lundi, novembre 26, 2007

En vrac

La rumeur délirante dénuée de tout fondement semble être une spécialité de la presse "républicaine" ces derniers temps. Après avoir annoncé que Murat Karayilan avait été grièvement blessé dans un bombardement et qu'il était soigné dans le Sinjar (zone Yezidi), certains médias turcs ont annoncé ce Week End que Massoud Barzani s'était envolé dans un avion américain en compagnie du même Karayilan et de Cemil Bayik, faisant étape à Incirlik (base américaines située près de Diyarbakir) avant de gagner l'Italie.

Une manière comme une autre d'exciter l'opinon turque, qui se ramollit un peu ces temps-ci...Quoi, le chef-de-tribu-féodal tient les chefs de l'organisation-séparatiste-terroriste-tueuse-de-bébés et ne nous les livre pas? Plus inquiétant, d'autres rumeurs annoncent une tentative d'assassinat sur Barzani, et son admission dans un hopital israélien...

Quelque chose qui ne ramollit pas, c'est le sol des montagnes kurdes. Par pur mauvais esprit, je suis quotidiennement la météo du Kurdistan, et CA Y EST! IL NEIGE à Hakkari et Yuksekova, Rendez vous en Avril pour l'épisode XII de "Regain de tension à la frontière Irakienne", à moins que l'armée turque ne préfère nous préparer un remake de "Sarikamis 1914, 90 000 soldats morts de froid sans voir un Russe".

Un journaliste kurde, Mehmet Metiner, est d'avis qu'une fermeture du DTP profitera surtout au PKK. C'est le bon sens qui parle : le durcissement dans le discours du DTP depuis le 22 juillet, la reprise en main par le PKK, l'entêtement à demander la libération du soleil de l'humanité et à faire comme si sa santé était le point de convergence de toutes les luttes kurdes ne doivent rien au hasard. C'est la perte d'influence du PKK au Kurdistan qui le pousse d'une part à tenter d'attirer la Turquie dans un bourbier irakien, et d'autre part à faire fermer le DTP, qui a eu des résultats très décevants (mais prévisibles) aux dernières élections. Si Erdogan semble avoir réussi à éviter l'option militaire et tente maintenant de promouvoir une solution pacifique et démocratique, l'expérience montre que le PKK fera tout pour l'empêcher...on ne le dira jamais assez, mais la démocratie et les droits de kurdes sont la pire chose qui pourrait arriver au PKK.


7 commentaires:

Piling a dit…

Karayilan soigné à Sindjâr ? Soit en dehors du KRG, dans la zone kurde la plus dangereuse puisque peuplée effectivement de Yézidis en butte aux attaques des baathistes et des takfiris ? Ah oui, c'est une riche idée, comme sinécure... Les peshmergas déployés depuis l'attentat de l'été dernier ne devaient pas avoir assez à faire, ils ont demandé à ce qu'on leur envoie du taf en rab'...

Quant à Barzanî, il paraît qu'il est à Vienne mais la radio nationale iranienne renchérit sur la visite israélienne...

Anonyme a dit…

« C'est la perte d'influence du PKK au Kurdistan qui le pousse d'une part à tenter d'attirer la Turquie dans un bourbier irakien, et d'autre part à faire fermer le DTP, qui a eu des résultats très décevants »

-->Lol ok bravo pour cette analyse très sensée… Alors Le PKK régresse ? en tout cas si on prend cette hypothèse, il n’est pas le seul, car question introspection politique sur le PKK t’es très très loin du compte.
Tout de même Kris Kuchera était plus pragmatique sur ce sujet, reprend donc ses références.
Si le PKK voulait attirer la Turquie, tu penses vraiment qu’il aurait relâché les soldats ?
Tu penses vraiment qu’il n’aurait pas provoqué l’armée d’une manière ou d’une autre ?
Tu penses vraiment qu’en EUROPE il n’aurait pas poussé ses militants à se venger contre des intérêts turcs ?
Bien au contraire, il a pour apaiser ses militants pour ne pas qu’ils rentrent dans je jeu des Facho du MHP…

« , et d'autre part à faire fermer le DTP »
Pfff de mieux en mieux… Que va gagner le PKK si le DTP ferme ?Rien
Le PKK veut au contraire que celui-ci possède plus d’influence sur les populations kurdes.
En faisant appel aux députés DTP lors de la libération des soldats, le PKK à voulu donner au DTP une image d’un partenaire politique sur qui le parlement turc doit compter, pour ainsi être l’interlocuteur légitime.

« La rumeur délirante dénuée de tout fondement semble être une spécialité de la presse "républicaine" ces derniers temps. Après avoir annoncé que Murat Karayilan avait été grièvement blessé dans un bombardement »

-->Malheureusement Pour une fois les journaux turcs ne sont pas à coté de la plaque.

Et ces rumeurs ne sont pas si infondées.
Je m’explique, je pense vraiment qu’il y a gros problème, et qu’un ou plusieurs chefs du Parti ont été arrêtés par les GRK.
Je miserai sur Cemil Bayik.
Les modalités de négociations entre les USA /GRK/TURQUIE sont les suivantes :

GRK : on vous livre certains chefs du PKK : vous ne reconnaissez comme une entité à part entier et vous ne causez plus de problème pour « Kirkuk 140 »

USA : pour la Turquie, si le GRK vous livre les chefs du PKK, vous ne traitée plus avec l’IRAN, et vous nous aiderez plus tard à mettre le régime des Mollah à genoux.

TURQUIE : EVET : envoyez-moi ces Terroristes !

Les jours qui arriveront dirons si j’ai juste.

Mais dans tous les cas la Turquie doit s’attendre à une riposte dans ses métropoles…


Hamadan

Tom a dit…

Quand Öcalan s'est fait cueillir, la nouvelle a été annoncée assez vite...

et penses tu que de jeunes kurdes sont près à se faire exploser pour Cemil Bayik? je veux bien te croire, mais quelle tristesse.

Sinon, si tu vois juste, j'applaudis des deux mains, ce deal serait excellent pour la région :D

Anonyme a dit…

Et dans cette hypothèse le Parti ne devrait pas cacher une telle situation, Mais revéler la verité et ne pas attendre comme l'arrestation de 1999.

Hd.

Haydar a dit…

Vous délirez :)

Je vois que Tom a voulu encore faire un article à sensation pour attirer les commentaires qui manquaient ces derniers temps... On t'a manqué mon minou ... Tu t'ennuye hein sans nous...

Waah le PKK contre la démocratie mdrr... bien sûr, ils veulent tuer du turc à tout prix... mdrr... oui tu as raison c'est vrai :D Nous aimons la bonne chair bien fraîche avec le sang qui dégouline sur le côté pour nous offrir une belle part de "Turc sanguine à la neige de Colemerg"...

Le soleil de l'humanité comme tu le dis, et un homme politique avant tout, son opinion est intéressant puisqu'il a réussi à éveiller quelque chose chez le peuple kurde que d'autres n'ont pas réussi. Quand tu choisis un homme politique comme porte-parole de ta cause, tu le choisis pour une raison... sûrement parce que cette personne sait ce que tu veux et sait ce qu'il faut faire pour la société en général... donc oui, tant que Ocalan est en vie, la population veut son point de vue... parce que la population n'est pas compétent dans la politique (étude nécessaire, etc...), d'autres politiciens ne répondent pas à l'attente de la population... Si quelqu'un arrive maintenant et répond à ce que la population demande, celle-ci se retournera alors vers cette nouvelle personne... si Karayilan ou Cemil Bayik arrivait à avoir l'effet qu'Ocalan donne et même mieux... les gens se tourneront vers eux...

Quand j'écoute Karayilan ou Bayik, je ne me sens pas plus concerné qu'eux... alors que quand Ocalan parlait, tu te sentais très concerné et tu voulais y participer. C'est pas parce qu'on aime Ocalan qu'on veut se battre mais parce qu'on la choisi comme homme politique. Ce qui serait encore plus triste, c'est de le laisser seul dans Imrali sans y prêter attention alors que lui il est là parce qu'il se bat pour nous. Ce serait indigne de la part de la population kurde car on manquerait de respect.

Mais se battre contre l'état turc POUR lui est aussi incorrecte. On se bat pour la cause kurde que lui a débuté, ils nous guident dans cette direction car lui il a étudié, analysé tout ça... On l'écoute car on sait qu'il ne le fait pas pour sa personne, qu'il le fait correctement. Si il a réussi à faire du PKK ce qu'il est maintenant, c'est parce qu'il savait ce qu'il faisait. Il a réussi à gagner le soutien de la population... c'est un homme politique.

Enfin, mes phrases ne sont pas très correct... je viens de me lever :) vous m'excuserez...

Serçavan

Tom a dit…

Eh ben il est beau le Kurdistan qui se lève tôt pour lutter plus!

Deux remarques "öcalan a été choisi"? Oui enfin la notion de choix est quand meme très relative. Quand je postule à un job je n'élimine pas physiquement la concurrence pour être le seul choix possible.

"Öcalan a débuté la cause kurde", classique, faudrait savoir, soit vous remontez aux Mèdes, soit vous êtes apparus subitement en 1984... Mais ceci explique cela: puisqu'il a créé le nationalisme kurde, il est bien naturel que le produit de son génie, les kurdes, le choisissent comme "pensée politique".

CQFD

Haydar a dit…

c'est une cause qu'il a débuté... j'ai pas dit qu'elle était seul :) mais bien sûr quand on manipule les mots, c'est vite fait :)

Choisi, oui... à la majorité, oui... éliminé ses concurents? QUI? Barzani? Talabani? Les seuls "concurrents" que je vois, et qui vivent toujours...