jeudi, octobre 26, 2006

Négocier avec les terroristes

Le chef de l'Etat Major de l'armée turque, Yasar Büyükyanit, a récemment rappelé la position de l'armée turque quant à la manière de régler le conflit avec le PKK: on ne négocie pas, et on les zigouillera jusqu'au dernier. Une stratégie qui a fait ses preuves depuis 1984, avec le refus répété de tenir compte des "cessez le feu" unilateraux proclamés par Öcalan. Il est faux de dire que le PKK les proclame systématiquement en position de faiblesse. Du fait de l'expérience militaire incontestable de ses combattants, de leur "talent" indéniable pour la guérilla, de leur extrême connaissance du terrain et de leur capacité à jouer avec les frontières, les combattants du PKK seront toujours en mesure de porter des coups à l'armée turque. Rien de décisif, il est impensable qu'ils parviennent jamais à tenir durablement un hectare de terre du Kurdistan nord. Mais tuer des conscrits, faire exploser des véhicules militaires, "produire" du "martyr" quotidiennement, justifier le pouvoir des militaires en Turquie, ça ils le peuvent.

"On ne négocie pas avec les terroristes", un adage régulièrement infirmé par l'histoire. En effet on ne négocie pas avec un Ben Laden, qui n'a pas de revendication réelle, avec un Zarkaoui qui ne visait que le chaos. Mais la France a négocié avec le FLN, malgré les cris d'orfraie des militaires, la Grande Bretagne a négocié avec l'IRA en 1923, les Russes négociaient avec les tchétchènes avant que Poutine ne s'en mêle. Ces pays étaient toujours en position d'écraser la rebellion. Evidemment, naturellement, un Etat structuré a toujours les moyens d'anhiler militairement un mouvement séparatiste. La France aurait pu, après le succès militaire de l'opération Challe, continuer à tenir l'Algérie en y maintenant quelques centaines de milliers de conscrits.

Ankara était toute fière récemment de citer l'exemple espagnol, en disant que Madrid ne négociait pas avec l'ETA. C'était vrai du temps du semi-franquiste Aznar, celui qui tenait absolumnent à attribuer aux basque les attentats de Madrid de mars 2003. Seulement voila, Zapatero négocie avec l'ETA, laquelle a proclamé un "cesse le feu permanent" en mars. La droite proteste, mais Zapatero est appuyé par l'ONU, et par un vote du parlement européen hier. L'Espagne, serait donc peut être en mesure de mettre fin à 40 ans de guerilla urbaine, assassinats politiques, racket, mais aussi répression féroce sous Franco et dans les années 80, grâce aux sinistres "GAL" qui poursuivaient jusqu'en France avec la complicité de Mitterand les indépendantistes basques, violents ou non. Beaucoup d'entre eux étaient cachés en Bretagne... Malgré les ultras irlandais et les fanatiques "loyalistes", le conflit nord-irlandais est en voie de résolution. Dans ces deux cas, les organisations indépendantistes ont pris les devants en affirmant renoncer à la violence.

Bien sur le PKK est un interlocuteur peu fiable, et les Turcs ont beau jeu de citer jusqu'à la nausée l'exemple de 1993, quand un commandant du PKK opposé au cessez le feu avait procédé au massacre d'une trentaine de conscrits désarmés. 13 ans plus tard, cet assassinant justifie encore pour Ankara le refus absolu de négocier. En 1993, la mort mystérieuse de Turgut Özal, partisan d'une solution négociée, avait mis fin aux espoirs de paix, pour le plus grand bonheur des militaires.

Il reste que depuis la proclamation du cessez le feu, les combats ont sensiblement diminué: les accrochages sont de l'initiative de l'armée. Le PKK, comme annoncé, ne fait que se défendre. Mais il se défendrait encore mieux en retirant toutes ses troupes du Kurdistan Nord, comme il l'avait fait, à l'appel d'Öcalan qui craignait la corde, en 1999.

La Turquie n'est pas le dos au mur. Personne ne lui demande de donner l'indépendance au Kurde, malgré les gémissement des nationalistes qui accusent l'Europe de vouloir "enlever un morceau de Turquie". Droits culturels, investissements, intégration sans assimilation, c'est ce que la France n'avait pas voulu faire en Algérie, et avait commencé à faire quand il était déja trop tard.

17 commentaires:

Huanbo a dit…

En quoi la mort d'Özal était elle suspecte ou étrange ?

Tom a dit…

C'était officiellement une crise cardiaque, mais on a beaucoup parlé d'empoisonnement. Ca arrangeait beaucoup les militaires, et sa mort tombait à point nommé... Après les Turcs adorent les théories de complot, moi je n'ai pas de position la dessus!

Dilo a dit…

Et il paraît aussi qu'il est"mort" dans une clinique militaire,l'endroit le plus sûr en Turquie pour recevoir les "meilleurs" traitements.Naturellement Doktor a tout fait pour le sauver,mais "la maladie" a eu raison de lui...

anne a dit…

Dilo, pourquoi ces guillemets à "mort"? Pour faire un vrai polard à rebondissements? En fait, il n'est pas mort, les services secrets de X pays (il y a le choix pour les "comploteurs") l'ont enlevé à temps etc etc..?
C'est vrai qu'il y a la matière. Et Özal est effectivement rendu l'âme dans un hopital militaire. (en France aussi je crois, c'est l'armée qui soigne les chefs d'Etat, non?)

Il n'y a pas un haut gradé opposé à la façon "sévère" de régler la question kurde dont l'hélicoptère se serait aussi accidentellement écrasé à la même époque, Tom?

Huanbo a dit…

Vu la taille de son bide et la quantité astronomique de graisse vicérale que devait comporter l'homme, la crise cardiaque ne me choque pas du tout.

Dilo a dit…

J'ai mis entre guillemets la thèse officielle,c'est vrai que j'aurais dû être plus complet en indiquant "mort des suites d'une crise cardiaque".J'aime pas les polards.
Maintenant il y a mort et mort.La mort naturelle ou consécutive à une maladie n'est pas tout à fait la même chose qu'un assassinat prémédité en termes juridiques et/ou politiques.Sinon oui,le résultat est le même pour la victime quelle qu'en soit la cause.

Cela dit en Turquie un homme politique ou un gradé de l'armée pas très bien apprécié par la hiérarchie militaire ferait mieux de venir se faire soigner en France s'il a des soucis de santé.Receb trucmuche ferait bien d'y penser...

En France aussi il y a des hôpitaux militaires,le plus important étant,je crois,le Val-De-Grâce à Paris.Des pièces y sont d'ailleurs réservées au Président de la République et au Premier Ministre.Des hommes politiques étrangers peuvent également y être accueillis comme Bouteflika et Arafat(la politique arabe de la France oblige...).Il doit même être ouvert au public normalement,avec des patients exclusivement "politiques" et "militaires gradés",l'établissement serait un gouffre financier!

Des morts mystérieuses ou des disparitions au sein de l'armée turque parmi les opposants aux méthodes militaires dans "l'Est" étaient nombreuses.Des veuves de militaires avaient d'ailleurs monté une Asso pendant un moment pour demander la vérité sur la mort de leur époux.Je ne sais pas ce que ça a donné,j'imagine l'issue de leur requête...

Quant à Özal,il a un fils qui cherche toujours à déterminer les causes réelles de la mort de son père.Dans l'actuelle Turquie,celle de la Démocratie Suprême et de la primauté du droit,je lui souhaite beaucoup de courage...

Anonyme a dit…

Keko

En plus il n'y a jamais eu d'authopsie de faite... essayez de vous plonger dans les années 90'S, lorsque Ozal, lui même d'origine Kurde, voulait négocier avec "les terroristes" à cette époque même Mr Ocalan avait bon espoire, et disait d'Ozal: "qu'il avait un bon fond..."
En plus ce même Ozal qui a mis en place "les gardiens de village" avait rencontré à Ankara, Mr Barzani pour parler de la question Kurde.
Ainsi il n'en fallait pas plus pr décider certains généraux à le mettre hors-circuit.
Et, en effet hormis sa femme de pure souche turque, qui fricote tjrs avc certains officiers de l'armée, dont certains très louche, son frère et son fils doutent tjrs d'une mort naturelle...

anne a dit…

Dilo, dommage que tu n'en saches pas plus sur l'issue de cette requête des veuves d'officiers. Pour en finir avec les simples présomptions.
Pour ma part, je suis de l'avis de Tom, les soupçons ont lieu d'être, maintenant en Turquie le "complot" est un grand jeu national.
Tu as des amis américains, ils bossent pour la CIA, Kurdes, tu bosses toi-même pour elle (ou pour les tiens), Semdinli c'est aussi les Américains etc..etc..
C'est même lassant à la longue.

Anonyme a dit…

Y faut arreter detre jalouse chère anne, pour une fois qu'une nana te contredis avc des arguments en plus très rationnels, et ne prends pas à chaque fois notre Tom pour témoin, car cela ne rend pas plus légitime ton raisonement.
D'autre par c'est plutot toi qui devient soulante à vouloir tjrs contredire dilo, si elle est plus intelligente que toi, accepte, au lieu de trouver tjrs un moyen de faire des remarques méchantes à son égard.

anne a dit…

Voilà une remarque qui va te faire plaisir, Dilo...
Je te laisse régler les malentendus, si tu en as envie. Répondre à un "anonyme" qui ne sait pas lire, pour ma part, je ne vois pas l'intérêt.

Ismail a dit…

Je suis mort de rire ... et Dilo sait surement pourquoi !!!
Va falloir te decider a prendre un pseudo qui ne laisse aucun doute !

Tom a dit…

Cela explique l'intelligence des commentaires de Dilo: une sensibilité toute féminine :)Je sens que les représailles vont être terribles :))))

anne a dit…

Je suis sûre en fait que Dilo va se marrer aussi. Les machos et toi, ça fait deux, pas vrai Dilo!!

Dilo a dit…

Comment ne pas en rire!C'est une malédiction je pense.

Merci l'"utilisateur anonyme".Merci car c'est grâce à toi que nous avons retrouvé la trace d'Ismaïl qui ne donne plus de ses nouvelles qu'au compte goûte depuis qu'il a quitté Van et ses Kurdes.Merci aussi de prendre ma défense face à cette "méchante" Anne,mais j'aimerais faire quelques remarques et corrections.

D'abord je ne suis pas une "nana"!Décidément j'ai du mal à faire respecter mon identité masculine sur ces forums et blogs.Se faire traîter de "nana" pour UN Kurde,t'imagines?!Mais je t'en veux pas,non je t'assure,je commence à prendre l'habitude.Et comme on dit,jamais deux sans trois.Et oui,c'est le troisième pseudo sous lequel on insulte ma virilité de montagnard Kurde!Mais rassure moi l'"utilisateur anonyme",tu m'as pris pour une "nana" à cause de mon pseudo "dilo",n'est-ce pas?Ca t'a fait penser à "lio","jilo" etc...,et ça t'a induit en erreur,hein?Bien sûr,ça n'a rien avoir avec la prétendue "sensibilité féminine" de mes commentaires Tom!Comme il vaut mieux prévenir que guérir,je vais suivre ton conseil Ismaïl et choisir un pseudo qui ne laisse aucun doute.Désormais ce sera ROBERT!

D'autre part la "méchante" Anne.En fait tu dois mal interpréter ses commentaires,elle n'a aucune dent contre moi,en tous cas je ne le pense pas.On a simplement un point de vue divergent sur certains sujets mais ça,c'est tout à fait normal.Si on ne se contredisait pas sur un forum ou sur un blog ce serait pas marrant,non?Bon il ne s'agit pas non plus de dire systématiquement "non" quand Tartampion dit "oui" ou de dire "noir" quand trucmuche dit "blanc",mais d'exprimer son désaccord tout en restant,si possible,calme et respectueux des opinions des autres.Je t'avoue que c'est pas toujours mon point fort,surtout quand je m'exprime sur certains sujets,comme le pouvoir et les dérives militaires en Turquie.Donc moi "rationnel",pas toujours justement,et malheureusement...

Enfin,ce blog n'est pas un "concours du plus intelligent",si c'était le cas je serais éliminé depuis longtemps déjà!Bien qu'étant Kurde,d'autres personnes,non Kurdes et s'exprimant sur ce blog et sur d'autres forums,en savent bien plus que moi sur les Kurdes.Et puis j'ai de quoi faire déjà avec mes concours!

Bon et si tu prenais un pseudo,ce serait plus sympa.Mais choisis bien...

anne a dit…

Pitié Dilo, reste comme tu es. Personne ne se plante d'habitude avec ce nouveau pseudo.

Cela étant j'ai trouvé très intéressante ton info sur cette assos de femmes d'officiers turcs. Et c'est juste dommage que tu ne saches pas ce qu'elle est devenue.
Evidemment pour leur requête, je ne me fais pas d'illusion. Même en France, où l'armée n'a pas le pouvoir qui est le sien en Turquie, l'armée aussi est une "grande muette". Des veuves de militaires qui exigeaient d'en savoir plus sur le mal qui a emporté leur mari après un séjour à Mururoa (ou dans le désert algérien) pourraient t'en parler.

Même si ça n'excuse rien! Au contraire, excellente raison de s'y intéresser.

Ismail a dit…

Dilo euh pardon ... Robert !

Tu me coupe l'herbe sous le pied, j'allais justement te proposer Robert ou ... Marcel.

Sinon, Roberto et Marcelo, en version ritale ça fait encore plus viril !

Mais je pense qu'en version kurde t'as pleins de prénoms en "O" (qui dans l'imaginaire linguistique latin sonnent a priori "masculin")

Pour Anne, les habitués ne prennent pas Dilo pour une fille parce qu'ils ont déja suivi l'épisode "Duhok-Dilo" !

Si tu tiens a ce que ça débıte par un "D", prends Didier, ou Dino, ou Diyar !

anne a dit…

Et pourquoi pas Diego ou Dingo, tant que tu y es, Ismail.