mercredi, août 22, 2007

Les Kurdes Irakiens vous disent merci

Et dire que les Kurdes Irakien auraient pu connaître un monde sans PKK. Un monde où ils ne seraient pas sous la menance permanente de voisins haineux tentant de déloger les courageux guerilleros du PKK/PJAK, spécialistes de la bombinette à distance et de l'opération transfrontalière.

L'Iran, qui écrase joyeusement sa population kurde avec un entrain redoublé depuis l'arrivée au pouvoir d'Ahmadinedjad, bombarde férocement les villages kurdes irakiens situés à sa frontière. Les réfugiés quittent la région par centaines pour échapper au pillonage dans la région de Qalaa Diza. Un hélicoptère Iranien contenant six Pasdaran a explosé dans les monts Kandil. Selon le PKK/PJAK, il s'est posé sur une mine (pas de bol), selon les Iraniens c'est la faute du mauvais temps

J'ai un doute, mes lecteurs vont pouvoir me renseigner: PJAK et PAJK, c'est la même chose? Il serait quand même dommage qu'un groupe kurde iranien parle uniquement le turc...


"Le monde s'améliore par les femmes", oui, mais sans lavage de cerveau et sans AK-47 alors hein! Une amie avocate tente de défendre actuellement une kurde irakienne passée par les camps du PKK et réfugiée en Europe. Difficile d'en tirer quoi que ce soit quand la personne se mure dans le silence et n'arrive pas à regarder les gens dans les yeux. La vie ne devait pas être si belle là bas...

13 commentaires:

Piling a dit…

J'ai toujours admiré chez le PKK ce constant missonnariat en faveur d ela langue turque... Là où il passe, le kurde trépasse...

Anonyme a dit…

-->"J'ai un doute, mes lecteurs vont pouvoir me renseigner: PJAK et PAJK, c'est la même chose? "

Tu fais certainement semblant de ne pas faire la différence entre le PAJK (Partiya Azadiya Jin a Kurdistan) et PJAK (Partiya Jiyana Azad a Kurdistanê).
N’empêche c’est pas si compliqué.
Car l’un étant une sorte "d’association revendicatrice" constituée par les combattantes au sein du PKK» (qui existe au moins depuis 8 ans), tandis que le PJAK est organisation récente plus ou moins engendrée par le PKK pour « se battre côté iranien. »

Mais ca, tu ne le savais pas bien sur…
:-)
-->« J'ai toujours admiré chez le PKK ce constant missonnariat en faveur d ela langue turque... Là où il passe, le kurde trépasse... "

C’est bizarre car pour allez sur le site du PAJK on avait un choix de langues entre
Türkçe
Kurdî
English عربي

Pareil pour tous les sites du PKK…
il a y a du kurmacî !
Et pour appuyer, sachez que Karayilan s’explique largement plus en Kurde qu’en turc, et ceci depuis un certain moment.


-->"Il serait quand même dommage qu'un groupe kurde iranien parle uniquement le turc..."
Alala les mauvaises langues
Tu ne vas pas tout de même te plaindre, sachant que tu ne sais pas parler kurde mais turc.


Moi perso vais commencer a arreter de rentrer dans ce jeu, histoire que tu collectionnes les commentaires ;-)

Hasta la vista

Hamadan

Legleg a dit…

Quand tu te rends dans des assoc kurdes pkk, le turc est bien plus présent que le kurde.
Toutes les réunions politiques sont faites en turc.
Les homages aux shehid sont dans leur quasi integralité en turc aussi.

Effectivement on trouve sur leur site le kurde, mais dans "la vie courante" il n'est pas ou peu employé.

Tom a dit…

les dizaines de demandeurs d'asile "membres du PKK" qui postulent chaque année en Europe demandent des interprètes en Turc... et j'avoue qu'entendre parler d'une kurde syrienne passée par le Kandil et parlant maintenant le turc est assez troublant :)

Ce n'est "pas si compliqué" hamadan, mais avoue que la proximité des sigles est assez emmerdante non? la différence de traduction entre Azadiya Jin et Jiyana Azad, c'est quoi? :D

Legleg a dit…

jin = femme
jiyan = vie

Parti de la liberté de la femme
parti de la vie libre

Ou quelque chose comme ça...

Piling a dit…

Un membre d'une asso des droits de l'homme à Suleymanieh m'a raconté que dans sa région le PKK avait ouvert des "écoles" où ils appelaient les parents à amener leurs gosses pour s'y instruire et pratiquer la "culture kurde". En fait les familles devaient surtout être alléchés par la gratuité des études, comme ceux qui donnaient leurs enfants aux madrasas islamistes.
Bon, nonobstant le fait que beaucoup ne revirent jamais leurs gosses, envoyés dans les montagnes (sans doute pour y pratiquer la culture kurde) et qu'il y eut même une émeute de familles prenant d'assaut un de ces centres pour récupérer leur progénitude et se faisant tirer dessus, le plus bel effet de cette éducation patriote étaient qu'avec des Sorans, on obtenaient au final de purs turcophones.

Un garçon qui avait ainsi "disparu" pendant plusieurs années, ayant été incorporé tout enfant, s'est retrouvé je ne sais plus comment lâché à Erbil, ne sachant plus rien de sa famille (ses commandants lui avaient dit qu'ils avaient tous été tués par le KDP parce que lui était dans la guerilla PKK, ils ont un sens de l'humour...)ayant oublié son nom et sa langue, enfin le décérébré complet. Il aurait été enrôlé dans la secte Moon ça n'aurait pas été mieux. Il ne savait plus parler que le turc aussi. En recoupant les débris de son histoire, quelqu'un qui connaissait sa famille a réussi à le réidentifier et il a retrouvé les siens. On peut espérer aussi qu'il a réappris le kurde une fois retourné chez les tribaux féodaux :)

Tom a dit…

Tss tss vulgaire propagande, il est évident que ce militant des droits de l'homme de Sule est en fait un agent turco-israelien infiltré pour surveiller Kandil et qui ne fait que "spreading lies" à propos du PKK, qui permet à ces paysans kurde d'accéder à la vraie culture et de se libérer de l'emprise féodale et nationaliste primaire de l'UPK

J'ai bon?

Anonyme a dit…

Hamadan tu fais fort quand même.
Il suffit d'aller a une de leur fête,manifestation pour se rendre compte que celui qui parle Kurde est vu comme un étranger.Bizzarre non?
J'avais même vu un reportage où un gerilla Kurde de Syrie répondait aux questions du jounraliste en Turc.C'est grave quand même non?
Je considere 90% des PKK comme étant des turcs d'extreme gauche je vois pas la différence ils parlent turcs ne se disent pas Kurde mais Apoçî avant.Si ils se sentiraient Kurde ils feraient un effort pour l'apprendre au moins.

Kawar

Anonyme a dit…

-->"Il suffit d'aller a une de leur fête,manifestation pour se rendre compte que celui qui parle Kurde est vu comme un étranger"

MDR, et bein t'es marrant toi :-)
Soit tu n'est jamais parti aux manifs et aux soirées comme tu dis, soit tu trompés de d'organisation.

Dans tout les cas, yaura toujours moyen de critiquer telles ou telles choses, mais soyons un peu honnête dans les remarques, exagerer un fait ne fera rien avancer, sutout lorsqu'on sort "celui qui parle Kurde est vu comme un étranger..."
pfff blablabla !

hamadan

Anonyme a dit…

"MDR, et bein t'es marrant toi :-)
Soit tu n'est jamais parti aux manifs et aux soirées comme tu dis, soit tu trompés de d'organisation.
"
Non chaque année je vais au Newroz PKK de Lyon car dans la région il y a rien d'autre a part une mini fête organisé a la FAC de Grenoble.Je peux t'assurais que personne parle Kurde.Ah si une famille mais c'etait des Kurdes de Syrie.

Je suis même aller a un festival PKK a Koln il y a 2 ans, j'ai passé 30 H dans un bus avec des.....Turcs, bein oué seulement 2 personnes parler le Kurde sur une cinquantaine de personnes et une d'elle était le plus agé du Bus et l'autre était un nouvel arrivant en Europe.A la fin du week end j'etais devenu turcophone hhhhh.Ils arrivaient pas a comprendre qu'on ne sache pas le turc sans oublier que pour eux parler Français était inconcevable.

Je pense pas que les Kurdes du bakur qu'ils soient de Lyon ou de Paris soit différent.Ils s'en foutent de la langue Kurde.

Bref, arrête de nier une évidence.

Kece kurdan a dit…

"que celui qui parle Kurde est vu comme un étranger"---->

Pareil que Hamadan, je pense que c'est de l'exagération. Que les Kurdes de la diaspora- pour une bonne et grosse partie- ne sachent pas le Kurde certes, mais de là à parler d' "étranger"... C'est fort. C'est peut être toi qui te vois comme étranger. C'est d'ailleurs certainement ça. Car au contraire, ceux qui parlent le Kurde sont "admirés" (on va dire ça comme ça) et ne sont pas vu comme étrangers. Loin de là...

"Je considere 90% des PKK comme étant des turcs d'extreme gauche je vois pas la différence ils parlent turcs ne se disent pas Kurde mais Apoçî avant.Si ils se sentiraient Kurde ils feraient un effort pour l'apprendre au moins"----->

Euh, et si on prenait l'inverse?? Si un français ou un turc parlait le kurde couramment, il serait quoi? un Kurde??? Dans ce cas là, Pilling - qui je crois sait parler la langue kurde- est une Kurde aussi. Et moi qui parle la langue espagnol assez bien, je suis une espagnol???Ou encore mieux, je parle le français? je suis quoi une française???
Tout ça pour dire qu'on peut être Kurde, se sentir et se définir comme tel sans pour autant savoir la langue. Bien évidemment qu'on peut leur reprocher de ne pas faire l'effort d'aller apprendre leur langue mais de là à dire qu'ils ne sont pas Kurdes, c'est fort... T'aime bien faire dans l'exagération à ce que je vois.
Ensuite, c'est vrai que le problème du culte de personnalité se pose et qu'il est nuisant.

"Je suis même aller a un festival PKK a Koln il y a 2 ans, j'ai passé 30 H dans un bus avec des.....Turcs, bein oué seulement 2 personnes parler le Kurde sur une cinquantaine de personnes"--->
Bah moi c'est le contraire. J'étais dans un bus où la grande majorité parlait le Kurde. On parlait le français, l'allemand, le kurde et le turc.. Multi langue.

".... sans oublier que pour eux parler Français était inconcevable"---> Ouh laaa, je commence à douter de la véracité de tes propos. Un kurde vivant en France refuse de parler le français??? Ouais...

Sinon pour la RUMEUR qui veut qu'au sein du PKK on ne parle que la langue Turc, quelle connerie!! Un membre de ma famille, AU SEIN DU PKK, a appris presque tous les dialectes de la langue Kurde donc...

Jacky a dit…

Si il n'y avait pas "le" PKK au Kurdistan irakien, la situation ne serait pas pour autant rose.

De nombreuses femmes choisissent la montagne comme voie d'émancipation. Certainement pas toutes mais c'est le symptôme d'un certain malaise sur les droits des femmes : crimes d'honneur, mutilations génitales, oppression patriarcale...

Puis, la guerre fratricide n'a pas reposé dans son essence sur la présence du PKK. Les vues sur Kirkuk et Mossul des nationalistes turcs se passent tout aussi aisément du PKK...

Anonyme a dit…

Ce n’est pas de la faute du PKK si les kurdes de turquie ont été forcés plus qu'autre part à apprendre le turc.

Au Basur ou Rojhalat le kurde n'était pas interdit, et il n’y avait guère une politique d’assimilation comme on pouvait le voir en Turquie.
Arrête donc un peu de faire chier cher Kawar avec ce discours récurrent (excuse moi pour mon expression, je m’emporte vite…),
Car ce n'est pas la faute du PKK si certaines régions du KURDISTAN sont plus assimilées que d'autres.
Toi tu nous dis que t'as pris un bus avec des kurdes parlants que le turc, moi les bus dont je prenais pour partir soient aux manifs ou aux fetivs du PKK, on y parlait à majorité le kurmaci.
Pas de chance pour toi donc, la prochaine fois choisis mieux ton bus, et c'est pas le choix qui manque. :-)
Mais j’avoue que ca peut changer d’une ville à l’autre, à Lyon certainement il peut avoir une certaine concentration de kurdes d’une région du Kurdistan qui ont été plu assimilés.
Car n'oublie pas aussi que certaines régions du Bakur plus proches de l'ouest de la turquie (par exemple Maras) ont été plus victimes de l'assimilation que d'autres régions du pays plus à l'est où l'on parle largement le kurde.

Alors mettre sur le dos d'un parti l'assimilation forcée durant des décennies d'un gouvernement contre un peuple, c'est un peu difficile à accepter.
Alors on pourra toujours reprocher au PKK de ne pas avoir fait plus d'efforts pour la langue et la culture kurde et d’avoir davantage promu le communisme lol alors un pauvre kurde et les théories ravageuses de Marx sa fait deux Mdr !!!(donc chacun possède son opinion sur le sujet), mais malgré ça on ne pourra jamais dire que le PKK a été un obstacle pour la langue, surtout que dans bcp de "dernek" on donne des cours de kurmaci aux enfants (et contrairement à ceux que certains osent dire ce n'est dans le but des les envoyer dans les montagnes, pffff ridicule).

Enfin l'apprentissage d'une langue est plus basée sur une démarche individuelle, le PKK n’est pas un Etat pour obliger ses citoyens à respecter telle ou telle réforme !!
on va pas quand même forcer à un kurde à apprendre sa langue,

qui malheureusement d'après bcp de kurdes de turquie à (cause de l'assimilation ataturkiste), le kurmaci n'est pas vue comme une langue qui peut être utile en turquie, les parents pensent donc bien faire en faisant apprendre à leurs enfants le turc qui leur servira lors de leur vacances scolaires touristique sur les plages de bodrum.

Alors critiquer, ok
Mais des intellectuelles kurdes sa faisant passer pour de nobles nationalistes de la cause kurde, ca va on connaît.
En plus y en de plus en plus, ca devient une mode.
Vous pouvez à vous tous créer un grand parti, mais pour l’instant, si on enlève le PKK, se sera le néant au KURDISTAN turc, y a-t-il une autre organisation kurde digne de ce nom?

Et la critique sur APO, du genre « soleil de l’humanité » c’est pathétique, car dans chaque parti il y a des divergences, pareil au sein du PKK, certains se rattachent toujours à la personne historique d’APO, d’autres s’en foutent royalement, qu’il meurt ou pas sa changera quoi ? bah Rien !

Hmd