant "ruha". N'est-ce pas une déformation de mon pseudo ?

Pour le reste, tout ceci reste du virtuel. Si je pensais être votre tête de turc, il me suffirait de ne pas lires vos commentaires. Quelques individus isolés ne sont représentatifs de rien si ce n'est d'eux-mêmes.

Electre Xan a dit…

Moi non plus, je n'ai pas pour habitude d'écorcher volontairement les nom ou prénom dans la mesure où mon prénom l'est systématiquement en France. J'ai effectivement déformé votre pseudo mais tàf involontairement, je me suis mélangé les pinceaux avec tous les pseudos du blog, je pensais que je l'écrivais correctement. Je suis vraiment désolée.

J'espère que vous vous sentirez mieux après ces explications.

Tom a dit…

Bonjour,

Je ne peux pas lire les commentaires le WE, et je vois que vous avez été particulièrement actifs.

J'aimerais que le débat reste dans les limites de la cordialité. Pas d'insultes, et pas des déformations de noms ou de pseudos: c'est du niveau CM2 et ça ne vous grandit pas.

Donc on se calme!

Electre Xan a dit…

Je suis d'accord pour pointer du doigt toute dérive mais, dans ce cas, il faut être soi-même irréprochable -un peu comme moi par exemple ;-) - et ne pas qualifier les propos de certains d'"ânerie" ou de se faire l'écho d'une erreur de jugement sous prétexte que c'est un ou une autre qui l'a dit en premier (ce qui est le comble de l'hypocrisie!) et en rajouter une couche personnelle en qualifiant tous les Kurdes de "compléxés".

Je trouve que la plus grave des dérives est le fait de stigmatiser un groupe et en particulier un groupe dominé car l'Histoire nous a appris jusqu'à quelles extrémités peut mener cette logique...

Pour moi, tout cela est innacceptable et s'apparente à de la xénophobie, il ne s'agit pas là d'une insulte mais d'une simple constatation pour recadrer les commentaires et lutter contre de telles dérives.

Tom a dit…

Je n'ai pas bien compris. On ne peut pas critique un "groupe dominé par l'histoire"? Donc du fait de leur statut de "victime" les kurdes sont totalement exempt de critiques, et le PKK ne saurait être critiqué car il parle "au nom" de ce groupe (sans certes lui demander son avis)?

Electre Xan a dit…

Je vais essayé de m'expliquer simplement.
Je pense qu'on ne doit pas stigmatiser un groupe qu'il soit dominant ou dominé ("groupe" entendu dans le sens de "nation", voire "ethnie", ou "minorité" ) c'est à dire qu'on ne doit pas porter une jugement général (qui "essentialise" et réifie ) sur l'ensemble d’un groupe qui est forcément non homogène, jugement de type: « Les Kurdes sont hyprocrites ou compléxés ;«les Français sont racistes»; « les Arabes sont voleurs ; les Juifs sont cupides »; etc. et ceci d'autant plus quand ce groupe est en position de dominé ou de minorité car il est plus vulnérable aux discriminations surtout quand il n'a pas à sa disposition un appareil étatique et des moyens juridiques pour lutter contre ce genre de dérives (et on sait jusqu'où peuvent aller ces dérives).

Quant à la critique d’une idéologie, d’un parti politique ou d’une mouvement politique quelqu’il soit, c’est une chose souhaitable et l’idéal serait qu’elle provoque une auto-critique et une remise en question chez l’interlocuteur critiqué. Car je pense que la pensée ne doit jamais se figer en idéologie ou en concepts définitifs.
Il faudrait décontruire toute idéologie et associer systématiquement à l’acte de penser, le doute qui doit lui être intrinsèque, pour ne jamais cristaliser la pensée en certitudes.

Electre, la dubitative

rüya a dit…

"Moi non plus, je n'ai pas pour habitude d'écorcher volontairement les nom ou prénom dans la mesure où mon prénom l'est systématiquement en France. J'ai effectivement déformé votre pseudo mais tàf involontairement, je me suis mélangé les pinceaux avec tous les pseudos du blog, je pensais que je l'écrivais correctement. Je suis vraiment désolée.

J'espère que vous vous sentirez mieux après ces explications. "


Lol je constate que vous n'êtes pas seulement une précieuse ridicule mais une sainte nitouche qui retourne sa veste quand on met ses incohérences sous le nez.

Electre Xan a dit…

Quelle faute de goût! Vous voudriez donc faire porter une veste à une Sainte? ;-)

Electre, styliste kurde

PS: Un conseil, lâchez-moi les talons, je n'ai pas besoin de re-looking vestimentaire (et encore moins stylistique!)

rüya a dit…

Lol Encore des figures de style.

C'est vrai que lorsqu'on met l'accent sur le style, on finit par manquer de fond. Un peu comme vous quoi.

Electre Xan a dit…

LOL! Bravo! j'avoue cette fois vous êtes drôle! :-)

PS: On dirait que mon style déteint sur vous
;-)