vendredi, octobre 20, 2006

Erasmus au Kurdistan

Non bon, je plaisante, ca n'existe pas encore. Mais selon un article de Firat News, les universités du Kurdistan sud ont reçu 1230 candidatures d'étudiants étrangers, dont 524 de Turquie, 415 de Syrie, et 219 d'Iran. Le compte est presque bon: les candidats viennent probablement tous des régions kurdes de ces pays. 300 d'entre eux seront, après examen, admis à s'inscrire.



La principale université du Kurdistan, celle de Salahaddin, accueille déja 18 000 étudiants dans des locaux flambants neufs. Les deux autres grandes villes du Kurdistan, Duhok et Suleymanye ont également leur université.



Campus à l'américaine, mixité totale, et site web aguicheur illustré par des photos de jeunes filles kurdes "à l'occidentale". L'admission d'étudiants kurdes de l'étranger est une excellent nouvelle pour les rapports transfrontaliers entre Kurdes. On peut de plus supposer que les étudiants qui auront fait le choix de poursuivre leur cursus au Kurdistan sud y resteront...

17 commentaires:

anne a dit…

Euh, je suis loin d'être certaine que ces étudiants resteront au Kurdistan irakien. Les dizaines de milliers de Kurdes de Turquie, entrepreneurs et leur personnel, qui y travaillent et y vivent ne font pas venir leur famille non plus.
(et il y a une forte rotation de leur personnel qualifié, on gagne bien sa vie, mais "c'est dur" la vie sociale au Kurdistan au quotidien quand on arrive d'Istanbul, d'Izmir ou de Bursa... )
Je pense que la majorité des milliers d'étudiants kurdes qui étudient dans ces universités auraient choisi "Bogazici" "Marmara" , Ege universitesi s'ils l'avaient pu. Seulement, ils n'ont souvent même pas pu intégrer une seule université. C'est dans la province d'Hakkari que les résultats au concours d'entrée sont les plus bas de Turquie.
Les universités kurdes comblent un manque de l'autre côté. Mais évidemment ça multiplie les relations entre les Kurdes des 4 Etats voisins. (et il y aura bien quelques mariages ...qui d'ailleurs ont toujours existé)

Au fait, ta super photo de super nana "occidentalisée", c'est la communication d'une université Kurde ou de l'université Britannique qui était en construction ..(et où les cours doivent être dispensés en anglais) bref comme en Turquie ,Galatasaray universitesi ou Sabanci (privée) à Istanbul, l'université technique à Ankara..une université ouverte aux meilleurs étudiants et chargée de former les élites.
Bref, pas l'université du peuple,qui n' a pas les moyens d'envoyer ses gamins chez des cousins d'Istanbul et de leur payer des cours privés aux tarifs exorbitants, quand il vit à Hakkari.

Tom a dit…

La photo vient du site de l'uni de Salahaddin...

Pour les Kurdes de Turquie tu as raison, mais je pense qu'il faut mieux être à la fac à Salahaddin qu'à "Harran Universitesi" à Urfa à Dicle à Diyarbakir...Mieux vaut étudier avec l'élite du Kurdistan que dans une fac de troisème zone à Istanbul!

Tom a dit…

Ce problème de vie sociale est d'ailleurs quelque chose que je peine à comprendre: j'ai passé très peu de temps là bas, mais tous les jeunes que j'ai croisé se gavaient de clips MTV ou de clips de chaînes iraniennes de californie, franchement sexy! La plupart rêvent d'ailleurs de partir en Europe et d'épouser une occidentale... on ne peut pas dire que l'Islam kurde soit féroce non plus... donc on peut s e demander combien de temps ca prendra pour arriver à une liberté sociale telle qu'observée à Istanbul ou Izmir justement..au moins dans les grandes villes...

anne a dit…

L'islam kurde n'est pas féroce, il est juste devenu très pesant.
Des étudiants de l'université de Saladin m'avaient invitée à une sortie pique-nique à la campagne qu'ils avaient organisé..Je n'avais pas pu y aller, mais sans regrets, aucune des quelques filles de la promo n'était venue.
dans l'amphi elles ne s'asseyaient pas à côté des garçons non plus.
Même à Van c'est plus cool. (j'ai quand-même vu étudiantes et étudiants partager le Kavahlti dans l'appart de l'un d'eux! Et se retrouver au café en ville!)
Et les étudiants admis à Haran universitesi ou à Dicle ne se précipitent pas Salahadin..pour le moment.

Quant à l'élite kurde? a mon avis, on la trouve surtout dans les universités européennes ou US et Canadiennes(même s'il y a de bons étudiants bien sûr). Et bientôt sans doute dans ces universités internationales. Peut-être qu'elles attireront des étudiants kurdes des pays voisins, mais seuls les meilleurs seront admis..
Et ceux-là, s'ils ont le choix entre Ankara et Erbil, m'étonneraient qu'ils choisissent Erbil! Pour le moment, une super communication c'est bien, mais ça ne suffit pas.

anne a dit…

Quant à ces garçons avides d'Europe que tu as rencontrés, ils t'ont présenté leurs soeurs et leurs cousines?
Je pense qu'à Erbil, il y a 20 ans tu aurais pu plus facilement boire un thé avec certaines de leurs tantes au même âge.

anne a dit…

Quant à ceux qui rêvent d'épouser des Occidentales, je crains qu'elle ne s'appelle souvent "visa pour l'occident" la belle.
Les services des consulats sont devenus parano avec ça, certes et c'est le délire. Mais la demande existe, c'est plutôt l'offre qui est quand-même restreinte.
Par contre je suppose que comme en Turquie, les parents des filles kurdes d'Europe doivent être parfois submergées de demande en mariage, pas toujours désintéressées.

Tom a dit…

C'est bien ce que je dis! Pour regarder les minettes sur MTV ya du monde, mais pour présenter les cousines, rien :(

Pour les demandes en mariage je confirme..une kurdette qui retourne voir la famille en Turquie est harcelée par les mecs et détestées par les filles....faut dire que les histoirs de jalousie chez les filles kurdes, c'est d'un certain niveau..

anne a dit…

Désolée, j'avais mal compris. C'est le machisme que tu as de "la peine à comprendre!!!"
Ben quand auront disparu des habitudes des plaisanteries telle que "ta soeur la pute"..ce sera peut-être plus léger pour tout le monde.

Anonyme a dit…

Keko
Depuis quand un kurde présente sa soeur à un étranger, non kurde ?
Cela peut vous étonner, mais c'est le concept kurde, une manière de penser à la kurde, et cela n'a aucun rapport avc l'islam.
En tout cas, toi, Tom si t’en âme devient kurde à 100 %, et que tu sois circoncis (et la circoncision aussi n’est pas du fait de la religion), ca dérangera pas trop, par contre si tu une amie french, tu as fait le bon choix de rester avec ta race.

Au fait trop bien ton blog !!!

Tom a dit…

Je vais te décevoir, j'ai fait le choix de ne pas rester avec ma "race", et je ne m'en porte pas plus mal...

"Cela peut vous étonner, mais c'est le concept kurde, une manière de penser à la kurde, et cela n'a aucun rapport avc l'islam."

Ca veut dire que, placé devant la tentation, un kurde n'épousera pas quand c'est possible une jolie occidentale moderne et préférera, par patriotisme, épouser une vague cousine moche? Marrant, je n'en crois rien...

Ensuite tu as raison, ce n'est pas l'islam, c'est juste du machisme, qu'on retrouve en Espagne, en Italie, au Portugal... le "tu as parlé à ma soeur" d'Asterix en Corse reste la référence absolue :)

Piling a dit…

C'est vrai qu'à cet égard "l'islam kurde" (comme si c'était le prie !) n'est pas plus pesant que le christianisme assyro-chaldéen, le yezidisme kurde, ou le shabakisme ou le mandéisme irakiens... Quelles que soient les communautés, la virginité avant le mariage est une valeur sûre... Le flirt généralisé et discret aussi. Pas vu, pas pris, c'est tout. :)

anne a dit…

Tom, voyons on épouse la cousine, et on garde les jolies petites occidentales modernes comme maîtresses. A condition qu'elles n'aient pas grand-chose dans la tête, quand-même. Enfin au moins, elles ne sont pas racistes, elles au moins!
Certains sont quand-même surpris parfois en découvrant que la gentille épouse qu'il s'imaginait bien soumise a quitté le foyer et leur a envoyé une lettre de son avocat!!!
Bizarre, comme certaines femmes préfère se débrouiller plutôt que de supporter un macho "de sa race"
Les jeunes épouses ou les soeurs kurdes ont parfois une imagination absolument débordante pour échapper au gros macho. Même (et peut-être plus) au pays! Comme dit Piling, "pas vu, pas pris"...

Anonyme a dit…

messieur jai vecu en turquie 5 ans vous parlez de n importe quoi sachez que toutes je dis bien toutes les femmes kurde que jai rencontrée trompe tous leurs maris apres leurs depuslages et je n'avais jamais vu de prof pour les mensonge LA J EN ES VUS bravo les filles ils le merites matcho comme il sont

Anonyme a dit…

Toi qui est si sûr de toi, ptit connard, et qui oses prétendre que "toutes les femmes kurde que jai rencontrée trompe tous leurs maris apres leurs depuslages" , car il a vécu selon dit 5 ans en turquie, arrêtes de mentir comme un ânon, car toutes personnes ayant vécu dans ce pays le sait autant que moi, que c’est faux, et prenons l’hypothèse que tu as constater de tels faits, cela ne peut pas t’avancer à parler de la sorte, et généraliser, car l’adultère chez les kurdes, et en l’occurrence dans l’est du pays, au KURDISTAN, région de montagnards est très rare!!! Mais comme tu le dis tu a vécu en turquie et non au KURDISTAN.
D’autre part, je suis étonner que les participants du forum, ne répondent pas à cet ânon, comme si cela leurs faisaient bien plaisir… hein Mister Tom … et la chère anne de mes couilles.
Mais, vous savez comme on dit un KURDE, c’est un KURDE, et il connaît les valeurs.
Dans sa LANGUE , n’existe pas le mot « amant », ou « maîtresse », et comme l’a dit si bien un prêtre, Thomas Bois, qui a vécu durant des années avec les Kurdes, le mot « pute » n’existe pas, le kurde la emprunté à son voisin turc ou arabe, c'est-à-dire « oruspu »…
Les maladies sexuelles n’existent pas dans les villages kurdes, contrairement à leurs voisins arabes… j’en passe et des meilleurs… et je ne peux m’empêcher de vous donner le lien de son ouvrage qui est mis en ligne : http://www.institutkurde.org
/bibliotheque/en_ligne/connaissance
_des_kurdes/
Et si certains kurdes d’Europe fréquentent des européennes, c’est parce qu’ils veulent peut-être s’intégrer à votre culture qui semble d’après vous être un modèle ?!!!

Je me répète , mais il n’est pas acceptable q’un ânon parle de cette sorte, en déversant des mensonges si terrible, et que d’autres connaissant la réalité, font la sourde oreille, et cela à juste titre.
Je fais parti des kurdes, qui ne croit plus à une solidarité sincère de certains européens avc le peuple KURDE (les derniers qui aimaient vraiment les KURDES et qui nous comprenaient sont morts au siècle dernier, tel Thomas Bois, ou René Mauriès, ou encore l'anglais Hamilton,…), et ce débat on est la preuve, hein qu’on se marre bien, vous vous dites même les kurdes font de l’adultère …. Ahah, c’est bien ce qu’on ressent lorsqu’on vous lit en tout cas….

Fière d’être Kurde, et pas sans raison.

anne a dit…

Je n'ai aucunement envie de me parer du titre "ami(e) des Kurdes", Etre amie avec des Kurdes qui ne sont pas racistes, machos et vulgaires, me suffit. Ca en fait pas mal.
Quant aux femmes kurdes, ce n'est évidemment pas à ce genre de prototype qu'elles se confient.

Tom a dit…

Et déja tu te calmes sur les insultes, j'ai pas l'habitude d'effacer les commentaires mais c'est pas un skyblog ici.

Ensuite le coup de "toutes les femmes kurdes trompent leur mari" évidemment c'est du n'importe quoi...5 ans en Turquie à se faire matraquer que les kurdes sont voleurs menteurs sales arriérés, évidemment ca attaque le cerveau.

Ca ne te donne pas le droit d'insulter le reste des "commentateurs"...

en plus ânon c'est naze comme insulte! pas du tout la même portée que "esek"...

Ismail a dit…

ya pas moyen de bloquer les "anonymous" ? ...

Que tout le monde s'exprime, OK, mais si on pouvait savoir qui dit quoi ça profiterait a la qualité des débats, non ?

(il me semble y avoir au moins 3 personnes differentes qui "s'expriement sous le pseudo "anonymous" rien que dans ce post)!