mercredi, septembre 13, 2006

TIT et TAK sont sur un bateau

L'attentat de Diyarbakir a été revendiqué mercredi après-midi par une organisation d'extrême droite à peu près inconnue, les TITs (Brigades turques de la vengeance) sur un site web qui brille par sa sobriété. Les TIT s'étaient auparavant signalés en envoyant des lettres de menace et des "colis douteux" à l'IHD et au DTP à Diyarbakir (source Firat). La police juge quant à elle la piste douteuse, et il est vrai que l'amateurisme du site web pousse à la ciconspection... Les TITs affirment quand même vouloir tuer 10 Kurdes pour chaque Turc tué (ce qui en passant constitue une reconnaissance de la spécificité kurde par l'extrême droite, on progresse) et que "un bon Kurde est un Kurde mort". "Vaste programme" comme disait l'autre.

Si cet attentat est bien le fait d'un groupuscule d'extrême droite (ce qui reste plausible si on remonte aux années 1990), éventuellement télécommandé par "l'Etat profond", gageons que certains faucons encagoulés vont triompher... le TAK ayant eu l'ambition affichée de "faire sombrer la Turquie dans le chaos", une guerre civile à coups de vengeance, contre vengeance et revengeance serait un ravissement... à l'heure où le DTP et l'IHD appellent le PKK à déposer les armes et la Turquie a accepter un cessez le feu...

Trois jours de deuil ont été décrétés, et une manifestation silencieuse est annoncée pour Samedi...

1 commentaire:

haZal a dit…

les occidentaux doivent jubiler les turc et kurdes ont au moin un point commun.......triste point commun