mercredi, septembre 20, 2006

Rions un peu avec Abdullah Gül

Je me tâte à créer une rubrique spéciale consacrée au très rigolo ministre des affaires étrangères de la Turquie, Abdullah Gül.


Après s'être insurgé la semaine dernière contre l'affaire du drapeau kurde déployé au Kurdistan Sud (découvrant en 2006 que celui-ci y flotte depuis 15 ans), il déclare aujourd'hui vouloir protéger les Kurdes Irakiens en cas de guerre civile en Irak. Ce ne serait selon lui qu'une "continuation" de l'aide apportée à la Turquie aux kurdes d'irak, et il cite l'exemple de l'aide apportée par la Turquie aux 500 000 réfugiés fuyant les armées de Saddam en 1988.

Amusant, la lecture du livre de Sabri Cigerli "les réfugiés kurdes d'Irak en Turquie" ne m'avait pas donné l'impression que la Turquie était particulièrement ravie de les recevoir, ni qu'elle les avait particulièrement bien traitée à l'époque. Enfermés dans des camps gardés par l'armée, coupés de la population kurde de Turquie, les réfugiés étaient très mal vus de la presse turque de l'époque, qui se donnait des maux de tête terribles pour savoir comment les désigner. Difficile d'apeller ces kurdes pas de chez nous "turcs des montagnes", c'est un peu vache des les appeller "terroristes", que faire. Et surtout comment nier l'existence de la langue kurde quand les reporters de la télévision sont obligés de recourir à des interprètes pour interviewer ces salauds qui ne parlent pas turc mais seulement kurmanci?

Bref, Abdullah Gül veut protéger les Kurdes d'Irak. Lesquels ne connaissent de la Turquie que les bombardements dans le monts Kandil, le soutien aux fascistes du front turkmène irakien, le blocus partiel du poste frontière de Kara Habur / Ibrahim Qalil, et les menaces hebdomadaires d'intervention armée. J'espère qu'Abdullah Gül ne s'attend pas à des arcs de triomphes et des jolies kurdes se jettant au coup des soldats...

Rendons grâce à la Turquie, seuls les grand pays peuvent se permettre de placer un comique à la tête de leur diplomatie.

Image Hosted by ImageShack.us

10 commentaires:

anne a dit…

A moins que ça ne préfigure un tournant dans les relations turco-kurdes.Après tout la Turquie a quand-même intérêt à avoir un(presque)Etat kurde relativement stable sur son flanc. D'autant que l'Iran n'est pas un allié très sûr et que la région n'est pas l'abri de la contagion radicale islamiste...
Verrons nous enfin dans les mois prochains l'émergence d'une réponse politique à la question kurde, ce qui suppose de considérer le DTP comme un interlocuteur? Si c'est le cas, ce discours est peut-être destiné à une opinion publique plus remontée que jamais après cette série d'attentats.
Evidemment la promptitude à accuser le PKK dans l'attentat de Diyarbakir ne va pas dans ce sens(la thèse d'un apocu se faisant sauter en attendant le bus à 1 km de la cible visée, franchement...)
Mais comme les tensions existent au sein même de l'Etat,et que certains n'y ont pas intérêt (les copains de TIT )tout est envisageable.

Tom a dit…

Malgre mes espoirs je pense qu'aucun gouvernement turc n'acceptera de dialoguer avec le parti pro-kurde du moment: il leur est facile de parler des liens etroits de ces partis avec le PKK. Il faut dire que le DTP a une marge de manoeuvre etroite et que Baydemir et Turk, pourtant pas fans d'őcalan ne peuvent pas s'en démarquer définitivement...

Pour les élections, les observateurs pensent que le seuil des 10% ne sera pas baissé, et qu'au contraire on risque de créer des entorses aux candidatures indépendantes afin d'empecher que des kurdes soient élus en suivi cette stratégie... ce qui est peu probable, les candidatures indépendantes n'étant pas autorisées par la direction du PKK, qui préfere favoriser des alliances bidons avec le SHP ou autres partis insignifiants comme lors des municipales (un franc succes, avec la perte de Van au profit de l'APK)!!!

anne a dit…

L'AKP n'est pas tentée de revenir sur une disposition qui lui donne une large majorité à l'assemblée alors que ce parti n'avait réuni qu'un tiers des suffrages. D'autant que cette assemblée sera chargée de choisir un nouveau président de la République.
C'est dire l'enjeu, et les troubles actuels n'y sont sans doute pas étrangers.

On est de surcroît en pleine surenchère électorale. L'AKP ne tient pas perdre les voix venues de l'électorat MHP.
Cela étant, le statut quo est meurtrier et une intervention en Irak risquée et peu crédible. Tenter une nouvelle voie est certes difficile dans l'ambiance actuelle mais qui sait?

Dilo a dit…

Mwahahahahahah!Je savais que les hommes politiques turcs avaient beaucoup d'humour mais cet Abdullah Gul semble mériter la palme d'or!
Je me souviens de notre entrée dans le territoire turc(Kurdistan turc)en 88 mais je peux t'assurer que s'ils avaient pu ils nous auraient tous exécutés le long du fleuve.Nous avions d'ailleurs dû passer des heures à la frontières avant qu'ils les ouvrent,probablement sous la pression de la communauté internationale.D'ailleurs des milliers de militaires étaient stationnés le long de la frontières et armés jusqu'au dents pour nous empêcher de franchir la frontière alors que derrière nous les troupes du chien déchu avançaient elle aussi à grands pas.

Quand aux conditions de détention dans les camps,je t'en parle même pas,t'as pu avoir quelques éléments dans le bouquin de S Cigerli.

Monsieur Gul,ton aide tu peux te la foutre là où je pense...

En tous cas merci Tom,franchement ça m'a fait rire!

Tom a dit…

Pas de quoi, j'étais sur que ca te plairais si tu tombais dessus ;)

Anonyme a dit…

t'as asuuré avec cet article cher tom, enfin objectif....
bravo.
AZAD...

Tom a dit…

Donc objectif c'est que quand c'est les turcs que je critique :o)

Anonyme a dit…

Nan pas exactement, je te signale que dans certains articles tu n'as pas été de main morte pour critiquer le "système turc", mais sans pour autant susciter des éloges ma part...
Cependant je trouve particulièrement cet article, assez bien construit, d'ailleurs comme la majorité de tes articles ;
sauf certains que je ne me prive pas de critiquer, mais sa tu le sais... 

Je peux te dire que tu as un esprit critique, et un réel sens du journalisme d'investigation.
Toutefois, concernant notre sujet préféré de distorsion, qui est le PKK, je suis certains qu'un jour tu comprendra que malgré les nombreuses erreurs du PKK, ce dernier n'a pas fait que du tort à la cause KURDE, comme tu hasardes à le prétendre.
Et oui, rien que l'appellation de ce parti, PKK (parti des travailleurs du !KURDISTAN!) a fait frémir l' Etat turc dans son ensemble.
Mais pas d'inquiétude je ne me suis pas arrêter qu'à ce détail, encore heureux...

Je pense qu'on aura bcp d'occasions de partager nos points de vu à ce sujet, et contrairement à ce que tu peux penser, je n'essaye pas de te faire taire comme les fasciste du MHP, bien au contraire j'ai recherché un débat sincère et équitable basé sur faits concrets.

Je vais t’avouer une chose, ce que je n’ai pas apprécié du tout, c’est lorsque tu as eu un jour une discussion avec un internaute au sujet de Kani Yilmaz, dont le lien est : http://www.blogger.com/publish-comment.do?blogID=13202085&postID=113992103439478944&r=ok et qu’après des échanges assez vifs, (d’après ce qu’on pouvait lire de vos écrits en tout cas), tu as eu l’audace de dire, que s’il était assez courageux pour soutenir le PKK qu’il aille lui-même dans les montagnes du KURDISTAN, ainsi je n’ai pas compris ta réaction.

Que cela peut-il faire, s’il soutient le PKK ?
Et pourquoi doit-il pour autant partir à la guerre ?
Car cette suggestion, me fait rappeler étrangement les militants du PKK, qui eux-mêmes délogent cette allégorie lorsqu’ils reçoivent des critiques des jeunes kurdes d’Europe, c’est donc trop facile…
Mais venant « d’un journaliste français », cela m’a sincèrement choqué, et je sais que je ne suis pas le seul.
Peut-être que ça te dérange vraiment de voir qu’un kurde puisse critiquer tes opinions, et que toi, tu as plutôt l’habitude de voir des kurdes se faire sauter par des militaires turcs …comme tu le dis si bien d’ailleurs : « je n'ai jamais compris d'ailleurs pourquoi des gens comme toi bien tranquilles en France ou en Belgique se permettaient de soutenir ce parti sans mettre leur idée en application et aller mourrir au détour d'un chemin du Kurdistan… »
D’après tes propres paroles….. Malheureux hein ?

AZAD

Tom a dit…

Oui c'est peut être une réaction conne dans ce contexte. Moins dans celui d'un gars qui célèbre les "sehit", trouve normal qu'on exécute les traîtres en contexte de guerre et appelle à la guerre totale contre la Turquie. La oui, je trouve ca malhonnête d'être aussi belliqueux et de ne pas franchir le pas...

Pour le PKK. Disons qu'il n'a CONCRETEMENT rien apporté. Après on peut en discuter au niveau du symbole. Le PKK a peut être regroupé les Kurdes autour d'une même cause, favorisé l'essor du nationalisme kurde en Turquie (pour en faire un phénomène de masse), etc. Le problème c'est que ces effets positifs sont pour moi annulés par les méthodes: "hors du parti point d salut" = exécution des traitres, anihilation des partis rivaux parfois avec la complicité de l'Etat turc (cas du HADEP). "Öcalan est plus important que le Kurdistan" = et c'est ici que je m'insurge.

Un parti qui au plus fort de la répression contre les Kurdes (1999), coalition avec MHP au pouvoir, proclame un cessez le feu pour sauver le cou du grand chef, je trouve ca un peu léger.

Le culte de la personnalité a entièrement dévoyé la cause du PKK. Des conneries du style "sa santé est notre santé" et "Apo pense pour nous" (entendu des mes oreilles), ca pousse a souhaiter que le PKK ne soit jamais à la tête d'un Kurdistan indépendant qui deviendrait une grosse corée du nord...

et s'il te plait, arrête de me traîter de journaliste! :)

Tom a dit…

Si tu veux en discuter tranquille sur msn, tomjez@hotmail.com...