mercredi, juillet 25, 2007

L'AKP au Kurdistan

On s'étonne beaucoup de l'excellent score de l'AKP dans les provinces kurdes de Turquie. Il suffit pourtant de remonter aux élections de 2002, les premières lors desquelles l'AKP se présentait, et aux élections locales de 2004, un échec pour les candidats Kurdes alignés sur une incolore liste "SHP", pour voir que les émanations du parti pro-kurde n'ont jamais pu fédérer toutes les voix Kurdes.


En écrivant mon mémoire en 2004, j'avais comparé les scores des partis pro kurdes lors des dernières élections.


Comme on le voit, les scores spectaculaires de l'AKP dans certaines provinces kurdes en 2007 n'ont rien de nouveau.

Petite comparaison pour le plaisir. Ces résultats sont bien entendu très critiquables puisque mes données en 2004 concernent la capitale provinciale et non la province entière. La comparaison ne permet donc pas de tirer des conclusions définitives et n'a aucune prétention scientifique. Elle ne vise qu'à montrer la force de l'AKP dans le Sud-Est de la Turquie et l'incapacité des formations pro-kurdes à s'imposer comme la première force dans cette région.

Ces résultats n'ont bien sûr RIEN de parfait. Il faudrait pour être rigoureux déterminer quels indépendants se présentaient pour le compte du DTP. J'ai omis volontairement les résultats de Tunceli, où l'AKP a réalisé un maigre 12%, car un des indépendants élus, Kamer Genç, ne se présentait pas pour le DTP. Le candidat DTP élu rassemble 11581 voix, l'AKP 12.207 voix.

Je pense cependant que ce tableau permet de tirer un enseignement majeur: l'AKP EST LE PREMIER PARTI POLITIQUE DU KURDISTAN. Seules Diyarbakir, Hakkari et Sirnak (soit les bastions du PKK) ainsi que Mus placent en tête les candidats indépendants du DTP. Surprise, c'était également le cas en 2004, sauf pour Mus, conquête majeure du DTP en 2007.

Un brillant commentateur de mon blog m'a signalé que les Kurdes qui votaient AKP étaient des traîtres, les vrais Kurdes votant DTP.
Soyons petits et fourbes, et comptons les traîtres.



On a donc un total appréciable de 1 479 155 traîtres kurdes ayant voté pour l'AKP.

Voila. C'est juste un constat. Pour les explications...

On peut par exemple consulter cette excellent analyse sur le site bianet.org, en Anglais.

A vos commentaires!

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Non seulement les kurdes qui ont voté AKP sont des traîtres mais doublés d’une lâcheté.
Je réitère et signe.
Les kurdes ont toujours réagi de la sorte, et au final ils se retrouvent toujours sous domination.
C’est propre peut être à la mentalité kurde de ne pas être solidaire entre eux, mais plutôt perdre son temps à se battre pour la cause « des autres ».
Et d’après ce que j’en sais de l’esprit de notre peuple c’est avec des mots durs comme « traitre ou lâche » qu’ils réagiront peut-être, j’ai dit peut-être…
Mais stop, ne me place donc pas comme un militant psychopathe du PKK cette fois ci, car c’est ma façon à moi aussi d’animer le débat !
et tout et tout :-)
Au même titre que les millions de français qui avaient soutenu le régime de Vichy durant la seconde guerre Mondiale, les kurdes ayants voté AKP sont aussi cons que ces derniers.
Mais tu vas répondre comme « piling » c’est un vote pragmatique, mais sous le régime de Vichy on disait qu’il fallait être réaliste, qu’il fallait accepter la défaite…
On se donne donc RDV dans 5 ans, nous verrons si les kurdes ayants voté AKP n’auront pas de regret….
Donc quand tu dis «On a donc un total appréciable de 1 479 155 traîtres kurdes ayant voté pour l'AKP », c’est très vite allez en besogne, tu as de ces idées toi !
Car pour autant ces millions de français n’ont pas été fusillés au moment de la libération.
Ou peut-être fais tu de la provocation, pour jouer encore et toujours « l’intéressant »….
Ensuite lorsque tu dis « l'AKP EST LE PREMIER PARTI POLITIQUE DU KURDISTAN »
Mouhai, je dis Mouhai, car s’ils ont voté AKP c’est plus pour «l’argent », développement économique si tu veux…
De plus n’oublie pas que la femme de Erdogan est kurde, et que l’AKP est le seul parti de Turquie à avoir dit qu’il y avait dans ce pays la question kurde à régler !
D’autre part, le DTP à même évoqué son soutien à l’AKP au parlement….
Voilà, donc je ne sais pas d’où vous allez chercher des propos du genre DTP= PKK donc les kurdes ont préféré AKP, n’importe quoi.
Les pauvres kurdes savent qu’un parti Kurde même avec de bonnes intentions au parlement n’aura jamais les pleins pouvoirs et aura toujours des bâtons dans les roues, et donc ne pourra pas être efficace malgré lui.
Ce n’est donc pas un vote à 100 % politique, du genre parce DTP=PKK donc on ne vote pas DTP, mais ce vote est plus dû à un problème économique qui touche davantage l’est du pays.
Et ils pensent que l’AKP parti riche et puissant, pourra mieux développer l’est du pays.
Perso moi j'en doute...

Tom a dit…

1) j'ai pas dit que le DTP=PKK

2) Oui en effet c'est vote politique et pragmatique, tu ne vas pas reprocher aux gens d'espérer améliorer leurs conditions de vie

3) En effet l'AKP est progressiste sur la question kurde, enfin toutes proportions gardées.

4) Si ils avaient voté CHP + MHP en effet ça serait du délire total, et ta comparaison vychiste tiendrait la route. Mais la ils votent pour un parti qui s'oppose aux militaires et aux partis qui ont toujours été anti-kurdes. On peut donc difficilement parler de traîtrise ou de "lâcheté".

5) Ils ont voté AKP il y a 3 ans et déja il y a 5 ans. Apparemment pas de regrets. Faute d'autre choix, mais pas assez pour se tourner vers le DTP.

Anonyme a dit…

Parmi les élus de l’AKP il y a plus d’une cinquantaine de députés nationalistes, ayant des idées proches du CHP…
Tu comprendras vite lors de débat au parlement.
Abdulah GÜL est un exemple modéré parmi la cinquantaine…
Les kurdes votants AKP,
Lâche oui c’est ce qu’ils sont.
Car ils rêvent un peu, en croyant que leurs conditions de vie s’améliorer…
Tant que la Turquie n’aura pas ouvertement accepté les kurdes, personne n’investira dans l’est.
Donc quite à voter, sachant qu’économiquement rien ne changera, j’aurai voté indépendantiste.
Le problème pour un kurde est d’abord politique, tant que celui-ci ne sera pas soulevé, il n’y aura aucune évolution économique.
Malheureusement les kurdes n’ont pas tous compris.

Tom a dit…

C'est bien, comme quoi ta mentalité se rapproche de celle des Pro-CHP/MHP: cons de bouseux, pas foutus de bien voter! :)

Piling a dit…

Sachant qu'Ayse Tugluk est plus anti-Kurdistan d'Irak que le CHP, qu'elle accuse les Kurdes du Sud d'être des "marionnettes" à la solde des vilains impérialistes US, qu'elle plaint ces pauvres Turcs d'être "traumatisés" par le souvenir du Traié de Sèvres que leur agiteraient méchamment sous le nez ces infames agents féodaux d'Erbil, sachant que pour elle, Erbil, Duhok, Suleymanieh et bien sûr Kirkouk sont dans le "pacte national turc", on peut se demander en quoi voter DTP est un acte de patriotisme kurde... En fait Asye Tugluk reprend la chanson "nous sommes tous Turcs et unis sous la république" qu'entonnait Leyla Zana en 2004. Cette dernière a ce mois-ci changé d'avis et nous chante un couplet kurdistanî, mais jusqu'à quand ?

C'est cela qui décrédibilise totalement le DTP, c'est qu'au gré de leurs luttes de pouvoir interne et des lignes successives du PKK, ils changent totalement de discours d'une année sur l'autre. Comment de tels pantins peuvent-ils, avec ça, obtenir la confiance des électeurs kurdes ? Non, les Kurdes du nord ne sont pas débiles. Ils ont juste oublié d'être amnésiques.

Tom a dit…

C'est ça que "Anonyme" (c'est fatiguant, quand meme pas dur de choisir un pseudo, meme Germaine ou Hector) leur reproche!

Non seulement ils REFLECHISSENT, mais en plus ils SE SOUVIENNENT! alors qu'ils suffit de suivre aveuglément les ordres du parti!

Merde quoi, Apo pense pour vous, tas d'ingrats!

Kece kurdan a dit…

Perso, j'expliquerais le vote autrement. Peut être est-ce une réponse naïve mais bon... Je pense que les Kurdes (pour une grande part) affirment davantage leur identité "religieuse" que "culturelle". Les Kurdes musulmans se prétendent musulmans avant d'être Kurde, les Kurdes Alévis revendiquent de plus en plus leur alévilisme que leur "kurdicité" (je ne sais pas si ce mot existe mais j'aime inventé de nouveaux mots lol). Je ne pense pas qu'ils aient voté AKP parce que "c'est le seul parti progressiste sur la question kurde". C'est surtout parce que c'est un parti musulman... Ceux qui revendiquent leur identité culturelle avant tout autre chose sont ceux qui ont voté pour le DTP et les candidats indépendants...Voilà, ce que j'en pense.

Anonyme a dit…

C'est sur que la majorité des Kurdes ont voté AKP car c'est un parti islamiste.
L'islam serait-il l'ennemi des Kurdes?
On s'accroche toujours plus a la religion qu'au fait qu'on soit Kurde.
Et ça c'est pour tout les Kurdes,au Kurdistan du sud si les elections seraient démocratiques et qu'il n'y aurait pas de pression le parti islamiste serait au pouvoir.Ce qui serait un véritable desastre pour les Kurdes.

Anonyme a dit…

le DTP comme le PKK n’a pas qu’une ligne d’entendement.

Piling : « Sachant qu'Ayse Tugluk est plus anti-Kurdistan d'Irak que le CHP »
Moi je pense qu’ils sont aux mêmes niveaux…
Elle aurait même due d’ailleurs se présenter sous ces couleurs.
Cependant elle a eu la chance de se présenter à Diyarbakir (pour assurer sa victoire) du fait que c’est l’avocate de l’ancien chef, et qu’elle à un frère tombé martyre.
Aussi Tugluk n’est guère appréciée par certains (elle ne sait même pas parler le kurde la pauvre, et « est ataturquisée la pauvre conne ») lol
Mais le DTP ce n’est pas que Tugluk, comme le PKK ce n’est pas que APO.

Comme dans chaque parti politique il y a plusieurs conceptions différentes qui se côtoient,
au DTP ou au PKK c’est pareil, les dirigeants non heureusement pas tous la même vision sur le problème kurde.
Et cet éventail « de lignes » ne tracent-ils une aptitude démocratique ?
Donc je ne comprends pourquoi certains ont du mal à comprendre qu’il y ait au sein du DTP des TUGLUK mais aussi des DEMIRTAS ou des BIRDAL.
Je comprends que vous voulez simplifiez vos notions sur le PKK ou autres, en pensant que soutenir le DTP par exemple c’est penser comme Tugluk ou parler en bien du PKK c’est être d’accord avec Ocalan sur tous ces choix.

Mais désolé pour vous « les tom et les piling », comme disait Jacky arrêtait vos conceptions « binaires » … car dire que ceux qui soutiennent le PKK sont aveuglements pour les idées d’Ocalan… c’est assez pauvre comme réflexion, vous avez meilleur niveau quand même ;)

D’autre part, je n‘ai jamais était contre un débat pouvant critiquer tel ou tel dirigeant d’un parti.
Donc ton « Merde quoi, Apo pense pour vous, tas d'ingrats! »
Ca devient un peu barbant et très répétitif… en plus je sais que tu peux mieux faire question débat…
Tu devrais actualiser tes fiches, comme je disais le PKK c’est plus compliqué que tu veuilles l’imaginer.

Mais le DTP ce n’est pas Tugluk, comme le PKK ce n’est pas que APO.
On

« C'est ça que "Anonyme" (c'est fatiguant, quand meme pas dur de choisir un pseudo, meme Germaine ou Hector) leur reproche! »

Donc pour te faire plaisir je me nomme désormais Hamadan lol

Je le répète : les kurdes ayants voté AKP sont des lâches ;)

Tom a dit…

OK Hamadan ;)

Je ne suis pas binaire, et je suis d'accord, ni le PKK ni le DTP ne sont monolithiques.

Tugluk a eu le score le plus faible des 4 à Diyarbakir, et sa candidature parachutée a fait couiner sur place. Bref.

Birdal ok: que peux tu, me dire sur Demirtas justement?

On peut néanmoins s'accorder sur le fait que les candidatures ont été imposées par le PKK. Les candidats n'étaient parfois meme pas originaire de la province dans laquelle ils se présentaient. Au final, je suis content que le DTP soit représenté, je regrette juste de voir que parmis les 24 élus, peu sont des figures réellement intéressantes, à part Birdal ou Türk...

Anonyme a dit…

C’est une arme Redoutable

A propos des élus kurdes, l’UE ne pourra pas reprocher que le DTP n’est pas un parti progressiste sur le statut de la femme.
Vous avez compté le nombre d’élues ? lol
Je pense qu’il y aura plusieurs Leyla Zana au parlement turc.
Le parti des travailleurs du KURDISTAN à désormais une arme redoutable pour faire parler de lui jusqu’au parlement.
Et ils savent que les européens sont plus sensibles lorsqu’on s’en prend aux femmes…
Pour Demirtas, c’est un vrai nationaliste à la Bedir Khan, et c’est l’étoile montante du parti.
Toutefois je pense qu’il faudra qu’il face attention à ne pas se brûler trop vite les ailes.
Et la majorité des élus du DTP n’ont pas peur d’allez en prison (certains s’y voient dèjà), ca fait partie des règles du jeux qu’ils ont tous acceptés avant qu’on leur attribue un canton.
Dans tous les cas yaura du mouvement dans l’hémicycle.

Hamadan

Tom a dit…

Ben si Sebahat Tuncel veut jouer les Leyla Hanim, elle ne sera pas dépaysée, elle a déja sa cellule

Si ils rentrent pour faire des coups d'éclat inutiles (je ne pense pas mais tu as l'air de le souhaiter), je ne pense pas que le score des partis kurdes va augmenter aux prochaines élections : les kurdes qui ont voté pour eux placent un espoir, ils ne donnent pas un chèque en blanc pour mettre les doigts en V, et faire les guignols au parlement...

la vrai classe serait d'arriver à faire trembler les murs tout en restant dans le cadre de la légalité (meme stupide) turque...mais bon c'est plus facile de couiner "biji azadi kurdistan".. .

Anonyme a dit…

Je pense qe les "Turk", "Birdal" , "Sakik" et "Demirtas" sauront gèrer le débat et jouer avec "les mots"
Pour le reste je te promets rien, cela dépendra aussi du MHP et certains CHP li

Jacky a dit…

Quelques commentaires pêle-mêle :

- il faudrait aussi des chiffres sur l'absention à l'est même s'ils sont à pondérer par le vote obligatoire. Pour info...

- l'AKP a aussi présenté des candidats kurdes, je pense.

- je pense que le terme "lâche" n'aide pas à comprendre un scrutin.

- selon Ahmet İnsel, plutôt bobo francophile, plutôt Beyoğlu, plutôt gauche élitiste progressiste, les actions réprimées par la Turquie le sont quasi systématiquement dans le cadre de la légalité - même débile - turque.

- Je ne pense pas qu'il y ait une loi qui interdit explicitement de parler kurde à la TBMM par exemple (la législation évite de reconnaître le kurde, l'interdire c'est le reconnaître).

- Voter Ayşe Tuğluk, qui sort un discours kémaliste pur jus, est effectivement plus con que voter AKP toutes proportions gardées.

Tom a dit…

J'approuve pour Aysel Tugluk :D

Pour le kurde: non le kurde n'est pas interdit. Ce sont "les autres langues que le turc" qui le sont ;) simple. D'ailleurs il n'a jamais été question de donner des droits à la langue kurde, simplement aux "autres langues maternelles utilisées par les citoyens turcs dans leur usage quotidien" ;)

Jacky a dit…

Je pense que quelqu'un qui s'adresserait en anglais, ou mieux dans la langue des Lumières, à la TBMM se ferait cirer les pompes avec les cravates des députés de l'aile gauche kémaliste.

Je crois savoir aussi que la Turquie est en passe de devenir un des pays leader en matière d'accueil des lycées français sur initiative de Douste-Blazy l'année passée.

Le français qui est une langue anatolienne comme chacun sait...

;-)