mardi, novembre 27, 2007

Toujours en Vrac

Massoud Barzani serait examiné à Vienne par un groupe de médecins irakiens, selon des sources kurdes irakiennes reprises par Firat News.

Le maire DTP de la commune de Kayapinar, Zülküf Karetekin, accusé de propagande pro PKK, a été acquitté, tout comme quatre de ses employés municipaux.

La presse turque de fond de caniveau annonce la 3eme tentative turque pour prendre Vienne.

On aurait tort de s'insurger, il suffit de jet un oeil aux tabloïds anglais à la veille d'un match de l'équipe d'Angleterre contre un ennemi ancestral pour se rendre compte que la presse turque n'a parfois rien à envier à ses consoeurs. Méfiance cependant, les troupes polonaises sont qualifiées cettes fois. On rappelle que la 2eme campagne viennoise, perdue en 1683, avait sonné le début de la fin pour l'Empire Ottoman, dépossédé de toute l'Europe centrale dès 1699.

56 commentaires:

Anonyme a dit…

TOM, on t'emmerde bien profondement

Tom a dit…

ben j'ai dit quoi sur qui la? :(

Haydar a dit…

MDRRR c ki celui la?

franco-turc a dit…

Bon, de toute façon, à part Cumhuriyet et Zaman, "presse turque de caniveau" est une expression relevant du pléonasme, mon cher Tom...

Tom a dit…

Mais non soyons juste, les journaux anglophones sont corrects, et Radikal n'est pas si mal... ensuite il ya de bonnes revues comme Nokta (paix à son âme) ou Birgün...ensuite évidemment, les titres police 60 et les nanas en bikini, ça lasse

Legleg a dit…

Ben ,tu as encore critiqué la grande Turquie... Tu "insultes" sa super presse alors...
MDR :)

franco-turc a dit…

Oui, oui, les journaux anglophones sont bien, mais ils ne sont pas énormément lus par la population.
Et puis, Radikal, c'est un peu trop "flashy" et les informations n'y sont pas d'une grande qualité, je n'aime pas trop.

Legleg a dit…

Bon, on va dire que Radikal, c'est le moins pire.
Les journaux TV ne relèvent pas non plus le niveau
Bref ,la cata!

Anonyme a dit…

zaman c'est islamiste et pro akp

et puis les journaux anglophones ex. TDN il s'agit souvent d'articles parus dans la presse quotidienne traduits en anglais

pffff quoi

ruya

Tom a dit…

Zaman est pro-AKP: oui, probable, ce qui en fait donc un journal qui ne hurle pas à la mort, n'appelle pas au meurtre et ne tente pas d'exciter les foules ;) Une bouffée d'air frais quoi... un journal islamiste avec un éditorialiste arménien, ça change ;)

quant au TDN: je ne lis pas les articles, mais les éditoriaux...et il ya de tout.

Anonyme a dit…

hmmm tjrs les memes préjugés

en attendant, pratiquement toute la presse est sous la coupe de l'AKP sans parler des chaines de télé qui roulent pour RTE

la presse libre est celle que vous appelez la presse de caniveau

mais bon, je ne vais pas essayer de vous convaincre, vos préjugés sont trop grands

rüya

Anonyme a dit…

les éditoriaux de TDN justement sont des traductions des artciles parus dans radikal, milliyet, referans, posta etc....

ruya

Tom a dit…

Mais qu'est ce qu'il faut pas entendre :D La "presse libre"? Il attend quoi pour aller à Londre Büyukanit, faire un appel du 18 décembre? Et Baykal, c'est Jean Moulin?

La presse libre qui était unanime pour minimiser les sondages donnant une large victoire à l'AKP en juillet, et pour insulter la populace qui votait mal...

la presse libre qui appartient entièrement au groupe Dogan? Qui vire ses journalistes quand ils sortent de la "ligne"? Non mais vous avez vu ça ou????

Anonyme a dit…

Vous savez radikal fait aussi partie du groupe dogan et parmi les quotidiens appartanantt au groupe dogan il n'y a plus que Hurriyet et Milliyet qui osent encore critiquer le gvt. Si Colasan a été viré de Hurriyet, c'est parce que Erdo a demandé sa tête.

Concernant, l'armée, puisque vous suivez l'actualité turque, n'avez-vous pas remarqué que l'armée et le gvt AKP sont main dans la main ? Je l'avais écrit avant l'élection de Gul en disant que Gul était un politicien qui n'avait aucun pb avec l'armée turque.

Sur l'armée aussi vous avez un paquet de préjugés Tom.

Jetez un coup d'oeil à la une de Leman.

Tom a dit…

En effet, super la une de Leman :D

Oui les militaires savent comme l'AKP qu'une intervention ne sert à rien, les uns gueulent dans un sens, les autres dans l'autre sens, et tout le monde est content. Je lisais qq part que certains hauts gradés ont peur d'être débordés par des officiers radicaux nationalistes... et la plaie en Turquie n'est pas vraiment l'armée, mais en fait ce qui gravite autour

comment expliquer les déclarations de Basbug ou Ozko, qui annoncent doctement que tout ce qu'ils ont fait était une erreur, qu'il aurait fallu plus de démocratie, moins d'interdictions, etc? Pourquoi étaient ils si radicaux quand ils étaient en poste?

Jacky a dit…

Oui, il faut rappeler quand même que Radikal appartient également au groupe Doğan avec Hürriyet et Milliyet. Il est donc réservé au "marché progressiste" des lecteurs, puisque ces derniers ne sont rien d'autre qu'une "part de marché". Dans les faits, c'est la même maison qui tire les ficelles. CNNTürk est aussi une propriété de ce magnat médiatique.

Quant à Zaman, c'est à un autre magnat : Fethullah Gülen, qui a fui le pays, qui le détient.

Les médias, ça reste surtout la parole des oligarques.

Les médias véritablement indépendants (ça se remarque à leur virulence par rapport au pouvoir) connaissent invariablement des problèmes avec la justice.

L'année passée, on a mis en prison les chefs éditeurs ainsi que des journalistes de Özgür Radyo et du quotidien Atılım pour rappel. Et Nokta a été fermé au début de cette année pour avoir critiqué l'armée.

La Turquie a une place de merde dans le classement de reporters sans frontières 99/168, loin derrière le dernier pays de l'UE (58ème : Roumanie). Un classement critiquable mais parlant.

La Turquie est un pays qui met la parole dissidente en taule car c'est une démocratie d'apparat.

franco-turc a dit…

La presse turque reste pourrie. Elle tient en 5 Lettres : D O G A N.
Hürriyet et Milliyet n'apportent rien si ce n'est un rapport exhaustif de la journée de football de la veille.
Zaman est pro-AKP bon et ? Il n'empêche que je suis content de lire un quotidien où un véritable journalisme (même militant) est perceptible (même si je ne soutiens pas l'AKP).
Même chose pour Cumhuriyet (malgrè le fait que je suis déçu de l'évolution du CHP mode Baykal).

De toute façon, après avoir quitté ma Turquie natale à 19 ans pour la France, j'ai opté pour la lecture de la presse française.
Elle est dans l'ensemble moins délirante et plus sérieuse que la presse turque dont la maquette ressemble plus à celle d'un tabloïd qu'à autre chose (hormis les remarquables exemples tels Zaman ou Cumhuriyet).

Anonyme a dit…

"Zaman est pro-AKP bon et ? Il n'empêche que je suis content de lire un quotidien où un véritable journalisme (même militant) est perceptible (même si je ne soutiens pas l'AKP)."

Le pb c'est qu'avec un journal pro akp, tu n'es pas vraiment informé. Moi je regarde les info sur ATV et des fois je me dis "il est quand même super intelligent et doué notre PM" bah oui à force on finit par être influencé par la propagande AKP même si on est contre à l'origine. Je me remets les idées en place en me raisonnant.

Et puis franchement, je ne vois pas comment un lecteur de Cumhuriyet peut être satisfait d'un quotidien islamiste comme zaman. Il y a tellement de propagande pro akp que tlm a les idées confuses.

franco-turc a dit…

La question n'est pas "lire Zaman c'est bien/mal et lire Cumhuriyet c'est bien/mal" (quoique, quand on m'explique que Radikal, Hürriyet ou Milliyet sont de "bons" journaux qui apportent des "informations", ça m'amuse toujours : la seule info intéressante que ce genre de presse apporte, c'est le compte-rendu de la journée de football de la veille, rien de plus), elle porte sur la qualité rédactionnelle de la presse. Et force est de constater que Zaman en dépit de son orientation pro-AKP, est de bien meilleure qualité que la presse daubique telle le trio Radikal-Hürriyet-Milliyet.
Même chose pour Cumhuriyet.
Le fait que je sois Kémaliste (si ce terme a encore un sens dans la Turquie "moderne" ce dont je doute mais bon) et que je préfère largement Cumhuriyet pour son orientation politique, ne signifie pas que je considère Zaman comme un "mauvais" journal au moins sur le plan de la rédaction.
Vous m'auriez dit "Yeni Safak", là, ok, je l'aurais ajouté à l'attelage Radikal-Hürriyet-Milliyet.
Etre partisan ne signifie pas que je nie le talent de l'adversaire!

Quant à la "politique" turque : entre le DTP vitrine légale du PKK, le CHP qui s'est changé en MHP-bis, le MHP qui nous balance une ordure genre Bahçeli après avoir béni les Bozkurt, l'AKP qui va instaurer son agenda islamique en douce et les guignols de l'ÖDP (enfin, LE guignol dans le cas ÖDP) et du DSP, elle ne m'a convaincu que d'une chose : que la Turquie était bien mal servie par ses politicards dont la seule préoccupation est de s'en coller plein les poches, pas plus pas moins !:)

Anonyme a dit…

C'est bien que vous souligniez que Radikal n'est pas mieux que Milliyet/Hurriyet car c'est ce que j'ai tjrs pensé et je trouve même qu'il est moins bien.

Là où je ne suis pas d'accord avec vous, c'est lorsque vous dites qu'Hurriyet/Milliyet ne valent rien.

Qu'est ce qu'un lecteur qui en a marre de la propagande pro akp peut lire en dehors de radikal/hurriyet/milliyet/vatan ?

Cumhuriyet n'est accessible qu'à ses abonnés. Zaman est pro-akp. Il y a aussi un facteur temps. Pkoi perdre mon temps à lire un journal tendance islamiste puisque de toute façon, je connais par coeur la propagande AKP en regardant la télé ?

Etre kémaliste, ça ne veut plus rien dire certes sauf que ça permet à qqns de se défouler sur ceux ceux qui ne sont ni islamistes, ni d'extrême droite. Pourtant, il faut bien se situer qq part sur l'échiquier politique.

franco-turc a dit…

Vous ne saisissez pas le sens de mon propos : je ne demande pas de lire Zaman qui, pour moi, je suis parfaitement d'accord avec vous, est islamiste. Je fais juste remarquer que Zaman n'est pas rédactionnellement parlant un mauvais journal.
Quant au couple Hürriyet-Milliyet, je n'aime pas la mise en page ni les articles (sans doute est-ce lié).
Il y a un côté tabloïd qui me déplait (Posta atteignant le fond). ;)
Le principal problème de Cumhuriyet en France, est son prix : 2,50€. Mais quand je l'achète, je suis un peu plus satisfait par le contenu où l'on interview des personnes à peu près compétentes, ce n'est pas le cas de Milliyet/Hürriyet et de l'armada Doganienne.
C'est une question de goût et de couleurs. :)

Pour ce qui est de la vie politique turque, j'ai été un supporter tout gamin de Ecevit (mauvais poète mais homme intègre) et du CHP puis d'un accord DSP-CHP avant de déchanter après que Baykal-la-crapule a viré Erdal Inönü. C'est sans doute à partir de ce moment-là que j'ai compris qu'il fallait décamper. Une fois, le diplôme d'ingénieur en poche, j'ai été engagé en France.

Maintenant, la Turquie se tape Erdogan et Gül, les Laurel et Hardy de la politique. Sauf que leur programme sera tout sauf une farce... et là, je n'en voudrais jamais assez à Baykal-la-girouette d'avoir été incapable de mobiliser les foules sur un programme réformiste et réaliste (cela dit j'ai voté CHP, la première fois depuis ma sortie de Turquie et sans doute la dernière fois).

Cordialement,
Ismet

Rüya a dit…

Si si j'avais saisi même si ça ne s'est pas vu :)

Hürriyet, c'est le quotidien que je vois à la maison depuis tjrs donc je réfute totalement l'idée selon laquelle ce quotidien s'adresserait aux nationalistes tendance raciste comme l'a prétendu Tom.

Ma mère qui est une fidèle lectrice de Hürriyet me dit que ce journal a reçu plein de prix. S'il est si nul, pkoi est-il primé ? Par ailleurs, quand on regarde la page des auteurs du journal, il y a vraiment de tout.

Bref, on cogne tjrs sur les mêmes ça m'agace, c'est pour ça que je défends la presse qualifiée de "nationaliste" par les "turcophiles" ou "kurdophiles" (lol je mets tout entre quillemets, car je ne sais plus comment les nommer) qui ne jurent que par Radikal. Il s'agit de la presse populaire et non "nationaliste" vu que ce mot a une connotation très péjorative en Europe.

A part ça, c'est vraiment bien que vous soyiez là Ismet. Ca change de ce qu'on peut lire habituellement sur ce blog. Ca apporte un peu d'oxygène.

Bien à vous,

Haydar a dit…

Hurriyet, Milliyet une presse à sensation... rien de plus... aucun article de qualité... Si il a reçu des prix c'est bien des prix nationalistes (racistes*) qui lui donnait le mérite de faire de la presse à sensation :)

Tout bon intellectuelle turc-kurde lira Zaman. Et ce n'est pas parce qu'ils soutiennent l'AKP que leur article ne sont pas neutre et de qualité ;)

franco-turc a dit…

Une chose : je ne pense pas que le nationalisme soit une mauvaise chose, tout dépend de la définition de la Nation : la France, tout comme la Turquie (enfin pas celle du MHP ou du BBP et je regrette que le CHP ne soit pas aussi clair sur la définition "à la française" de la Nation turque qu'il l'était sous Erdal Inönü) se base sur une vision saine de la Nation : est un Français/un Turc, toute personne qui se sent comme telle et qui accepte de nouer un "contrat social" avec le reste de la Nation.

Pour ce qui est de Hürriyet, mon problème n'est pas que Hürriyet est nationaliste ou non (le nationalisme est une opinion légitime et comme je l'ai expliqué un peu plus haut, on peut avoir des opinions nationalistes tout en n'étant pas un raciste : qui peut dire que Clémenceau ou Atatürk étaient des racistes ???), c'est que je n'aime pas le style de journal qui me rappelle la presse à sensations, après, ça s'arrête là. Ce n'est pas tant sur les idées que sur la façon de faire du journalisme.

Quant à la Turquie, ce dont j'ai peur avec cette intervention au Nord de l'Irak (qui est légitime), c'est qu'elle n'est pas la bonne solution (les Kurdes sont bien entraînés et armés par les Américains, le tout dans les Montagnes) même si elle reste la seule devant l'absence de bonne volonté des Kurdes d'Irak. Bref, attention à ne pas se lancer tête baissée dans le traquenard du PKK.

L'AKP va nous coller son agenda islamiste (pour l'instant, ce n'est "que" l'autorisation du voile dans les facs, et dans 4 ans?) en profitant du foutoir.
Ce que je crains, c'est aussi l'absence de réaction d'une partie de l'opinion turque : même le camp laïc a été en partie converti au "on-peut-vivre-ensemble-avec-des-filles-voilées", c'est incroyable. On manifeste pour un concept, la Laïcité, certes, imparfait en Turquie mais qui a le mérite d'exister, mais on est prêt à accepter des personnes qui par leur habillement, le refusent manifestement Et ce alors que les personnes qui se sentent "musulmanes" avant d'être "turques" augmente!
Malheureusement, la Turquie prend la mauvaise pente. Je suis peut-être pessimiste mais c'est comme cela que je le vois...

Ma vie est en France, je suis franco-turc, mes 2 fils sont français et se considèrent comme "Français d'origine turque", je ne suis pas touché directement mais je crois que 47% des Turcs ont fait un choix : celui de préférer la croissance, c'est-à-dire les sous aux valeurs et à la République que 2 hommes, Atatürk et Inönü, se sont évertués à construire. C'est humain et c'est pour cela, que c'est dramatique. Le réveil sera dur...

Amicalement,
Ismet

Kece kurdan a dit…

La France n'a pas du tout la même conception du nationalisme que la Turquie, c'est faux. Preuve en est, en France, libre à vous de vous appeler Ismet, Djeneba, Ayla, Mohamed, Rojda ou encore Paxxi. Vous ne serez pas "insulté" de traitre à la Nation. Vous ne serez pas inculper pour anarchisme ou je ne sais quel autre motif bidon. On ne vous impose pas un prénom de type français, ici. En Turquie, les prénoms kurdes sont encore et toujours interdits. Mais je suppose que les prénoms du type "John" ou encore "Marie Christine" doivent être autorisés...C'est vrai. C'est que leur racisme est relativement bien ciblé. Voilà comment ils préservent la fraternité entre les peuples Kurdes et Turcs! En Turquie, n'est pas Turc "toute personne qui se sent comme telle et qui accepte de nouer un "contrat social" avec le reste de la Nation". Non. Est Turc toute personne qui se dit INTEGRALEMENT Turc, qui ne parle QUE le Turc et qui vit COMME un Turc. Et là encore, le racisme est toujours bien ciblé. Car vous pouvez parler anglais, français etc etc et vivre comme un anglais, français etc etc sans crainte d'être pointé du doigt.

" qui peut dire que Clémenceau ou Atatürk étaient des racistes"--->

Bah Atatürk en était un. L'Histoire le démontre. Il suffit d'effectuer quelques recherches pour se rendre compte qu'au nom d'une ambition personnelle et démesurée le racisme a bel et bien été mis en place. Il a voulu la disparition de toute une culture et d'une Histoire d'un peuple en menant une politique assimilationniste. Notons d'ailleurs, qu'Hitler s'est inspiré d'Atatürk (entre autre) et de sa conception du nationalisme pour mettre en place la sienne...

" mais je crois que 47% des Turcs ont fait un choix : celui de préférer la croissance, c'est-à-dire les sous aux valeurs et à la République que 2 hommes, Atatürk et Inönü, se sont évertués à construire. C'est humain et c'est pour cela, que c'est dramatique. Le réveil sera dur..."

---> Quels valeurs en Turquie? Les valeurs démocratiques? Y'en a-t-il déjà eu?

franco-turc a dit…

Qu'une conception racialiste de la Turcité existe, je ne le nie pas.
Que les Kurdes sont victimes de discrimination(s), je ne le conteste pas.

Mais là où je ne suis pas d'accord, c'est quand vous faites un parallèle Atatürk-Hitler et assimilation-extermination.
La France jacobine type IIIème République (qu'on a le droit de critiquer) n'est pas le IIIème Reich Hitlérien. De même, l'assimilation n'est pas l'extermination.
J'ai eu de grands espoirs quand Erdal Inönü a été Président du CHP parce que je pensais qu'il pourrait faire revivre une conception plus ouverte de la Turcité, malheureusement il a été trahi par certains élus kurdes et par son rival, Baykal.

Je suis un Kémaliste mais je ne suis pas un Atatürkiste. Atatürk a été un grand homme, sans doute le plus grand qu'ait connu la Turquie, ça ne veut pas dire qu'il a été parfait. Il est un homme, pas Dieu. Mais les valeurs qu'il a apportées méritent d'être défendues même si certains de ses successeurs ont allègrement trahi.

N'essayez pas de sous-entendre que je suis comme ces gens qui pensent que Atatürk était un voyant, un devin, un prophète ou je ne sais pas quoi d'autre. Cela, je ne le crois pas : il fut un grand homme, certes, mais un homme avec ses faiblesses et ses forces.

Par ailleurs, dans mon message, je parle de valeurs républicaines, pas de valeurs démocratiques.
Si l'exercice de la démocratie a vaincu le 22 juillet, ses résultats se sont retournés contre les (quelques) défenseurs des valeurs républicaines.
La Turquie est une démocratie imparfaite, pas encore libérale, il lui reste du chemin à faire même si elle a avancé depuis 1980, ça ne veut pas dire que la démocratie n'existe pas.

Anonyme a dit…

Si vous ne contestez pas la "conception racialiste de la Turcité" pourquoi faites-vous le lien avec la conception française du nationalisme? En Turquie, les autorités politiques ne font pas la promotion d'une autre conception donc non on ne peut pas faire le lien avec la France.

"De même, l'assimilation n'est pas l'extermination"--->

L'assimilation forçée est une forme d'extermination. La différence c'est que cette extermination n'est pas physique. Atatürk a voulu l'ethnocide, tout simplement. Il a voulu la destruction d'une culture, d'un mode de vie. L'extermination prend la forme d'un génocide et consiste à assassiner les peuples dans leurs corps. L'assimilation forcée, quant à elle, prend la forme de l'ethnocide et consiste à tuer les peuples dans leur esprit. Dans l’un comme dans l'autre, il s’agit de donner la mort. Sauf que cette mort est différente. Mais elle est tout aussi grave.

Sinon les successeurs n'ont rien retenu des principes édictés par le papa. Ah si ils ont retenu une chose seulement: sa conception du nationalisme. C'est tout. Ils ont réduit l'idéologie de leur père à un concept purement totalitaire (est ce que l'idéologie n'était pas déjà totalitaire, la question se pose). Oublié les notions de démocratie et de laïcité. De toute façon, en Turquie, démocratie et laïcité, ne font jamais commun accord car toujours opposé. Et si la Turquie veut être une République démocratique laïque, comme le voulait le papa, il lui faut faire de la pédagogie. Il faut une démocratisation du système éducatif, revoir les programmes scolaires, apprendre aux élèves ce que sont les principes démocratiques, ce que signifie la laïcité, reconnaitre les minorités, leur accorder des droits etc etc... Leur apprendre les valeurs républicaines et démocratiques... Y'a du boulot. Une fois que tout sera mis en place là peut être que Démocratie et laïcité pourront être conciliables en Turquie. Pendant ce temps tout n'est qu'hypocrisie. Tout juste se contentent-ils de crier le nom d'Atatürk pour justifier leur politique raciste...

Et pour ma part je ne pense pas que la Turquie soit un pays démocratique. Il ne suffit pas de se déclarer et de se définir comme tel pour en être un. Il ne suffit pas, non plus, d'organiser une élection une fois de temps en temps pour en être un. La démocratie doit être EFFECTIVE, elle doit être appliquée, le peuple doit la sentir. En Turquie, je n'ai pas l'impression que se soit le cas. Et même bien au contraire.

Kece kurdan a dit…

Oups, j'ai oublié d'inscrire mon pseudo lol

anne a dit…

Au moins maintenant on sait qu'il ne faut pas dire du mal d'Hurriyet, parce que c'est le journal préféré de la maman de Rüya.

Même si ce journal ne se gêne pas, lui, pour traîner des gens dans la boue et divulguer des mensonges. Pardon, démasquer les "traitres à la nation"...

Jacky a dit…

1° Le contrat social est une idée antérieure à celle de "nation". La "nation" est un concept qui a été développé bien après.

2° Atatürk était raciste, il a vécu dans une époque raciste, il est normal qu'il se soit inspiré de ces thèses. En revanche, il n'est pas normal qu'on refuse de prendre ses distances avec lui sous prétexte que c'est une sorte de messie, de parent omnipotent freudien.

3° Tous les nationalistes tentent de définir "une bonne nation" contre "une mauvaise nation" qui serait raciste. C'est un argument suprême dans l'extrême-droite française où chez Kemi Seba.

Donc, ceux qui reprennent cet argument qu'il y a un bon nationalisme sont surtout des gens en manque d'inspiration.

Jacky a dit…

J'ajoute des gens qui n'ont pas envie de fournir l'effort conséquent pour remettre en cause leur endoctrinement et qui choisissent la facilité de s'inventer un bon nationalisme par paresse et peur de se remettre en cause.

franco-turc a dit…

La conception de la Nation turque est actuellement ethniciste mais ça ne veut pas dire qu'elle l'a toujours été.
Cette situation est aussi due en partie (ils ne sont pas les seuls responsables) à certains élus kurdes (les provocations du DTP par ex.) qui ont donné du grain à moudre au MHP-BBP.

Par ailleurs, je remarque que pour vous, l'assimilation est la même chose que des meurtres massifs de personnes innocentes. C'est très intéressant. Puisqu'on en est au Godwin, on peut ajouter que les Républicains radicaux de 1905 sont des chemises brunes, non ?

Quant à la thèse selon laquelle, le nationalisme est raciste, elle m'amuse bien parce que ça n'a rien à voir. Le nationalisme est la reconnaissance d'une nation et le fait que l'on veuille son indépendance. Ce n'est rien d'autre.
Que les nazis ou quelques imbéciles la transforment en cadre exterminateur, c'est un autre souci. Je me moque de ce Kemi Seba que je ne connais pas.
Ce n'est pas l'épithète "nationaliste" qui compte, c'est le contenu de la doctrine nationaliste qui m'intéresse.

Quant au "racisme" d'Atatürk, il est vrai que comme vous raisonnez à l'aide d'une équation assimilation = génocide, votre vision est sans doute déformée.

Oui, il existe une "bonne Nation", que vous le vouliez ou non, qui fait face à une "mauvaise Nation".
La vision française de la Nation m'apparaît bien meilleure que la vision national-socialiste.

Quant à la "paresse intellectuelle", elle vient des "progressistes" qui ne raisonnent (enfin pour eux, le terme "résonnent" est plus approprié) que d'une façon : "le nationalisme c'est pas bien" tout en soutenant les mouvements de "libération nationale" qui sont aussi nationalistes...
C'est leur droit et je comprends parfaitement qu'on puisse vouloir plus de libertés individuelles et plus de respect pour les autres cultures, mais c'est aussi mon droit de contester certaines contre-vérités et des mensonges.
Bref, le nationalisme turc est mal, le nationalisme kurde est bien dans l'esprit de certains.
Pourquoi pas, mais et là, je remercie Tom d'accepter que l'on puisse débattre sur ce sujet dans la rubrique "commentaires", mais on peut très bien aussi défendre son pays d'origine (un de mes pays dans ce cas) et ses grands hommes.

Le DTP multiplie les idioties et les Turcs devraient accepter de se faire marcher sur les pieds? N'y a-t-il pas une autre façon de combattre en faveur de la "cause kurde"?
Je ne vous reproche pas de défendre les Kurdes et de pourfendre une certaine "classe politique" (chose que je fais aussi), je vous reproche d'oublier que la Turquie est aussi le pays des Turcs et que l'on peut comprendre que nous soyons attachés (même si nousle faisons maladroitement souvent) à notre unité nationale.


La démocratie turque est imparfaite ai-je dit, mais la preuve qu'elle existe, est que le DTP a pu élire des députés (tout en accumulant les provocations gratuites mais sans doute leur objectif est-il de renforcer le MHP et les Bozkurt) et que l'AKP peut mener sa politique anti-républicaines sans problème.

Aujourd'hui, en additionnant les résultats du Saadet, de l'AKP et du BBP, on obtient un total de voix supérieur à 50%. Ca n'inquiète personne ?

Kece kurdan a dit…

" La conception de la Nation turque est actuellement ethniciste mais ça ne veut pas dire qu'elle l'a toujours été." ----->

Il me semble que les Kurdes n'ont jamais vu leurs droits reconnus. Quelques tentatives- et toujours des plus minces mais vraiment trrrrrès trrrèès minces- peut être mais ça ne suffit pas pour dire qu'il y ait eu application d'une autre conception. Pour que la Turquie puisse se venter d'une conception nationaliste à la Française il lui faudrait reconnaitre les minorités et ne pas voir dans la diversité- qu'elle soit ethnique, religieuse, culturelle ou linguistique- un danger. Bien au contraire, la Turquie devrait profiter de cette richesse. Elle ne lui serait que bénéfique. Il faudrait donc commencer par réfléchir à une autre forme de conception, à une autre forme d'Etat, le but étant de préserver ces richesses. Je ne comprend pas pourquoi refuser l'évolution...

Ensuite, je pense, contrairement à vous, que le DTP n'a rien à se reprocher. Ah si, je lui reprocherais les poignées de main avec les députés membres du MHP. Il serait sérieusement grand temps de cesser d'accuser les gens, les partis qui revendiquent et font la promotion d'une autre société, d'une autre forme d'Etat. On ne doit pas demander aux partis et personnes démocrates de se taire ou de faire attention à leurs propos sous prétexte que l'on va réveiller ce nationalisme raciste en Turquie. Je ne comprend pas la logique dans laquelle se trouve certaines personnes. Si on veut que les choses évoluent, changent un jour en Turquie, il faudrait commencer par avoir un peu de courage et dénoncer ce nationalisme ethniciste. Lui faire face. En Turquie, personne ne remet rien en cause. C'est toujours la faute du PKK, du DTP, d'un intellectuel etc etc... qui PROVOQUENT dit-on. C'est vrai que c'est beaucoup plus facile de les accuser que de s'attaquer à la source du problème...

Pour moi, en effet, l'assimilation est tout aussi grave que l'extermination. Et de toute façon, il n'est pas question de choisir entres les deux. Il serait grand temps, au XXIème siècle, de respecter les peuples, leurs identités, leurs modes de vies. Il serait grand temps de trouver une forme d'organisation d'Etat qui puisse le permettre. Et il y en a: le Fédéralisme, la régionnalisation sont des formes d'Etat qui permettent à différents peuples de vivre ensemble et de former une Nation. Ce n'est pas inconciliable.

" Quant à la thèse selon laquelle, le nationalisme est raciste, elle m'amuse bien parce que ça n'a rien à voir. Le nationalisme est la reconnaissance d'une nation et le fait que l'on veuille son indépendance. Ce n'est rien d'autre."

Pour ma part, en effet, je suis nationaliste Kurde mais pas raciste. Je n'ai aucune animosité avec les Turcs parce qu'ils sont Turcs. Je déteste simplement les racistes. Qu'ils soient Turc, français, kurdes, allemands, suédois... etc etc. Et force est de constater que des racistes en Turquie, il y en a beaucoup!

"Quand au "racisme" d'Atatürk, il est vrai que comme vous raisonnez à l'aide d'une équation assimilation = génocide, votre vision est sans doute déformée."---->

Mais Atatürk était raciste. Que vous soyez d'accord ou pas, il l'était. Ce n'est même pas à discuter.

" Bref, le nationalisme turc est mal, le nationalisme kurde est bien dans l'esprit de certains."---->

Le nationalisme, d'où qu'il vienne, est mal lorsqu'il est fondé sur des bases raciste et ethnicistes. C'est de l'utra-nationalisme. Et c'est cela que l'on conteste en Turquie parce que c'est une réalité, c'est la conception qui a toujours été appliqué et qui continue de l'être. On ne parle vraiment pas de la même Turquie, j'ai l'impression. La vôtre est issu d'un imaginaire. Vous voyez ce que vous voulez voir et croire. La Turquie que nous dénonçons est celle qui est, celle qui existe, on n'invente rien du tout. On s'établit sur la simple et dure réalité. Pour certain, elle est dure à avaler. Mais c'est comme ça. La Turquie, malheureusement, ce n'est pas le monde des bisounours...
Donc oui le nationalisme kurde est bien, parce que légitime de toute façon. Et oui celui de la Turquie est mal parce que ce n'est même plus du nationalisme. C'est de l'ultra nationalisme.

" Le DTP multiplie les idioties et les Turcs devraient accepter de se faire marcher sur les pieds?"---> Qui se fait marcher sur les pieds en Turquie??? On ne vit vraiment pas dans le même monde!

" N'y a-t-il pas une autre façon de combattre en faveur de la "cause kurde"?"---->
Alors, les Kurdes prennent les armes? On leur dit que ce n'est pas se battre en faveur de la cause Kurde!!! Le DTP, parti ELU, revendique les droits? Et on nous bassine que lui non plus ne fait pas avancer la cause kurde!!! MDR. Qu'est ce qu'a fait le DTP? Que lui reprochez vous concrètement? Et est-ce que vraiment en Turquie est prête à résoudre la cause kurde? Bah non, la réponse est évidente. C'est bien pour ça que vous ne verrez pas le PKK lâcher les armes. Ce n'est vraiment pas le moment.


"je vous reproche d'oublier que la Turquie est aussi le pays des Turcs et que l'on peut comprendre que nous soyons attachés (même si nousle faisons maladroitement souvent) à notre unité nationale."---> Une large partie de la Turquie appartient aux Kurdes, rappelons le. Les Kurdes sont colonisés, on veut les assimilés. Comprenez donc l'existence du PKK... Vous trouvez légitime VOTRE nationalisme, VOTRE attachement à une certaine unité, comprenez alors que la NOTRE est aussi légitime que la votre et que NOUS aussi nous avons le droit à une indépendance. Seulement avouez le, notre indépendance apparait pour vous comme un danger!

franco-turc a dit…

Ah bon ? Le DTP ne fait rien pour jeter de l'huile sur le feu ?
Qui a marqué "turc" en "langues étrangères connues" ? Qui a élu comme chef un proche du PKK ? Qui passe sa vie à s'informer de l'état de santé de Öcalan, un criminel qui ne vaut pas mieux que les Bozkurt ?
Vous voulez d'autres exemples ?

Quand le CHP a essayé de nommer des députés kurdes, ceux-ci n'ont rien trouvé de mieux que de prêter serment en kurde (Leyla Zana).

Vous voudriez que les Turcs acceptent sans problème cela ?
Vous m'accusez de ne pas voir la Turquie comme elle est ? Regardez donc le parti qui représente les Kurdes, qui prétend "vous" représenter.
Mon problème n'est pas le DTP en lui-même, c'est sa ligne politique dont l'objectif est purement provocateur.
Les types du DTP ne se sont jamais demandés pourquoi l'AKP montait en puissance au Sud-Est Anatolien ?
Serait-ce parce que le DTP est incapable de répondre aux véritables préoccupations des Kurdes qui sont celles de tout être humain (manger à sa faim, donner une éducation à ses enfants, être en sécurité, avoir un travail...) ?

Le combat pour la "cause kurde" ? C'est vous qui rêvez les yeux ouverts. Si vous pensez que je ne dis que ce que je crois ou je veux croire, alors, cher "Kece Kurdan", nous sommes deux !

Quant à votre parallèle entre "assimilation" et "extermination", allez dire ça aux rescapés juifs et tziganes des camps nazis. Je suis sûr qu'ils apprécieront.

"La Turquie, malheureusement, ce n'est pas le monde des bisounours..."
A votre avis, Monsieur le moraleux, pourquoi ai-je quitté la Turquie si je pensais que tout allait bien ?

"Mais Atatürk était raciste. Que vous soyez d'accord ou pas, il l'était. Ce n'est même pas à discuter."

Preuves ? Citations ? Documents ?
Hormis le fait que vous critiquiez l'assimilation (que vous considèrez toute honte bue comme l'égale d'une extermination physique de tout un peuple) comme une entreprise raciste...

Donc le PKK est "légitime", les Loups Gris aussi à ce moment là.
Süper, on vous organise un match entre MHP-BBP et PKK-DTP ? Ainsiles deux bactéries de la
vie politique turque s'autoélimineront.

franco-turc a dit…

De plus je vous répète pour la nième fois que je pense pas que la Turquie soit une démocratie libérale à l'européenne. La Laïcité y est aussi imparfaite.
Dans les deux cas, je le regrette, pour autant, la Turquie n'est plus un état fasciste comme certains l'ont écrit. C'est bon, là ? Compris ?

Bon, quoiqu'il en soit, bon courage à ce blog même si je n'approuve pas tout ce qui est écrit. Je continuerai même à le lire, allez, je suis sympa ! ;)

Amicalement (et bonne soirée)
Ismet

Jacky a dit…

Mais il y a toujours et partout plusieurs définitions de la nation qui s'affrontent. Dans l'extrême-droite française c'est pareil. En Turquie aussi les nationalistes CHP, MHP ou BBP ne sont pas d'accord. Peu importe, le nationalisme est condamnable dans tous les cas car il est réducteur et artificiel. Et surtout, il conduit à la guerre.

Il faut savoir que la définition donnée de la nation chez Atatürk est ethniciste car elle insiste sur les liens de sang et de la race. A l'époque, ce n'était pas choquant mais de nos jours, ceux qui veulent réhabiliter Atatürk sont pour ainsi dire contraints de réinterpréter ses écrits limpides pour le "mettre à jour". La malhonnêteté à l'oeuvre en somme.

Pour Kémi Seba, le nationalisme sert à s'unir "entre nous" avant de s'unir à l'humanité. Et il affirme haut et fort qu'il n'est pas raciste.
Bref, toujours la même argutie. Aucun nationaliste à la mode quel qu'il soit ne s'aventurera à dire qu'il est raciste.

Les minorités en Turquie n'ont pas besoin de grandes démonstrations pour se rendre compte qu'ils subissent le racisme quotidiennement et depuis 1923.

Enfin, ce qui est juste, ce n'est pas la lutte de libération nationale mais le combat de l'opprimé contre l'oppresseur. Le nationalisme est mauvais dans tous les cas d'où qu'il vienne.

Jacky a dit…

"Dans les deux cas, je le regrette, pour autant, la Turquie n'est plus un état fasciste comme certains l'ont écrit. C'est bon, là ? Compris ?"

À mon avis avec un argument gros comme celui-là, tu vas avoir du mal à convaincre :D

Tu essayes de faire croire que la Turquie est une "démocratie" à des gens qui ont entendu parler de centaines de cas de tortures, viols, procès inéquitables, criminalisation, manque de justice et j'en passe dans les milieux qu'ils connaissent. Et ce n'était pas il y a "longtemps" attendu que dans le vocabulaire nationaliste longtemps, c'est au-delà de 3 ans. Alors le miroir aux alouettes, je crois que ce n'est pas pour demain la veille.

Jacky a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
franco-turc a dit…

"De plus je vous répète pour la nième fois que je pense pas que la Turquie soit une démocratie libérale à l'européenne. La Laïcité y est aussi imparfaite.
Dans les deux cas, je le regrette, pour autant, la Turquie n'est plus un état fasciste comme certains l'ont écrit. C'est bon, là ? Compris ?"

Pourquoi avez-vous coupé mon message en deux ?

Vous pensez quoi ? Que je suis parti de Turquie juste parce que j'étais "juste" un fils d'instituteur ? Que je suis comme tous ces Loups Gris ignorants ? Que je suis en train de faire la chasse au Kurde ? J'en ai rien à foutre que mon voisin soit laze, kurde, slovaque, noir, français de souche, flamand, ukrainien.
Par contre, si celui-ci vient mettre des bombes (au nom du communisme, du nationalisme etc), là, ça me dérange.

Je me suis tiré de Turquie parce que je m'en suis pris des coups (sans me faire torturer cela dit) dans les commissariats parce que je n'étais pas assez "nationaliste" pour les gendarmes voire trop à gauche.
L'armée, je ne la défends pas p)lus que cela, mais je pense que le Kémalisme vaille la peine d'être défendu, bien sûr, tout en étant adapté à certaines réalités modernes (mondialisation etc).
Bien sûr, là, vous n'êtiez pas là. Par contre, vous faîtes la morale, 15 ans après, la main sur le coeur. Vous croyez quoi ? Que je vous ai attendu : le français, je l'ai appris tout seul comme un grand, et vous, les "associatifs", vous n'êtiez pas là. Mon boulot, je l'ai recherché tout seul (et Dieu, merci, l'ODTÜ m'a formé en anglais). Par contre, pour ce qui se passe en pleine région de guérilla, style Sud-Est Anatolien dans une région où PERSONNE ne se fait de cadeau, vous êtes là (enfin avec quelques km de distances pour certains).

Ce que vous dîtes sur la Turquie, je le sais, je le connais. Je l'ai vécu. Mon père s'est fait embarquer pour quelques jours en 1980 et je ne vous dis pas l'état dans lequel il est ressorti. Et ça me permet d'apprécier d'autant plus les efforts qui ont été fait en Turquie pour instaurer les bases d'une démocratie (et l'AKP a fait quelque chose pour cela même si je pense qu'il est un parti qui pose problème sur d'autres points).

Pour autant, je ne suis un imbécile, je ne veux pas que mes 2gamins reviennent en Turquie dans un pays qui sera dans 20 ans une République islamique.
Et je sais que le CHP actuellement n'a pas de programme démocratique. C'est bien pour ça que je ne voterai plus en Turquie.

Bien sür, vous allez me rire au nez, du genre "ah il bluffe" eh bien, pensez ce que vous voulez, franchement, je n'en ai rien à foutre. Ca fait 12 ans que je n'en ai rien à foutre de ce que les gens peuvent dire sur moi.

Ismet

Tom a dit…

Zen Ismet, avec ceux là comme avec "Rüya" c'est peine perdue de discuter et d'essayer d'adopter un point de vue médian ;)

Jacky a dit…

Oh non, ça ne me surprend pas.

Ce qui est étonnant, c'est de voir la clique Baykal, Ecevit qu'on a envoyé au cachot à une certaine époque. Pensez-vous que ça les a fait réfléchir sur la démocratie, le kémalisme, tout ça ? Pas du tout. Chacun a continué de viser ses propres intérêts.

La guerre au Kurdistan, l'assaut contre les grévistes de la faim dans les prisons (sous Ecevit), ce n'était pas la politique de l'AKP, pour rappel.

Anonyme a dit…

N'importe quoi tom. Moi je suis exactement sur la même longueur d'ondes qu'Ismet.


rüya

Haydar a dit…

Rüya, c'est bon le gout?

Dire que le turc est une langue étrangère s'est une provocation? Si ma langue maternelle est le Kurde, la langue étrangère est bien le TURC, le FRANCAIS, l'ANGLAIS et le FLAMAND. donc je vois pas en quoi c'set de la provocation.

Et Ismet, je suis tout a fait d'accord avec toi pour la situation en Turquie, mais je ne suis pas d'accord par rapport au DTP et au PKK. Nos points de vues peuvent diverger, ce n'est pas le problème.

Donner de mauvaise information, ça c'est le problème... Affirmer que ce qu'on dit est la réalité est le problème... Car la population turc-kurde comme on le sait ne réfléchit pas trop et prend pour acquis ce qu'il voit et que quelques personnes affirment. ET c'est très DANGEREUX!

Tu donnes tes idées, mais tu le fais savoir que ce sont TES idées que TU penses que c'est comme ça... mais que ce n'est pas pour ça que tu as forcément raison. Et oui, ça me dérange qu'on parle en pensant avoir raison... Tu peux défendre tes propos avec des arguments, des contrarguments. Mais sans ça, tes propos tombent à l'eau... et je pense que nous sommes assez civilisé pour discuter sans se lyncher :)

Rüya n'attend de personne de la compassion, t'en aura pas... t'es bien trop ridicule pour qu'on te prenne au sérieux.

Ehh Tom, tu peux citer nos noms quand tu parles de nous :p ça fait plaisir :D

Anonyme a dit…

Haydar, à mon avis ceux qui sont ridicules sont les révolutionnaies virtuels de ton espèce mais bon sana laf anlatmaya gelmedim buraya.

Sur ce blog vous êtes plus extrémistes que les députés DTP. C'est d'un comique.

Tom a dit…

"Rüya, c'est bon le gout?"

C'est un blog respectable de bonne famille ici Haydar, pas de ça, merci...

"N'importe quoi tom. Moi je suis exactement sur la même longueur d'ondes qu'Ismet"

tu t'exprimes "foutrement" mal dans ce cas...

Haydar a dit…

:D Je suis poli je lui demande le goût :p

Anonyme, qui a dit que j'étais révolutionnaire? :p et surtout si je le suis qu'est-ce qui te fait dire que j'agis que sur le net :) Ah mais oui, vous savez tout, vous avez tout créé :p

Et vos comparaisons sont d'un ridicule :p, On est plus extreme que le DTP LOL, je dirais même LAL. :p Continuons dans les comparaisons :p, vous êtes plus bêtes que vos politiciens mouhahahahha :)

Anonyme a dit…

Haydar, à part insulter tu sais faire autre chose ? N'est-on pas extrémiste lorsqu'on fait l'apologie d'une organisation terroriste comme tu le fais ? Ne l'est-on pas davantage que des leaders kurdes du DTP comme A. Turk par exemple qui affirment que meme les revendications relatives au fédéralisme sont improductives pour faire avancer la "cause" kurde ?

C'est vrai que le terme "révolutionaire" était érroné. "Un planqué en Belgique" qui soutient ses frères qui se font liquider dans les montagnes, c'est mieux.

Allez, salut le planqué qui voit des cons partout mais qui pige pas qu'il est le 1er d'entre eux.

Rüya

Kece kurdan a dit…

Haydar,

A tora savana? Ceneka soft boma, wwii lemine... Kutike Atatürk :/. Lanet sero...

Haydar a dit…

AHahah Kece kurdan :p

Je n'ai encore insulter personne :p tu t'insultes toi même en disant n'importe quoi...

Tu est aussi une extrémiste alors en soutenant l'état turc?... A. Turk le pense... mais moi je pense que le fédéralisme est une bonne chose :)... Chez moi il y a la liberté de pensée, ce n'est pas parce que A. Turk a pensé ainsi que je ferais la même chose...

Je sais que pour toi c'est autre chose, si ton grand gourou, Baykal, dit que l'AKP est un parti arménien t'y croirais sans broncher :D Aller sans rancune rüya... Rüyalarin bol olsun...

Planqué en Belgique? Ahahahahah :p Mouhahhahaa tu fuis quoi toi? :p mdrrr t'es en France et tu te crois maline a écrire nimporte quoi? :D Le terme REFUGIE politique tu connais pas? Des gens qui fuient le terrorisme d'état :) Si la Turquie est si belle, que fais-tu en France... Avant de l'ouvrir, poses-toi les questions à toi même, je vais te le répéter combien de fois :)

Que je sois un révolutionnaire ou pas... moi au moins je suis quelque chose... toi tu mérite même pas qu'on t'insulte, ça voudrait dire qu'on te donne de l'importance. :)

A bon entendeur...

Anonyme a dit…

- Oui je soutiens l'Etat turc ce qui ne fait pas de moi une extrémiste. Il n'y a que les pro-PKK qui mettent sur le même plan une organisation terroriste et les forces armées d'un Etat.

- Non Baykal n'est pas mon gourou. Si tu étais mieux informé sur les républicains, tu saurais que tlm souhaite le départ de Baykal.

- Je vis en France et j'aime la Turquie. Je ne vois pas d'incompatibilité. Toi même qu'est ce qui te retient en Belgique ? Ton Kurdistan a besoin de combattants. Va les rejoindre lol

- Oui moi aussi je suis qqch, je même un être humain aux dernières nouvelles. Mais bon j'admets que le cerveau d'un pro-PKK puisse ne pas considérer une kémaliste comme un être humain. On y peut rien si votre gourou vous volé votre cerveau :)

- Quant à savoir si tu es insultant, relis toi. Mais bon, c'est vrai que si tu n'insultes que les gens auxquels tu accordes de l'importance, j'en conclus que tu me tiens en haute estime.

Allez je vais mater un film à la télé. Ce sera tjrs plus instructif que d'échanger avec un pro pkk qui dégueule sa haine à chaque ligne. Heureusement que les parasites comme toi pullulent sur ce blog, ça me permet de savoir à quoi m'en tenir sur le PKK.

rüya

Haydar a dit…

Argument de qualité digne de chez Milliyet :p

- Le terrorisme d'état est une forme de terrorisme :) C'est vrai que si tu ne connais pas la définition même du terme, ça va être dur pour dire qui est extrémiste qui ne l'est pas :) Et surtout, je me demandes quel définition tu prends pour extrémiste parce que je me vois pas comme un extrémiste :)

- Waahh Baykal n'est plus votre gourou :D je le trouve quand même plus franc que ses prédécesseurs :p au moins lui il dit ouvertement les buts du parti :D

- Mademoizelle (ou madame) Rüya ou Aysin ou je ne sais nain quoi... Je répondais juste à ton attaque de "je suis en belgique", moi je t'ai jamais fait de remarque à ta situation en France, je m'en fous... Mais quand tu attaques sur un front, faut savoir ce que tu dis :) j'ai répondu à ton attaque en te mettant dans la situation :D

- Hehe, ne déformes pas mes dires! Je n'ai pas dit que les kémalistes n'était pas des humains ou que TOI non plus tu ne l'étais pas. J'ai dit que tu n'étais rien, tu vaux rien... ce que tu dis est sans fond :D Sans argument :p (Et mon gourou, BIJI SEROK APO, t'inquiète pas il me la pas volé :D)

- Halala :p on dirait un gamin ... Mais oui hein je t'estime :p autant qu'une crotte pigeon mais c'est déjà ça :D hein... au moins je t'estimes :D Ce que je disais c'était pour dire que ça valait pas la peine de t'insulter parce que tu ne comprends rien :D

Bonne soirée, bon visionnage :D

Anonyme a dit…

- Le terrorisme d'Etat n'existe pas en droit. Reporte toi à la définition donnée par l'UE et les EU aux actes terroristes. Les actions de forces étatiques lorsqu'elles agissent en tant que telles n'en font pas partie.

- Un extrémiste est qqn qui défend des positions extrêmes. Ca peut être en politique (fascisme, extrême gauche), en religion (fondamentalisme) ou bien des actes contraires à la démocratie et plus généralement au droit (terrorisme, assassinat etc..). Par exemple un individu comme toi qui fait l'apologie d'une organisation terroriste est sans conteste un extémiste. Tu dis que tu soutiens la lutte armée pour promouvoir le système fédéral ou une forme d'autonomie en Turquie ? Je crois qu'il faut avoir un cerveau en état de marche (donc non parasité par ton gourou Apo) pour comprendre que ces revendications ne peuvent être obtenues que par la voie démocratique. La lutte armée a un seul objectif : l'indépendance. A noter que la lutte armée ne devient légitime que lorsqu'elle sort victorieuse. Lorsqu'elle échoue, comme c'est le cas pour le PPK, ses membres deviennent de facto de sinistres TERRORISTES. Rien d'autre.

- Non tu ne répondais pas à une attaque de ma part vu que je ne t'avais pas adressé la parole. J'esssaye dans la mesure du possible de vous éviter. Surtout l'autre excitée dont j'ai eu le malheur d'écorcher le pseudo la dernière fois. Les complexés faut les éviter comme la peste.

- Si si je vaux qqch et même que je le vaux bien comme dans la pub lol. Ca devient complétement débilisant d'échanger avec toi. Et encore j'ai pas commenté ton estime pour les crottes pigeon.

Rüya

Haydar a dit…

Terrorisme d'état

Le terrorisme d'état est une définition philosophique et non de droit. Car chaque droit change de pays en pays, pour la Turquie, ceux qu'elle fait peut être légitime alors que philosophiquement elle ne l'est pas et devient une forme de terrorisme.

Donc, de facto, tu es une extrémiste.

Pour aller sur ton affirmation, la lutte armée devient légitime quand elle réussit... le PKK n'a ni échouait ni réussit COMPLETEMENT (car elle a réussi beaucoup de chose) donc il faudra attendre la fin pour savoir si elle a été légitime ou pas, si on pense comme toi bien sûr... mais on sait tous que ce que tu viens de dire est complètement ridicule

Tu connais l'histoire avec Zana? Elle a fait passer un message de paix en kurde au parlement turc en 1993 et elle est devenu terroriste. Les communistes ont essayer la démocratie dans les débuts des années 1960 (le PKK vient de la jeunesse communiste des années 70), mais leur volonté était contraire au grand gourou "ATATURK" car eux voulait un que tous les peuples puissent vivre libre et égaux alors qu'ATATURK voulait "UNE SEULE LANGUE, UN SEUL PEUPLE..." alors il se sont fait emprisonner et tuer. La démocratie n'a pas fonctionner, le seul recours, la lutte armée.

Et mademoizelle n'est plus la crotte de pigeon mais plutot le pigeon même parce que la mémoire c'est pas trop ça... je te rapelles:

"C'est vrai que le terme "révolutionaire" était érroné. "Un planqué en Belgique" qui soutient ses frères qui se font liquider dans les montagnes, c'est mieux."

C'est une attaque contre moi :D Je t'ai répondu en te disant qu'est-ce que tu faisais en France alors :D moi j'ai des raisons... le terrorisme d'état en Turquie.

Ce n'est pas "débilisant" de parler avec moi, mais c'est débile ce que tu dis :D Le sens de la phrase change hein :D he oui :)

Ah oui, t'as lacher ton film pr moi:p... wahh tro bien

Anonyme a dit…

hehehe non j'ai pas laché mon film pour toi :)

normalement, ils devaient diffuser kara yilan à 21h3O ce soir mais visiblement c'est déprogrammé. Quelle tristesse, c'est le seul téléfilm que je regarde.

Si le terrorisme d'Etat est un concept philosphique donc tu t'appuies sur la philosophie pour me dire que je suis extrémiste ? LOl Voilà que le partisan du terrorisme est devenu philsophe.

Oui je connais l'histoire de Zana. Mine de rien, il lui a été reproché d'être en lien avec une organisation terroriste et nous savons que c'était le cas. D'ailleurs parmi les DTP, c'est elle qui se condjuit comme une véritable groupie d'Ocalan. Les européens devraient avoir honte de lui avoir attribué le prix Sakharov.

Quant à savoir qui a attaqué qui en 1er, relis toi. Mais bon, c'est clair que si tu n'épures pas tes interventions de tous les qualificatifs peu sympathiques dont tu m'affubles, l'échange sera nullissime. Puisqu'on se parle autant le fair de manière courtoise. T'inquiète pas il est hautement impropable qu'on se respecte. Je veux dire que toi et les autres vous pouvez utiliser un langage respectueux même si vous ne respectez pas mes idées.

Hadi, ce sera tout pour ce soir.

Rüya

Tom a dit…

+1 Haydar, moins de smileys et plus de courtoisie meme si tu as envie de cracher à la gueule de ton interlocuteur.

Je ne peux pas éditer vos comments, juste les supprimer, donc passez pas les bornes ok? j'ai vraiment la flemme d'activer la modération des commentaires...

Haydar a dit…

Désolé TOM pour les smileys mais c'est mon visage quand je lis ces commentaires et que je réponds :D

Rüya, vas-y déroute mes dires pour penser avoir raison :)

Oui, nous sommes aussi à cheval sur des concepts philosophiques plus proches de la réalité que ceux de droits qui créent des normes et des règles qui ne correspondent pas toujours avec la réalité.

Voilà comment on déroute le sujet ZANA pour l'amener à du TERRORISME... Heee grande, même si tu penses que c'est une terroriste, ce qu'elle dit est quand même important... Pour moi Atatürk est tout ce que tu veux d'irrespectable pourtant ce qu'il a fait, je l'analyse objectivement :) Ce n'est pas parce que je l'aime pas que je le juges mais parce que je le juges que je ne l'aime pas :) Tout le contraire de toi quoi... enfin...

Et pour les attaques, j'attaque les fascistes qui demandent la suppression de nos commentaires car nous défendons des positions différentes de la tienne. Donc l'attaque vient bien de toi... enfin j'ai pas envie de me disputer pour savoir qui est le premier à avoir attaquer mais tu devrais savoir ce que t'as fait ;)

Merci :D

PS: Tom, j'ai pas bien compris ton premier paragraphe