jeudi, novembre 29, 2007

Le Kurdistan à la loupe déformante

L'instiut de sondage "MetroPOLL" basé à Ankara a publié les résultats d'une enquête effectuée au Kurdistan Turc sur un échantillon peu représentatif de 1079 personnes. Peut-on taxer ce sondage de "séparatisme"? Il délimite en tous cas particulièrement bien les limites officieuses du Kurdistan Nord, en se basant pour son enquête sur 14 districts : Adiyaman, Agri, Bingol, Bitlis, Diyarbakir, Hakkari, Mardin, Mus, Siirt, Tunceli, Sanliurfa, Van, Batman et Sirnak. Comme quoi, si "IL N'Y A PAS KURDISTAN", tout le monde au moins sait où ça se trouve, et où ça commence!

Première limite du sondage: il ne concerne que les centres urbains de la région. Deuxième limite, la taille de l'échantillon: interroger 20 personnes à Tunceli parait légèrement insuffisant pour déterminer le taux de connaissance du Dimli (ou zazaki) dans le Dersim... 100 personnes à Mardin, et naturellement l'arabe sera légèrement surreprésenté par rapport à son poids réel au Kurdistan, puisque le sondage énonce doctement que 13,9 des sondés ont l'arabe comme langue maternelle... On se retrouve donc avec 33% de monolingues turcophones, contre à peine 60% de kurdophones (Kurmanci +Dimli)... Dans l'ambiance actuelle, peut on légitimement supposer que de nombreux sondés n'ont pas voulu admettre que le kurde était parlé chez eux? Je le pense.

Bien plus intéressantes sont les questions sur le niveau de vie et la perception des problèmes de la région: 41% des sondés mettent le chômage bien avant le "terrorisme" dans la liste de leurs préoccupations. Mais là encore, ce sondage est il crédible quand 2,4 % des sondés citent les droits de l'homme et la question kurde comme un problème?

En vrac, 52% des sondés pensent que le DTP devrait déclarer le PKK comme une organisation terroriste, 45 % pensent que le DTP ne réprésentent pas du tout ou pas assez les Kurdes...

Comble du ridicule: 51% pensent que la Turquie devraient envahir le Kurdistan Irakien, 32% pensent qu'elle devrait viser à la fois le PKK et le Gouvernement Régional Kurde... 50% pensent qu'il n'y aurait pas de conflit turco-kurde en Turquie si la Turquie intervenait en Irak, 65% pensent que Barzani supportent le PKK...

Ce sondage est donc une totale escroquerie scientifique. Peut on décemment poser des questions comme:

Do you agree with the view that "in order to cut off support of the northern Iraqi Kurdish administration to the PKK, the operation should be launched against both Barzani and the PKK?

Sondage de commande, totalement orienté, visant à montrer qu'il n'y a pas de question kurde mais seulement un problème de pauvreté et de terrorisme, qu'il faut intervenir en Irak et taper sur Barzani.... 48 des sondés pensent qu'il faut un embargo économique sur le kurdistan irakien! Alors que le commerce transfrontalier fait vivre la région? 65 % des Kurdes contre la création d'un Kurdistan Irakien? 2 % demandant la reconnaissance de l'identité Kurde?

Ne nous interrogeons pas trop longtemps sur la représentativité de l'échantillon : 2,7% des sondés affirment avoir voté pour le DTP le 22 juillet... prenons acte de la marge d'erreur annoncée : plus ou moins 3%.

Si quelqu'un connait le commanditaire, ça m'intéresse!

27 commentaires:

Haydar a dit…

Ehh Malatya, Maras, une partie de Sivas, Erzincan, une partie d'Erzurum, Kars, Antep, Elazig? Le Kurdistan c'est ça aussi...

Ce sont des régions kurdes à la base, même si il y a beaucoup de turcs installé par après dans les centres urbains, les villages sont remplis par de vieux kurdes qui savent pas parler turc... (Sivas, Malatya, Elazig => Zilan; Erzincan, Tunceli => Dersim)

Biji Kurdistan :p

Tom a dit…

Euh ouais à la base, c'est surtout Arménien mais bon je suis d'accord, ce sont aussi des régions avec des kurdophones, mais pas majoritaires je pense.

Haydar a dit…

Arménien et kurde à la base, le Kurdistan et l'Arménie historique se superpose à plusieurs endroits... :) Van, Diyarbakir, Urfa, etc... et vraiment très dispersé.

et ce sont des régions qui étaient à majorité kurde (et qui le sont toujours mais souvent des gens qui retournent leur veste... => ELAZIG power)...

Tom a dit…

Elazig power? Reprezent Maras Big Up Big Up

non, définitivement pas crédible :D

Haydar a dit…

Hahaha, a Elazig on trouve des Kurdes du MHP : |

A Malatya, des hommes d'affaires qui pensent qu'à leur cul (individualiste).

A Maras, fasciné par l'occident, ils exagèrent tout... Big Up Big Up hein! et ils se disent turc pour avoir des avantages :D

A Erzincan, ils sont des ALEVIS, leur religion est devenu leur ethnie...

A Erzurum, amoureux d'Ataturk, ils deviennent turc...

Et Kars? et Antep?... 2 régions à majorité kurde...

Jacky a dit…

La presse turque est merdique, les sciences sociales turques sont merdiques, le département turc d'histoire est merdique décidément tout ce qui nécessite un peu de sens critique. La honte de les citer comme source.

La Turquie peut par contre servir d'objet d'études sur l'assujettissement des sciences à la doctrine d'État.

Tom a dit…

Eh il ne faut quand même pas déconner, il y a assez de chercheurs et de journalistes brillants en Turquie! le problème est que ce sont eux qui se retrouvent devant les tribunaux, mais mettre tout le monde dans le même sac c'est franchement limite.

Jacky a dit…

Oh mais je ne mets pas tout le monde dans le même sac, pas plus que je ne crois tous les Turcs irrémédiablement kémalistes.

En revanche, je plains le chercheur indépendant qui va devoir se trouver des données statistiques dans ce pays.

Anonyme a dit…

voici un mec d'Elazig et fier de l'etre qui deviendra jamais kurdo car tous sont assimilié. comme la pluspart des kurdes du sud-est. ceux qui ont comme langue maternel encore le kurdes sont ceux des villages isolé.

toi haydar, si tu es kurde tu devrait savoir que les kurdes se sentent avant tout musulman avant kurde, qu'ils sont trés religieux, que tous ceux qui sont urbanisés ont comme langue maternel le turc (tous les jeunes seul leur grand-parents voir leurs parents ont le kurde comme langue maternel) c'est pareil à Elazig et meme diyarbakir. d'ailleur si l'on suit ton raisonnement bidon alors istanbul aussi devra faire parti d'un kurdistan.
d'ailleur, mon petit coco sache que si jamais il devrait avoir un kurdistan au sud-est alors tous les kurdes devront quitter la turquie pour s'installer dans cet nouvel etat. Et oui, si les kurdes veullent un etat ethnique, il faut pas nous reprocher de vouloir l'etre aussi (aucun kurdes qui soit assimiliés ou pas en turquie, ils devront tous partir). De plus, il faudra définir les contours de cet etat non pas en fonction du peuplement actuelle de certaines régions mais en fonction d’un peuplement datant avant la création de la république turque. Et oui, on vous a permit d’aller vous installer dans certaines régions ou vous etes devenu majoritaire et qu’il va falloir dépeupler.
A chose entraine CAUSE ET EFFET.
on aura un deuxiémemt échange de population mais plus important avec les grecs.

et toi tomi, puisque la turquie te plait pas pkoi tu retournes pas dans ton pays de bouffeur de crapeaux, ca te manquer aussi de manger des limaces.

Tom a dit…

Et il me dit ça de Paris :D

Haydar a dit…

mdrr jeune homme :p

Les Kurdes sont très religieux, c'est vrai, c'est pas pour ça qu'il le prône toujours autant qu'avant :), les choses changent et de plus en plsu de pratiquant se réveille et devienne plus nationaliste.

Si on suit mon raisonnement "bidon", Istanbul ne vas pas au kurde et dans le kurdistan puisque ce n'est pas une région historiquement kurde.

A Diyarbakir, ils parlent presque tous kurde, dès l'enfance...

Si on a un état kurde, t'inquiète pas on rentrera chez nous, tous... et les turcs, arméniens, grecs qui voudront rester dans des régions, villages où ils y sont depuis très longtemps, on leur donnera leur droit (l'exemple au kurdistan du sud où les turkmens, assyro-chaldéen et les arabes ont des droits assez large (enseignement etc..)).

ton message est inutile, sans tête ni queue... enfin, t'as le droit de le poster mais il est inutile quand même :D

Anonyme a dit…

haydar, je vois que tu as une connaissance approximative du fait kurde.
tout d'abord, le fait que bcp ou la majorité de la population du sud-est parle ou comprend le kurde ne veut pas dire que c'est leur langue maternel.
A Elazig, tu ne verras partiquement personne parler le kurde en ville. Tu pourra l'entendre dans certains villages bien isoler. je le sais car j'ai des origines kurdes.
1 exemple : mes grands-parents parlent le kurde, ses enfants (mes oncles et tantes) le comprennent et le parle plus ou moins, ses petits enfants (mes cousins et cousines) ne le parle et le comprennent pas du tout.

et ceci, tu le retrouvera dans toutes les grandes villes du sud-est. les jeunes kurdes urbanisés ont comme langues maternels le turc et la plupart ne le parlent pas mais paradoxalement ils se disent kurde.

le nationalisme kurde se heurt en premier lieu à la religion, puis au systéme patriacale encore en vigueur dans ces régions. on écoute le Aga et ces derniers sont majoritairement anti-pkk et anti-dtp.
les femmes sont voilés à 75% dans ces régions. Le nationalisme kurde ne prendra essor seulement si il y a un rejet par cette masse des turcs ce qui l'on d'etre le cas vu que cette masse n'a pas connu de discrimination.

"s'il y a un etat kurde on va tous rentré" en es-tu vraiment sur????
tu crois vraiment que les kurdes d'istanbul, d'ankara, izmir vont aller vivre à diyarbakir.
certainement pas ! on va se trouver dans la situation d'un kurdistan turc peupler de 6 millions de kurdes semi-assimilé et de 6 millions de kurdes assimiliés vivant en turquie. CE QUI EST INACEPTABLE. Si vous voulez un etat etniques alors tous devront partir. d'ailleur t'inquete pas les turcs vivant au sud-est ne resteront pas.

A la fin, on aura une turquie prospére (le PIB dimunuira mais le PIB/habitant augmentera sensiblement) et un kurdistan misérable dont l'économie dépendra de la turquie.
La majorité des kurdes savent ceci et c'est pour qu'ils en veulent pas d'un kurdistan. Alors voir 50 000, 100 000 ou 200 000 kurdes soutenir le pkk ne veut rien dire par rapport aux 12 millions.

Le pkk ou les gens comme toi, ne sont qu'une épigne qui dura 20, voir 30 ans mais à la fin, il n'y aura rien.

Tom, t'inquete je quitte paris l'année prochaine. ran le cul des beaufs francais qui parle pour rien dire à la facon enarque.
vivement que je mange un vrai iskender.

Piling a dit…

"si tu es kurde tu devrait savoir que les kurdes se sentent avant tout musulman avant kurde, "

ça c'est le genre de propos qu'on adooooore entendre chez les Alévis :) M'étonne pas qu'à Dersim ils n'arrêtent pas de gueuler sur leurs voisins shaféites-fachos...

Anonyme a dit…

même les terroristes du pkk ne savent pas parler kurde, c'est pour dire

anonyme a raison quand il rappelle qu'en cas de création d'un kurdistan sur le territoire turc, tous les kurdes devront quitter la turquie

faites un sondage et demandez aux kurdes s'ils préfèrent vivre avec les turcs ou dans un Etat ethniquement pur kurdo-kurde

il n'y a que les kurdes d'europe qui rêvent éveillés

concernant l'inluence de la religion, ceux qui connaissent un peu les kurdes d'allemagne et d'europe savent que les kurdes musulmans pratiquants tendance islamistes se fichent complétement du nationalisme kurde

c'est parei en Turquie

et quand on sait qu'une partie des kurdes alevis ne voudront pour rien au monde vivre avec leurs frères islamistes, vous verrez qu'il n'y aura plus bcp de kurdes pour vouloir un kurdisan indépendant

rüya

Anonyme a dit…

si la turquie se débrouille bien avec le PKk, on arrivera à avoir quoi 5 % de d'ethnotationalistes tendance fachos et racistes comme haydar et co et le reste des kurdes seront complétement intégrés à la turquie

dans tous les pays il y a des extrémistes, on aura les notres, that's all

rüya

Piling a dit…

"faites un sondage et demandez aux kurdes s'ils préfèrent vivre avec les turcs ou dans un Etat ethniquement pur kurdo-kurde"

Dans l'état actuel des lois turques, portant sur le crime de séparatisme, il est impossible qu'un tel sondage ait lieu sans représailles en fonction des réponses. Il faut déjà dépénaliser la question avant d'organiser un référendum.

Tom a dit…

le fait même de proposer un sondage sur le morcellement du pays en divisant la population en catégories ethniques me surprend de votre part,Aysin. J'éviterai cependant de prévenir la grande union des avocats qui ne manquerait pas de vous poursuivre au titre d'une bonne dizaine d'articles du code pénal.

dilo a dit…

"faites un sondage et demandez aux kurdes s'ils préfèrent vivre avec les turcs ou dans un Etat ethniquement pur kurdo-kurde"

Pour moi c'est toujours l'indépendance du Kurdistan!
L'indépendance!L'indépendance!L'indépendance!L'indépendance!
Ah ces Kurdes du sud,qu'est-ce qu'ils sont nationalistes!

Anonyme a dit…

Ils votent, répondent à des sondages. Dernièrement des élus d'origine kurde non DTP invités à ces fameux déjeuners organisés par l'ambassadeur américain (super l'ingérence américaine) ont encore parlé de fédéralisme blbalbla

En vérité les kurdes disent absolument ce qu'ils veulent (indépendance, autonomie, fédéralisme) sans être vraiment inquiétés. Ils parlent en kurde lors de meetings politiques comme le très autonomiste maire de Diyarbakir il y a encore 3 jours. Ils font même l'apologie du terrorisme. Quelle démocratie occidentale l'accepterait ? Alors la liberté d'expression, c'est clair qu'il l'ont et qu'ils en abusent.

Quand les kurdes s'expriment comme dans ce sondage, tout ce que vous trouvez à dire c'est : c'est truqué. Quand ils participent aux élections nationales et que les résultats montrent que le DTP est en perdition y compris dans le sud-est, vous n'interprétez pas ce vote comme l'aveu qu'ils ne souhaitent pas l'indépendance.

Je ne sais pas ce qu'il faut aux kurdophiles pour comprendre que les revendications d'indépendance sont le fait d'une minorité.

Les ethno-nationalistes kurdes qui sont aussi racistes que les fachos turcs pas la peine de leur demander leur avis, ils sont lobotomisés comme tous leurs semblables. D'ailleurs, même l'ambassadeur américain n'a pas pris la peine d'inviter les députés DTP.

rüya

dilo a dit…

"si la turquie se débrouille bien avec le PKk"

MDRRRR!!!Ben ça fait 30 ans qu'elle se débrouille très mal et que son armée est tournée en dérision dans les montagnes Kurdes!:))))))

dilo a dit…

"Alors la liberté d'expression, c'est clair qu'il l'ont et qu'ils en abusent".

:))))

Merci ma jolie Rüya!!Merci,merci et mille fois merci de me permettre de finir la semaine dans le rire et la bonne humeur!

Haydar a dit…

Je suis mort de rire... je suis un facho raciste mdrr :p

Eh bah qu'est-ce qu'on devrait pas entendre...

Mes petits, les kurdes du sud sont des kurdes musulmans aussi, et ils sont bien nationalistes... c'est pas pour autant qu'il prônent leur islam devant leur ethnie... Eh ouvrez-vous hein...

Et petit jeune homme, a Diyarbakir, la population parle majoritairement le kurde, et c'est leur langue maternelle... Vas là-bas et tu le remarqueras...

Et puis pour ta gouverne, les villes sont souvent peuplés par les turcs qui ont été installé de force pour équilibrer le nombre de kurdes dans les régions... ET les kurdes d'Istanbul, Ankara, Konya, etC... t'inquiète pas qu'ils voudront bien retourner dans leur Kurdistan...

ET MONSIEUR... le PIB de ton pays dépend fortement du sud-est... (Barrage, Pétrole, ressources naturelles...)... Le KURDISTAN est une région riche en ressources naturelles, voilà pourquoi il est si prisé... Alors avant de dire des conneries, étudie ton atlas, l'histoire, l'économie... et reviens nous voir... et surtout ne me dis pas que j'ai une connaissance approximative des kurdes :D sinon AU BUCHET quand le Kurdistan sera créé :D

Rüya, tu vis sur Pluton toi non? Non, mais je te dis ça parce que croire qu'il y a une vrai démocratie en turquie mdrr... laisse-moi rire... Baydemir (le maire indépendant que tu dis là) est poursuivi pour toutes les raisons que tu dis "libre" :) A oui, si ça c'est une liberté... La Turquie est le pays de la liberté :D

Les Kurdes du PKK, ils parlent très souvent 2 dialectes du kurde, certains en parlent même plus... Avant d'être guérilla, y a des entrainements, une éducation etc... On ne rentre pas comme à l'armée :p

Dersim est le centre de l'alévisme kurde... 30% des guérillas viennent de Dersim... beaucoup sont alévis de Maras... CQFD

L'ambassadeur américain n'a pas invité le DTP car l'AKP a mis la pression... mais bien sûr quand on lit "Hurriyet" ou "Milliyet", on le saura jamais...

Le vote massif pour l'AKP c'était pour leur donner une chance de plus... car faut savoir que les Kurdes de Turquie ne veulent pas l'indépendance d'un Kurdistan... mais leur droit ou même jusqu'à une autonomie (Fédéralisme)... Les Kurdes remarquent à présent, et regrette leur vote pour l'AKP... On verra ce qui va se passer au prochaine élection (si il n'y a pas un putsh entre temps)...

BIJI KURDISTAN :p BIJI AZADIYA WELAT :p

Anonyme a dit…

Même A. Türk du DTP dit que parler de fédéralisme est improductif en Turquie.

Et puis le fédéralisme on sait à quoi ça mène. Il suffit de regarder des pays comme la Belgique ou l'Espagne.

C'est quand les municipales en Turquie ? C'est bientôt non ? Donc on verra si le DTP arrive à rassembler ses troupes. Moi ça m'étonnerait fort et c'est bien pour ne pas recevoir une raclée qu'ils font tout leur possible pour faire interdire leur parti.

Rüya

Legleg a dit…

L'Espagne n'est pas un Etat fédéral. C'est un etat centralisé auquel on a donné des autonomies à des régions qui en font la demande.
Comme état fédéral on peut citer l'Allemagne ; mais comme il n'y a pas de problèmes alors, ça passe aux oubliettes?!
On peut citer aussi la confédédaration. La Suisse est quadrilingue. Ce mélange de langue ne pose pas de problème non plus...

Jacky a dit…

Puisqu'on en est à parler cartes sur table.

La Turquie n'arrivera pas à assimiler sa minorité kurde. Elle n'en a pas les moyens malgré tous les efforts considérables déployés avec un zèle fasciste pour le faire jusqu'ici. La Turquie est le paradigme de l'État assimilationniste. Mais ce sera l'échec. La résistance kurde est trop bien organisée, à commencer par la lutte pour le maintien de la langue.

En outre, plus elle continue à fournir des efforts, plus le langage policé qui consiste à reconnaître les efforts démocratiques va se trouver en porte-à-faux avec la réalité en Europe. D'ailleurs, il faut être sacrément abruti pour croire que la Turquie peut se transformer en démocratie sur 10 ans. Si elle adhère, ce sera forcément en tronquant la réalité mais il y a des limites de crédibilité aussi.

Les revendications minimales vont devoir se concrétiser même symboliquement : enseignement, médias, administrations et partis pour les Kurdes, fin de l'occupation, retour des réfugiés internes, justice contre les bourreaux, etc, etc...
Quand on sait que l'armée et le soutien militariste civile est allérgique même aux symboles...

A terme, ces éléments doivent permettre d'autres revendications plus complexes menant à l'autonomie.

Si la Turquie demeure monolithique, elle devra se montrer plus brutale, ce sera la suspension sine die du processus d'adhésion mais surtout le monolithisme ne pourra pas se maintenir indéfiniment, surtout en cas de crise économique.
Cette poursuite effrénée de la croissance financée abondamment par le FMI n'est d'ailleurs pas de bon augure à ce sujet.

Donc la Turquie a le choix entre la division et la division.

Kece kurdan a dit…

L'Espagne, comme l'a dit Legleg, n'est pas un Etat fédéral. C'est un Etat régional. Un Etat hybride qui se trouve entre l'Etat unitaire et l'Etat fédéral. Et ça marche relativement bien...

D'ailleurs la Turquie ferait un premier grand pas en se tournant vers une régionalisation et en accordant une certaine autonomie à ces entités régionales, ne serait-ce que pour préserver les forts particularismes locaux. Ce serait déjà bien si elle pouvait le faire. Rüya en a certainement une peur bleue mais je ne comprend pas pourquoi. Ce ne peut être qu'une richesse pour ce pays qu'elle prétend adorer.

Ensuite, si certains contestent la forme Républicaine de la Turquie c'est bien parce qu'ils y sont poussés. Si la Turquie était une République véritablement démocratique, si la Démocratie y était effective, nul ne viendrait contester sa forme républicaine. Le problème, ma p'tite, c'est qu'au nom de cette République une et indivisible tout se fait et se permet. Interdiction de la langue, de la culture etc etc on va pas tout répéter. Un véritable ethnocide qu'ils ont voulu faire. L'échec était de toute façon prévisible.

Tout a toujours été synonyme de division pour les aliens comme toi: la langue kurde, le prénom kurde, les " couleurs kurdes"... etc. Tout a été fait pour rejeter l'autre, celui qui est différent. Et après on s'étonne que cet autre en ait marre et demande à se séparer. Enfin, comme cet autre est plus intelligent et sage il se "contente" aujourd'hui de demander une autonomie, sous la forme d'une régionalisation ou d'un fédéralisme. Soit heureuse parce que cet autre aurait pu demander plus. Et à raison. Ce qui aurait été pire pour ta République merdique.

Rüya, la grande peureuse (car tous les racistes sont de pauvres appeurés), évoque fièrement l'exemple du fédéralisme Belge pour justifier ses positions, eux aussi merdiques. Ne serait-elle pas un peu beaucoup passionnément pessimiste? Un pessimisme volontaire sans doute. Bizarre comme les racistes Turcs ont tendance à prendre toujours pour "exemple" ce qu'il y a de pire. On prend pour exemple la politique assimilationniste de la France pour justifier sa politique ignoble. On prend l'exemple de la Belgique pour refuser le Fédéralisme. Et pourquoi ne te réfères tu pas aux EU, à l'Allemagne, la Suisse (dans le cadre d'une confédération)?

Et qu'est ce qui poserait problème dans le cadre du fédéralisme, en Turquie? N'es tu pas la première à dire haut et fort que la très grande majorité des Kurdes en Turquie aiment la Turquie et ne veulent pas s'en séparer? Alors? On a peur de quoi??

De l'évolution? Du changement? De la Démocratie, peut être?

Haydar a dit…

Euh... Rüya tu connais la Belgique? Le fédéralisme belge? Le problème ne vient pas du fédéralisme en Belgique mais d'un problème historiquement linguistique...

La Belgique a ses débuts pronait le Francais face au Flamand, et la Wallonie était bien plus riche que la Flandre donc les Wallons insultait les Flamands, mais avec la descente aux enfers économiques des wallons (charbon, acier... etc..), c'est les flamands qui ont remonté grâce à leur port (Anvers) et des sociétés qui se sont implantés dans la région autour.

Les Flamands reprochent au francophones de ne pas parler le flamand alors qu'eux ils le savent, ils reprochent que les francophones en FLANDRE ne font pas assez d'effort pour parler le flamand.

Ce ne sont que des raisons dont la source se trouve dans l'histoire...

A cause de tout ça, les Flamands reprochent plein d'autres choses aux francophones et demandent plus d'autonomie (Séparation de la sécurité social)... donc avant de parler, il faut savoir de quoi on parle.

Merci rüya...