mardi, août 07, 2007

A hue et à dia..

Pour ceux qui considèrent encore le PKK et le DTP comme une même entité homogène, voici une petite illustration de la compléxité de la situation.


La cérémonie du serment au parlement s'est passée au mieux. Malgré les tentatives pour lancer une polémique suite à l'épisode du C.V des parlementaires kurdes (qui avaient osé mettre le Turc, leur deuxième langue, en "langue étrangère"), il n'y a eu aucun dérapage à l'assemblée nationale turque. Les 20 députés DTP ont joué l'apaisement, Ahmet Türk allant même serrer la main du leader du MHP Devlat Bahçeli. Celui ci, malgré son idéologie, est salué par de nombreux observateurs pour sa "retenue" et son interdiction faite aux "jeunes nationalistes" de participer à des combats de rue contre les kurdes. Tout est relatif, mais il est vrai que les violences et les écarts sont plus à chercher du côté du BBP et d'autres groupusucles d'extrême droite. Bref, une poignée de mains dont on peut penser ce qu'on veut, mais qui vaut mieux que les chars autour du parlement et les députés kurdes allant directement de la tribune à la prison.

Deniz Baykal lui, fort de ses 99 parlementaites (13 de ses élus ayant rejoint le DSP comme prévu), snobe tout le monde: AKP, DTP, MHP, personne n'est digne de son attention. On se demande ce qui lui fera quitter la présidence du CHP.

Le PKK de son côté a enlevé 9 personnes dans un village coupable de ne pas avoir bien voté, puis les a relâché après une semaine. Ou comment pourrir toute tentative de "respectabilisation" du DTP et l'empêcher de prendre part au jeu politique turc autrement qu'en demandant la libération d'Öcalan ou en provoquant des scandales...

Mehmet Ali Birand est bien pessimiste, et pense que le geste entre Bahçeli et Türk sera puni à la fois par les "gangs" nationalistes et par le PKK: les deux se nourrissent du sang versé, dit-il, et l'apaisement est pour eux une bien mauvaise nouvelle. Tu l'as dit bouffi.





17 commentaires:

Kece kurdan a dit…

On peut éviter "l'embrouille" au sein du Parlement sans pour autant aller serrer la main à des personnes qui mènent des politiques racistes, allant dans le sens contraires des idées humanistes. Faut pas pousser loin la connerie aussi. Parce que là s'en est une.

Tom a dit…

j'avoue que c'est un peu moyen... je suis très partagé

mais bon, le but du DTP est de montrer qu'il n'est pas séparatiste et ne fait que revendiquer le respect des droits des kurdes... tout ça c'est de la communication, une volonté de désamorcer les provocations.

Bahçeli a ordonné a ses troupes de ne pas créer l'affrontement, l'AKP ne le fera pas non plus, le seul risque vient du CHP

rüya a dit…

http://www.haberler.com/ab-raporu-dtp-pkk-ya-bir-sekilde-bagli-haberi/

Tom a dit…

Grande nouvelle... j'ai pas dit qu'il y avait pas de lien, j'ai dit que ce n'était pas une seule et même organisation... a ce prix là on peut dire que le DYPP = la Mafia Turque?

Kece kurdan a dit…

Bien évidemment que tout ceci n'est que de la communication. Fort heureusement d'ailleurs sinon je pourrais aller me pendre, faute de n'avoir rien compris à ce monde lol. Mais je pense que tout n'est pas bon à faire. Je suis de ceux qui pensent que les discours racistes ne relèvent pas d'une liberté d'opinion. Par conséquent, je ne m'amuserais pas à leur serrer la main, ni même à leur adresser la parole. J'aurais aimé que le DTP n'en fasse pas autant, même au prix d'une communication. Il aurait pu faire dans l'indifférence, sans provocation. Ca aurait été plus intelligent de sa part..

De toute façon, le DTP et le MHP ne vont pas se convaincre dans l'hémicyle donc pas vraiment pas la peine de jouer à un jeu...

rüya a dit…

Pour moi DTP ou MHP = même combat

des etho-nationalistes.

Tom a dit…

Tout à fait

d'ailleurs OAS = FLN, BAAS = PDK , Régime d'APARTHEID = ALN

le problème c'est que vous défendez la plupart des thèses du MHP, et que les sites pro-tukmènes dont vous nous abreuvez sont quand meme franchement "ethno nationalistes" ce qui ne vous chaque pas particulièrement

rüya a dit…

Non, je ne défends jamais les gens du MHP. Je dis qu'ils ont autant le droit de s'exprimer que les ethno-nationalistes kurdes.

Ataturquie n'est pas ethno-nationaliste. La plupart des membres sont métissés et ne défendent pas l'ethnie turque mais la république turque.

Tom a dit…

la république turque turcophone, blanche et "sunnite mais pas trop"

rüya a dit…

Oui la république turque dont la langue officielle est le turc et qui s'appelle LA TURQUIE.

Je pense qu'on n'a pas besoin d'un parti comme le DTP lié à un groupement terroriste qui donne la nausée à tous les Turcs pour faire avancer les droits culturels des kurdes. Ils vont juste réussir à faire augmenter le sentiment anti-kurde.

Les histoires de turcs blancs qui mépriseraient les pauves etc.... c'est de la démagogie parce que l'électorat de l'AKP c'est aussi la bourgeoisie citadine islamiste et les milieux d'affaires.

Anonyme a dit…

"la république turque dont la langue officielle est le turc et qui s'appelle LA TURQUIE
----> Et comment fait-on lorsque l'on a pour langue maternelle le Kurde?? Tu penses que l'on est en droit de la parler ou pas??

"Je pense qu'on n'a pas besoin d'un parti comme le DTP lié à un groupement terroriste qui donne la nausée à tous les Turcs pour faire avancer les droits culturels des kurdes. Ils vont juste réussir à faire augmenter le sentiment anti-kurde."---> alors, qu'est- ce qu'on fait?? On crée un nouveau parti?? Ensemble si tu veux... mdr.

kece kurdan a dit…

Zut j'ai oublié d'y inscrire mon nom d'utilisateur.

rüya a dit…

Et tu fais comment en France gece kurdan ? Ne me dis pas "c'est pas pareil, les Kurdes ne sont pas des immigrés en Turquie blablabla" parce que les minorités ethniques issues de l'immigration rencontrent exactement les mêmes pbs d'appartenance à la nation française que les kurdes de Turquie.

Au bout de pls générations que deviendront les franco-kurdes ? ou les franco-turcs ? Des français, des kurdes, des turcs ou les deux à la fois ?

Même si ça te choque, pour moi les Kurdes de Turquie ont vocation à devenir des turco-kurdes cad des citoyens capables de dire "je suis à la fois turc et kurde. J'assume complétement mes deux identités".

Je ne vois pas comment on peut vivre ensemble si les kurdes rejettent l'identité turque qui fait également partie d'eux.

Oui, il faudrait créer un autre parti avec des membres capables de considérer le turc comme leur 2e langue maternelle.

Kece kurdan a dit…

Ah je m'y attendais à cet argument. Ahah...

Alors pour commencer ça n'est pas "gece" mais "Kece"...

Ensuite, en France, fort heureusement les minorités ONT LE DROIT DE PARLER LEUR LANGUE, DE PRATIQUER LEUR CULTURE sans risque de se voir derrière les barreaux avec des peines ridicules qui peuvent monter jusque 200 ans! D'ailleurs si ça n'était pas le cas, tu ne t'appelerais même pas Rüya et des associations culturelles ne pourraient pas voir le jour. Fort heureusement nous ne sommes pas en Turquie. Donc évite la comparaison...

Ensuite, si tu ne vois pas de différence entre "les minorités ethniques issues de l'immigration"(en France) et la minorité ethnique constituée par les Kurdes en Turquie, je n'y peux rien pour toi. Soit que tu es de mauvaise foi, soit que tu cherches des arguments à la con pour justifier ton opinion.

Car enfin, les citoyens français issus d'une immigration ont volontairement (et encore ça se discute) quitté leur pays pour s'installer en France. Et c'est encore de manière volontaire et réfléchie qu'il décide de se définir comme citoyen français. Et ce, en ayant la possibilité de préserver l'identité culturelle qui est la leur.

En Turquie, la chose est différente. Les Kurdes, bien que sur leur territoire, N'ONT PAS LE CHOIX. On leur IMPOSE une identité culturelle. Et même, on nie l'existence de leur identité donc... Et si tu ne peux pas comprendre qu'aucun peuple ne pourrait accepter pareil chose, je ne peux rien pour toi...

Preuve qu'on leur impose quelque chose sans leur demander leur avis: " les Kurdes de Turquie ont VOCATION à devenir des turco-kurdes", dis-tu. Tu les as consultés???

"Je ne vois pas comment on peut vivre ensemble si les kurdes rejettent l'identité turque qui fait également partie d'eux" -----> Et pourrais tu me définir l'identité turque clairement ??

Perso, je pense qu'il faut cesser l'hypocrisie. La Turquie perçoit déjà les Kurdes comme des étrangers donc... Ne venez pas nous expliquer que dans le pays tous le monde est traité de la même façon et que le coupable c'est le vilain kurde qui refuse "l'intégration" et bla bla bla. En Turquie, qui ne satisfait pas aux critères exigés (c'est à dire oublier sa culture, sa langue pour ne devenir QUE TURC) est minoritaire. Et qui dit minoritaire, dit pas les mêmes droits!! Donc à la poubelle vos discours... C'est à l'Etat de faire son travail et de garantir à ces citoyens- de quelque origine qu'il soit- une égalité de chance, une bonne condition de vie etc etc

"Oui, il faudrait créer un autre parti avec des membres capables de considérer le turc comme leur 2e langue maternelle" ---> Que l'Etat fasse son boulot, qu'il reconnaisse les minorités ethniques avec toutes leurs caractéristiques et leurs spécificités et après je te promets qu'on créera un parti comme tu le veux mdr...

Anonyme a dit…

Tu dois certainement penser comme Mehmet Ali Birand.
Mais au risque de te décevoir il n’arrivera rien à Ahmet Turk pour ce serre main.
Pour Bahçeli je ne m’avancerais pas par contre.

Hamadan.

Jacky a dit…

Je voulais dire que ce n'est pas la première fois que Ahmet Türk faisait des politesses envers Bahçeli.

Précédemment, il l'avait déjà remercié et fait des éloges vis-à-vis du MHP. Ce comportement est évidemment plus qu'une grave erreur car quand on prétend représenter la principale minorité persécutée en Turquie, on n'entretient pas des relations cordiales avec un facho, même par pragmatisme.

Si certains autres comme Ayşel Tuğluk peuvent être facilement accusés de gouroumania par rapport à Öcalan, je doute que le comportement de Ahmet Türk soit plus constructif et intelligent.

A "Rüya", en tant que membre de la minorité turque de France, je lui rappelle qu'elle a la possibilité d'avoir des professeurs de Turquie dans l'enseignement public français pour lui enseigner sa langue maternelle et lui laver le cerveau - ce qui a d'ailleurs du probablement se passer -, qu'elle peut avoir accès à des centaines de chaînes de télévision turques depuis son fauteuil français, qu'elle peut lire facilement la presse turque et même s'acheter des journaux à grand tirage chez son libraire, que le turc est une option linguistique possible dans n'importe quelle université d'envergure française, enfin que même si elle n'y vit pas, il existe un grand pays et une structure institutionnelle qui protège la langue et la culture turque dans le monde.

Donc même si la comparaison qu'elle fait est mal venue (elle prendrait les Basques, les Corses, les Bretons, on serait dans l'équivalence au moins), elle n'est même pas en mesure de se plaindre. Elle n'a pas vécue un centième de la persécution culturelle que subissent les Kurdes en Turquie et pourtant ce moins d'un centième de persécution a quand même produit une personne particulièrement réactionnaire et assez nationaliste.

Tom a dit…

J'applaudis :)

Je suis assez d'accord avec toi Jacky, même en retournant le problème dans tous les sens, le geste de Türk m'échappe un peu...évidemment je préfère les voir se serrer la paluche que de voir les députés se taper sur le groin en pleine assemblée, mais connaissant les sentiments du MHP pour les kurdes...